Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Salvini

Vers la fin du discours de Matteo Salvini, sur la place de la cathédrale de Milan, samedi dernier - chapelet à la main :

« Nous comptons sur les femmes et les hommes de bonne volonté. Nous nous confions aux six patrons de l’Europe: à saint Benoît de Nursie, à sainte Brigitte de Suède, à sainte Catherine de Sienne, aux saints Cyrille et Méthode, à sainte Thérèse Benedicte de la Croix. Nous comptons sur eux. Et nous leur confions le destin, l'avenir, la paix et la prospérité de nos peuples. Je confie personnellement l'Italie, ma vie et la vôtre au Cœur Immaculé de Marie qui, j'en suis sûr, nous mènera à la victoire, car cette Italie, cette place, cette Europe sont le symbole des mères, des pères, des hommes et des femmes qui avec le sourire, avec courage, avec détermination, veulent une coexistence pacifique, ont du respect mais demandent le respect. »

Commentaires

  • C'est sans doute pour ça qu'un an après sa prise de fonction, il n'a toujours pas été reçu par le pape.

  • Non, mais son âme damnée (il est vrai que pour ça ils sont deux), Parolin, a commenté :
    “La politique partisane divise, Dieu au contraire est pour tous”
    Simpatico, non è vero ?

  • surement car ce pape est le meilleur amis de soros......favorable à l'envahissement de NOTRE EUROPE, je me demande comment il a pu être reçu à cette place :"PIERRE TU ES PIERRE SUR CETTE PIERRE JE VEUX BATIR MON EGLISE" merci mon Dieu de rappeler à vous ce traitre à notre EGLISE UNE , SAINTE, CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE, donnez- lui les corvées les plus dures sales, etc......

  • D'après wikipédia, il est divorcé et il en serait à sa 3e femme donc son catholicisme semble vacillant ...

  • il n'est en tout cas pas vacillant dans son discours, n'en déplaise aux fouille-merde

  • Vous avez déjà entendu parler des rois très catholiques ?

    (Et il avait dit auparavant dans ce discours qu'il était le premier des pécheurs, mais, etc.)

  • l'erreur est humaine et comme disait JESUS pour SAINTE MADELEINE : "que celui qui n'a jamais péché, lui jette la première pierre" (il n'y en n'a pas eu une seule......)
    par contre les erreurs commises par le pape non seulement elles sont nombreuses mais encore catastrophique pour notre religion passée présente et à venir c'est beaucoup plus grave....

  • Votre irrespect tend à démontrer votre ignorance de la foi catholique en matière d'exemplarité comme il sied aux hommes politiques réellement catholiques et accessoirement aux internautes des blogs cathos...

  • Oui, c'est un peu dommage qu'il ne pratique pas vraiment ce qu'il prône.....

  • Salvini a l'humilité de dire qu'il est le dernier des chrétiens mais qu'il veut défendre le catholicisme en Italie. Mettre en accord nos actes avec notre foi est difficile pour chacun d'entre nous.
    En tout cas, il veut soustraire l'Italie à une complète invasion musulmane et c'est digne d'éloge.

  • Peut-être qu'il n'est pas catholique, ou pas pratiquant, mais il défend la chrétienté.
    De même un Orban est peu suspect de catholicisme, étant calviniste, mais est l'un des défenseurs de la chrétienté et de l’Europe.
    J'échange immédiatement une Bachelot contre un Orban, peut-être que l'un se dit catholique et l'autre ne l'est pas, mais au moins il tient à la doctrine sociale de l'Eglise.

  • Et la Loiseau en prime.

  • Rajoutez au colis Buzin, Macron et Castaner, on fait un prix de gros....

  • D'accord avec vous tous qui appréciez la politique de Salvini notamment en terme d'arrêt d'invasion migratoire.
    Evidemment !
    Mais le Salut de chacun d'entre nous ne saurait se suffire d'une bonne conscience professionnelle, notre conversion n'est pas une option.
    @ Yves Daoudal
    Concernant les rois de France, il y en a eu un certain nombre de mauvais catholiques comme Louis XIV et Louis XV;...
    Cela n'excuse rien !
    C'est en partie à cause de leurs vies dissolues que la révolution est arrivée...pensons-y !
    Kénavo !

Écrire un commentaire

Optionnel