Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mgr Ricard : aidez les anarchistes !

Le diacre Michel Barrabès, délégué épiscopal pour la pastorale des migrants dans le diocèse de Bordeaux, « lance un appel à la solidarité » et demande aux catholiques de prêter main forte… aux anarchistes :

Au cœur de l’été, de nombreuses associations d’entraide se trouvent à court de bénévoles. Nous lançons donc un appel à la solidarité à tous les catholiques du diocèse de Bordeaux pour qu’ils apportent leur soutien et aide, chacun selon ses moyens, aux hommes et femmes de bonnes volontés déjà mobilisés pour aider ces personnes mises à la rue (…) vous pouvez vous rendre directement à l’Athénée libertaire, 7 rue du Muguet, où le Collectif des Migrants de Bordeaux assure un accueil de jour au mois d’août (accueil et orientation, tri des vêtements, permanence juridique quotidienne de 10h à 12h, distribution d’un repas en fin d’après-midi…).

L’Athénée libertaire est le lieu de rencontre du « groupe anarchiste bordelais », du collectif féministe « Ovaires et contre tout », de la « Librairie du Muguet » et du groupe punk Mankind. A l’Athénée libertaire on est bien sûr pour une immigration sans limite, mais aussi « contre toute forme d’autorité », « contre le patriarcat, l'ordre moral et toutes leurs déclinaisons », etc. Tandis que Ovaires et contre tout, « collectif féministe non mixte », milite pour l’« abolition du genre » (sic), l’avortement libre et gratuit, etc. Tous ces militants sont violemment anticatholiques, et avaient à plusieurs reprises dégradé la devanture d’une nouvelle librairie catholique.

Le Barrabès étant délégué épiscopal, c’est donc l’archevêque de Bordeaux, Mgr Ricard, qui appelle les catholiques à aider les pires ennemis de l’Eglise et de l’humanité.

Commentaires

  • D'accord avec vous, mais il y a aussi un anarchisme de droite, un peu foutraque, qui peut tendre à cet Etat "vers le minimum" qu'était la monarchie capétienne. Je penche pour ça. Que Macron, sa pouf, son ministre de l'intérieur et le CRIF ne s'occupent que de leurs sales fesses (dont ils s'occupent déjà beaucoup) ! L'expression est un peu vulgaire, mais l'idée est hautement distinguée...

Écrire un commentaire

Optionnel