Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Multirécidiviste

François au Mozambique :

Merci aux différentes confessions religieuses de se trouver ici. Merci d’oser affronter le défi de la paix et de la célébrer aujourd’hui en famille comme nous le faisons, en incluant ceux qui, ne faisant partie d’aucune tradition religieuse, y participent… Vous êtes en train de faire l’expérience que nous sommes tous nécessaires : avec nos différences, mais nécessaires. Nos différences sont nécessaires.

Puis il est allé à Madagascar, où entre deux discours écolo il a planté un baobab. Est-ce que Greta a déjà planté un arbre ? Je ne m’en souviens pas. Donc François est mieux que Greta. C’est rassurant.

Commentaires

  • Célébrer en famille ? Avec les différentes confessions religieuse ? Seuls ceux qui croient en Jésus sont nos frères (Jean 1, 12).

  • Pauvres Mozambicains. Depuis leur guerre d'indépendance très meurtrière, ils ont subi une dictature communiste, le sida, des attaques islamistes, et aujourd'hui Frankie. Il y a vraiment des peuples qui jouent de malchance...

  • Voici, " Il vient au milieu de la nuit
    et béni est le serviteur
    qu'Il trouvera vigilant.

    Et indigne celui qu'Il trouve insouciant'

    Réveille-toi,
    prépare la lampe de ton cœur.

    Lève-toi,
    pourquoi es-tu endormi ?

    La fin approche
    et bientôt tu seras troublé".

    Le Seigneur vient, avec Qui tu vivras
    et tu te réjouiras éternellement.

    Veille à ce que ta lampe ne s'éteigne pas.

    https://orthodoxologie.blogspot.com/2019/09/saint-dimitri-de-rostov-prepare-ta-lampe.html

  • Bonjour,

    Ce pontificat est une bénédiction ; répétons-le : ce pontificat est une bénédiction, dans la mesure où il permet de comprendre, "en grandeur réelle", jusqu'où risque d'aller la dynamique "pastorale" qui est à peu près commune à Nostra aetate, à Assise, à Tibhirine et, depuis début 2019, à Abou Dabi.

    Disons qu'avec la première partie de Nostra aetate nous avons droit à de la diplomatie, qu'avec Assise nous avons droit à du consensualisme interreligieux, qu'avec Tibhirine nous avons droit à du confusionnisme islamo-chrétien, et qu'avec Abou Dabi nous avons droit à de la démagogie, au service d'une espèce de pacifisme planétaire, dont on doit dire qu'il n'est pas d'inspiration explicitement et spécifiquement chrétienne.

    Au contact de cette phrase, comparable à un slogan : "Nos différences sont nécessaires", on peut même deviner, pressentir, quel sera "le prochain étage de la fusée", qui se manifestera vraisemblablement au moyen de cet autre slogan : "Notre convergence est salutaire". Salutaire, sinon salvifique...

    Beaucoup de choses ont déjà été dites sur le fait que le christianisme catholique contemporain n'est pas seulement chronologiquement contemporain, mais est avant tout axiologiquement, voire idéologiquement contemporain, en l'occurrence dans la mesure où il recourt souvent à une approche anti-métaphysique ou post-métaphysique, à la fois intersubjectiviste et phénoménologiste, en ce qui concerne la religion en général, et les religions non chrétiennes, en particulier.

    Mais il faut ajouter à ce constat un autre constat, sur les conséquences de l'adoption, par bien des hommes d'Eglise, de cette approche :

    - non seulement elle est propice à la soumission de l'Eglise catholique à une certaine forme d'irénisme et à un certain type d'utopisme, au service du déploiement de l'utopie de la conciliation, apparemment bienveillante et généreuse, entre la conception catholique et la conception dominante, inclusive, libérale, mondialiste, onusienne, de la religion et des religions,

    - mais en outre elle est propice à un genre d'idéalisation des religions non chrétiennes, dorénavant considérées comme aussi inspirées et instituées par Dieu que la religion chrétienne, et à une sorte d'immanentisation de la religion chrétienne, la religion de la foi et du salut en Dieu tendant à devenir ou, en tout cas, à être présentée, de plus en plus souvent, comme étant l'équivalent de l'une des religions de la paix et du progrès en ce monde.

    Bonne journée.

    A Z

Écrire un commentaire

Optionnel