Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’Aquarius ne sera pas suisse

Trois parlementaires suisses avaient demandé que soit attribué à l’Aquarius (le bateau de pêche industrielle au migrant) le pavillon suisse, à titre exceptionnel, comme la loi le permet (normalement seuls les bateaux suisses peuvent battre pavillon suisse).

Le gouvernement considère que le problème des migrants nécessite une "approche coordonnée à long terme" et "qu'il ne suffit pas de mener des négociations ad hoc pour chaque navire transportant des personnes en situation d'urgence". "En conséquence, (il) considère qu'il n'est pas en mesure d'appliquer la clause d'exception de la loi sur la navigation maritime au navire Aquarius."

Commentaires

  • Si , si , il faut accorder le pavillon suisse à condition que l'Aquarius navigue exclusivement sur le lac Léman. Le transport en pièces détachées doit être possible.

  • Amusant, mais impossible : on parle de la loi sur la navigation MARITIME. Le port d'enregistrement est à Bâle, sur le Rhin.

  • Oh! C'est fâcheux. Je maintiens le projet de le mettre en pièces détachées.... Avec quelques tonnes de TNT....et offrir à la vente les morceaux aux amateurs de souvenirs. En effet, l'Aquarius, ancien garde-côte est-allemand a envoyé par le fond quelques citoyens germaniques, candidats à l'évasion du paradis communiste. C'est normal qu'il finisse comme le mur de la honte.

Écrire un commentaire

Optionnel