Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Encore un

Le 12 décembre dernier, dans le Nebraska, Scott Marr a été trouvé par son fils gisant inconscient sur son lit, la veille de son 61e anniversaire. Transporté à l’hôpital il est tombé dans le coma. Le 13, les médecins ont prévenu la famille que l’on s’acheminait vers la mort cérébrale à court terme et qu’il n’y avait plus rien à faire. Scott Marr a été débranché. La famille a contacté les pompes funèbres, rendez-vous pris pour le lendemain. Mais ce jour-là, nouvel appel de l’hôpital : Scott Marr était vivant…

Il y avait eu une erreur de diagnostic : il ne s’agissait pas d’un AVC « à coup sûr » mortel, mais d’une leucoencéphalopathie atypique… avec les mêmes symptômes... Le fait demeure que l’état du cerveau annonçait une mort certaine et que l’homme est bien vivant…

Commentaires

  • D'où l'intérêt de se faire enterrer avec son téléphone portable, un sandwich et une bière. Celle-ci est d'ailleurs obligatoire.

  • Oui, mais sans oublier les trous d'aération, petite pelle, un cercueil à ouverture interne et ne pas oublier de charger le téléphone portable avant de mourir et empêcher que les proches résilient l'abonnement.
    Un simple sifflet peut remplacer tout cela.

Écrire un commentaire

Optionnel