Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tria sunt munera

Répons de l’Epiphanie tel qu’il est chanté à la cathédrale de Cologne (tombeau des rois mages) :

℟. Tria sunt munera pretiosa quae obtulerunt magi Domino in die ista, et habent in se divina mysteria : * in auro ut ostendatur Regis potentia, in thure Sacerdotem magnum considera, et in myrrha Dominicam sepulturam.

. Reges Tharsis et insulae munera offerent, reges Arabum et Saba dona adducent.

℟. In auro ut ostendatur Regis potentia, in thure Sacerdotem magnum considera, et in myrrha Dominicam sepulturam.

. Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto.

℟. In auro ut ostendatur Regis potentia, in thure Sacerdotem magnum considera, et in myrrha Dominicam sepulturam.

Ils sont trois, les précieux présents que les mages offrirent au Seigneur en ce jour, et ils ont en eux des mystères divins : dans l’or, afin de montrer la puissance royale, dans l’encens considère le Grand Prêtre, et dans la myrrhe la sépulture du Seigneur. Les rois de Tharsis et des îles offriront des présents, les rois d’Arabie et de Saba apporteront des dons. (Cette dernière phrase est un verset du psaume 71.)

Écrire un commentaire

Optionnel