Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une réponse à Macron

Screenshot_2019-03-06 Dear Mr Macron, your arrogance will only make Europe’s problems worse.png

En réponse à « l’attaque acerbe sur le Brexit », dans la fameuse lettre de Charlemagne Macron sur la « renaissance de l’Europe », le directeur du groupe de réflexion Open Europe, Henry Newman, écrit :

« Vous affirmez que le Brexit est un "mensonge" et vous vous plaignez que qu’on n’ait pas dit la "vérité" aux Britanniques... Avez-vous suivi nos débats avant le référendum ? Il a souvent semblé que tout le pays discutait des avantages du marché unique et de ce que signifiait quitter l'UE. (…) 17,4 millions de personnes ont voté en faveur de la sortie de l'UE. Il est insultant pour eux et pour nos processus politiques d’insinuer qu'ils “se repliaient dans le nationalisme” ou qu’ils n’aient pas été informés de leur “perte d'accès au marché de l'UE”. (…) Votre lettre contient diverses suggestions pour améliorer l'UE. Certains peuvent être les bienvenues, d'autres moins. Mais chaque proposition implique que l’UE gagne de plus en plus de pouvoirs et une plus grande influence sur la vie des citoyens, au détriment des États souverains, alors que nous savons tous les deux qu’une majorité importante dans l’ensemble du bloc veut que l’UE fasse exactement le contraire. Pour vous, il semble que la réponse à chaque question soit toujours davantage de Bruxelles. (…) Je crains que votre arrogance ne risque d’aggraver les problèmes de l’Europe et non de les résoudre, que vous ne perpétuiez les divisions au lieu d’y répondre. »

D’où le titre de l'article, paru dans le Telegraph :

Cher Monsieur Macron, votre arrogance ne fera qu'aggraver les problèmes de l'Europe.

Commentaires

  • Avant de se croire président des pays européens, Monsieur Macron ferait mieux de balayer devant sa porte et de résoudre les problèmes de son propre pays. Sa mégalomanie et son orgueil sont réellement insupportables vu de l'étranger. Que n'aurait pas dit ce petit président si Viktor Orban ou Matteo Salvini avaient eu comme lui, l'indécence de faire la leçon à tous les européens?...

  • soyons sérieux : ni Viktor Orban ni Matteo Salvini ne sortent de l'Ecole Nationale d'Administration

  • Serait-ce la raison pour laquelle ils ne sont pas aussi c..s que votre président micron ?

Écrire un commentaire

Optionnel