Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une chance pour l’Eglise

Le pape a nommé Mgr Philippe Marsset évêque auxiliaire de Paris. Il était vicaire général depuis l’an dernier, et administrateur de la paroisse Notre-Dame de Clignancourt dont il était le curé depuis 2011.

Cette paroisse est aujourd’hui dans la même configuration que les communautés chrétiennes dans les pays musulmans. En 2012, une interview du P. Marsset se terminait ainsi :

— En tant que catholique, comment vivez-vous le fait d’être minoritaire dans ce quartier ?

— J’espère pouvoir participer à un dialogue interreligieux. C’est important que des liens se nouent au niveau local. La peur de l’autre vient de la méconnaissance. Ici, on apprend un peu la culture protestante, une culture de la minorité ! Je le vis comme une chance pour l’Eglise catholique, une occasion de nous recentrer sur l’essentiel.

C’est une chance pour l’Eglise d’être minoritaire dans une enclave musulmane qui fut chrétienne. L’invasion islamique est une chance pour l’Eglise. Car on peut enfin dialoguer (au lieu d’être replié sur soi et patin-couffin)… Et se recentrer sur l’essentiel. Mais il ne disait pas ce qu’est l’essentiel.

(Corollaire : c'était un grand malheur pour l'Eglise que la chrétienté, qui rendait difficile de trouver l'essentiel.)

Commentaires

  • Le Paradis diversitaire

    "Le multiculturalisme nous sort du champ politique, il nous est présenté comme une sorte de dessein humanitaire : on bouscule les héritiers pour qu’ils fassent de la place aux arrivants, au nom même d’un humanisme sourcé à nos racines chrétiennes : « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli », « elle coucha l’enfant dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie ». On va chercher saint Matthieu pour accueillir Mahomet. Bienvenue à la Crèche. Venez donc crécher chez nous. Et nous mettre sur la paille.
    Ainsi la multiculturalité s’habille-t-elle des atours de la tradition oblative de l’Occident chrétien. Et en France, l’étranger retrouve le manteau de saint Martin de Tours. L’ouverture, la main qui se tend, le partage… Mais l’islam, lui, n’est pas partageux. La plaisanterie ne durera qu’un temps ..."

    Les Cloches sonneront-elles encore demain ?
    -Philippe de Villiers

  • Les cloches ne soneront peut-être pas, mais quelques hauts dignitaires de l'Eglise sont de véritables cloches. Elles ne rendent pas le même son. C'est plutôt "dingo-dingue" que "ding-dong"

  • Aïe! Pour avoir connu ce prêtre en paroisse (saint-Pierre-de-Montrouge, mais si vous savez celle que fréquente NKM), votre extrapolation-analyse n'a malheureusement rien d'une caricature. L'Église de France n'est pas prête d'être redressée avec de tels pasteurs.

  • Du même évêque auxiliaire, à qui un journaliste demandait si le fait que ND de Paris ait pu être sauvée était un miracle :
    "Je ne crois pas au miracle, je crois aux pompiers"...

  • Nous sommes à la limite du comique.

    Il vaut mieux en rire que pleurer.

    Cela dit je reste très déçu que Mgr Aupetit ait accepté un tel auxiliaire . Pourquoi ?

  • On croît rêver! Les nominations épiscopales se font dans l’allégeance au Discours politiquement correct, l’église se perd à s’obstiner du côté du manche... cette erreur lui sera reprochée....

  • Encore un évêque auxiliaire...
    C'est vrai qu'il y a des dizaines d'ordinations chaque année, à Paris ;) Ça justifie la consécration d'un quatrième évêque en exercice !

  • où Alexandre a-t-il découvert que la seule tache d'un évêque était d'ordonner de nouveaux prêtres ?

  • C'est la tâche des taches d'ordonner des taches et des pisse-vigraine d'ergoter sur un mot d'esprit.

  • pisse-vinaigre

  • et quelle serait la tache des taches des taches ?

Écrire un commentaire

Optionnel