Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Espagne !

Il y a encore quelques mois personne n’aurait imaginé qu’un parti qualifié d’extrême droite par la gauche puisse gagner des élections en Espagne. Vox l’a fait. Vox avait étonné le 7 octobre dernier en réunissant beaucoup de monde à Madrid. Vox participait hier aux élections andalouses. Les sondages disaient qu’il pourrait peut-être faire son entrée au parlement d’Andalousie, avec jusqu’à 5 sièges. Il en a obtenu 12…

Les socialistes en ont perdu 14, et du coup la majorité qu’ils avaient depuis 1982…

Les Andalous ne veulent pas le retour d’al-Andalous.

Commentaires

  • les prévisions de Siderúrgico 20h38 - jeudi 11 octobre 2018 (vos archives mises en lien) , ne se sont pas réalisées, mais il a raison de nous informer que Vox, ce sont des anciens du Partido Popular de la droite mollassonne et traîtresse. Vox ne sauvera personne et n'empêchera pas l'immigration-invasion que le PP n'a rien fait pour stopper quand il était au pouvoir. Ces partis miracle, sortis de nulle part, sont des leurres qui servent à maintenir les illusions des peuples. Jusqu'à la prochaine désillusion. Pauvres Andalous!

  • Si vous le dites.
    Mais, puisque à chaque jour suffit sa peine, pourquoi refuserait-on une joie même passagère ?

  • Bon encore une fois ...écrire pour ne rien dire! Connaissez-vous vraiment Vox? l'historique, les évolutions, l'équipe actuelle, le programme mille fois meilleur que celui de "la Marine" etc...Moi qui suit au jour le jour l'actualité espagnole pour y avoir vécu la moitié de ma vie, je retrouve une fois de plus désinformation voire intox! Ici en France était à Paris pour l'heureuse réunification, je n’entrerai pas dans une discussion stérile.....ARRIBA ESPAÑA....VIAVA CRISTO REY !
    Papilou de Normandie (pas tant que cela, petit fils de camelot du Roi et non votant et pas plus de Vox que de ........!)

  • viva cristo rey

  • La méfiance exprimée par Dauphin est parfaitement justifiée: pendant que la droite molle (Aznar...)était au pouvoir, les passages de migrants marocains ou subsahariens par barcasses traversant le Détroit étaient quotidiens. La mise en place d'un pseudo "blindage" (vers 2002, je crois) n'était en réalité qu'un moyen d'éviter les naufrages et donc les noyades. Dès qu'ils avaient un pied sur une plage espagnole les migrants étaient sûrs d'avoir gagné: la garde civile leur délivrait un document certifiant qu'ils avaient été contrôlés et qu'il n'étaient pas autorisés à rester en Espagne. Ce document leur évitait des complications en cas de contrôles ultérieurs. Mais sauf cas rarissimes ces migrants "irréguliers" contrôlés n'étaient pas expulsés faute de documents prouvant leur origine, seuls les Marocains majeurs risquaient une expulsion. Les mineurs marocains (inexpulsables de toute façon) étaient pris en charge par des services sociaux et élevés en Espagne. Les migrants "contrôlés" , soit travaillaient "au noir"(un noir fort transparent mais bon....),soit continuaient leur migration vers la frontière non la plus proche (Portugal) mais la plus accueillante (pas celle d'Andorre).
    Ce phénomène qui a duré des années ne faisait pas de bruit car il ne s'agissait chaque jour que de quelques personnes, parfois plus (deux ou trois dizaines) à la belle saison, rien de comparable aux vagues qu'a connu l'Italie ultérieurement. Les seules "vagues" qui se produisaient parfois ne concernaient que les entrées plus ou moins massives de subsahariens (jamais de Marocains) qui réussissaient de temps à autre à franchir les grillages (non barbelés à l'époque) entourant Ceuta et Melilla.
    Il serait fort surprenant que la victoire relative de Vox entraîne la moindre modification de ce système bien rodé et discret :les medias français et espagnols n'en ont jamais fait une affaire sauf parfois la presse de Séville.
    A propos de Vox, si ce mouvement est bien le successeur du partido popular, il faut savoir que le dit partido popular, était donné comme largement gagnant à des élections législatives imminentes. Mais les attentats très meurtriers commis la veille de ces élections à la gare de Madrid par des adeptes d'une religion de tolérance et d'amour non identifiée ont été attribués aux indépendantistes basques par une ministre popular. On a vu le résultat de cette finesse d'esprit: l'Espagne a retiré illico ses troupes d'Afghanistan. Quant au résultat des élections... Alors franchement, faire confiance à Vox...pauvres Espagnols...Ils sont autant à plaindre que nous

  • Vox c’est le retour d’un franquisme « à la moderne » . Ils respirent la violence et le « macho hispánico dominante ». Ils sont sans respect pour celui qui a d’autres opinions politiques et détestent les catalans ainsi que tout espagnol qui se poserait la question (légitime) d’une unité dans la diversité des peuples qui composent la péninsule ibérique. Ils sont contre l’avortement et le mariage pour tous (seuls points positifs) mais, vu leur machisme, je crains quils ne fassent appel à des méthodes violentes et répressives au lieu de favoriser l’aide aux femmes en détresse. Ils vont aussi reprendre la moquerie vis-à-vis des homosexuels. Ce sera la chasse aux sorcières pour écraser tout ce que n’est pas à leur goût. Pour moi,, Vox n’est pas chrétien mais il se sert de la relihgion chrétienne pou affermir son pouvoir, exactement comme le faisait un certain Francisco Franco... ( Un dictateur que certains lecteurs semblent apprécier mais qui a été pour beaucoup d’espagnols plus qu’un dictateur, un homme responsable de la mort de centaines de milliers d’innocents et qu’il n’a jamais demandé pardon pour ses crimes).

  • Ana Maria sait-elle que les communistes, anarchistes et autres républicains ont commis beaucoup de crimes, et que c'est pour arrêter ceux-ci qu'il y a eu une insurrection nationale dont, à l'origine, ce n'était pas Francisco Franco le leader ?

  • SI seulement !!!

    Centaines de milliers...ce ne serait pas des milliards?

  • NPI Ana María...n'entrerai pas en polémique...que des clichés et rien d'autre!

  • Il faut avouer que je suis très surpris. S'ils ont eu 12 sièges en Andalusie, ils peuvent avoir un tiers des sièges des régions comme Castille-León ou Murcie.

    Je n'ai pas trop d'espoir en Vox, Je répète qu'ils sont le PP d'il y a 20 ans qui était à la source d'un grand nombre des problèmes d'aujourd'hui en Espagne. Cependant je suis très agréablement surpris de voir que les espagnols commencent à voter contre ce qui est dit à la télé (même Podemos avait des médias bienveillantes derrière, pas Vox). C'est un début.

Écrire un commentaire

Optionnel