Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lâche et menteur

Les éditions Golias publient « Les confessions de Mgr X ». Golias affirme que l’évêque qui s’exprime dans ce livre, de façon anonyme, est un évêque français en exercice.

Riposte catholique en publie de brefs extraits. Il en ressort que cet « évêque » officiellement catholique et catholique de façade exprime sous couvert de l’anonymat des opinions contraires à la doctrine catholique : il est pour l’ordination des femmes, et des hommes invertis (qui « peuvent s’épanouir » dans le sacerdoce…), il est donc contre ce que dit l’Eglise des pratiques homosexuelles, il est pour la contraception chimique et aussi pour l’avortement (puisque l’embryon n’a pas de conscience…), et le comble de l’horreur est pour lui « la Manif pour tous », qui est une expression de l’intégrisme le plus obsolète…

Cet évêque est un lâche, parce qu’il se cache sous l’anonymat pour dire ce qu’il pense.

Cet évêque est un menteur, parce qu’il dit publiquement le contraire de ce qu’il dit quand on ne peut pas l’identifier.

Mais ne peut-on vraiment pas l’identifier ? Il est forcément l’un des deux ou trois qui ont les meilleures notes du trombinoscope de Golias, et des détails du livre permettent peut-être de le situer. Mais je ne donnerai pas d’argent à Golias et je ne perdrai pas mon temps à tenter de découvrir qui est ce misérable apostat. (D’autant que, comme il le dit lui-même, il n’est pas le seul de son espèce.)

Commentaires

  • On trouvera plus d’extraits ici :
    http://religions.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/11/28/un-eveque-devrait-pouvoir-dire-ca-19829.html

  • Un point positif dans ce que dit cet évêque, c’est qu’il déplore l’extrême division de l’épiscopat français. Si la majorité de ses confrères pensait comme lui, ce serait gratiné. Il semble laisser entendre qu’il pourrait démissionner. Excellente idée.

  • Le passage sur l’embryon qui, vu son inconscience, ne saurait être considéré comme une personne, est passionnant.

    On brûle de savoir ce que ce savant homme a à nous dire sur le nouveau-né. Quelle est la vie mentale d’un nouveau-né ? D’un enfant d’un mois ?

    Le célèbre philosophe australien Peter Singer, spécialiste de l’éthique, dont j’ai eu ici diverses fois l’occasion de vanter la pensée éclairée, n’hésite pas à plaider pour l’infanticide. Il faut toujours se féliciter de voir les tenants des idéologies de brutes s’exprimer au grand jour.

  • Le problème, on ne sait pas quand l'âme arrive dans le corps. De plus, une personne saine d'esprit ne s'amuse pas à détruire ne serait-ce que la moindre graine de son jardin. Et voit-on un animal se débarrasser volontairement de son embryon ? Pas très naturel tout çà ! Mais il est vrai qu'au nom des droits de l'homme tout est possible. On n'est plus dans le domaine des droits de Dieu.

    D'autre part, un prêtre qui dit sa messe, représente le Christ. Quand dans le film Roméo et Juliette on a cherché quelqu'un pour représenter Roméo, on n'a pas pris une femme. Il en est de même avec le prêtre. A moins d'avoir l'idée saugrenue d' y mettre un travesti !

    Sur l'homosexualité, qu'est-ce qui empêcherait quelqu'un, ayant des tendances homosexuelles, de devenir prêtre ? N'a-t-il pas fait vœux de chasteté ? De toute façon, tout être humain est amené à porter sa croix. Le bacha bazi n'est pas devenu homosexuel par sa faute, mais celle d'entraineurs. Adulte, si sa foi l'attire vers la prêtrise, du moment qu'il renonce à ses penchants, pourquoi pas ! Que disait le Christ à la femme adultère ? "Je ne te juge pas, mais arrête de pécher." Il aurait dit la même chose à un homosexuel. Ce qui n'est pas le cas dans le judaïsme ou l'Islam : femme adultère et homosexuel méritent la mort.

    Chose étonnante, la France préfère de plus en plus abandonner le christianisme au profit de ces deux religions. Il faut dire que la jeunesse actuelle ignore totalement ce qu'est la religion catholique : pourtant la seule à pouvoir s'opposer à ce Nouvel Ordre Mondial qui a l'ambition de transformer l'homme en une marchandise. Dans le judaïsme, les goyim ne sont pas tout à fait des êtres humains ! Cette religion n'est donc pas un obstacle !

  • Écoutez, franchement, encore les juifs, et à propos de n’importe quoi. C’est du gâtisme, ou quoi ?

  • Le problème, ce ne sont pas les prêtres qui réprimeraient héroïquement des tendances homosexuelles. Il est bien possible qu'il y en ait plus qu'on ne croit parmi les grands saints. L'évêque en question a plutôt l'air de dire que le sacerdoce n'est pas un obstacle à laisser s'épanouir de pareilles tendances. En cela, c'est un carabinier d'Offenbach, en plus d'être une tante et un maquereau. Je ne sais pas jusqu'à quel point l'Eglise s'est remplie de gens comme lui, mais qu'est-ce qu'ils font comme boucan !

  • Je ne sais pas s'il sévit en Haute-Loire, dans les Bouches-du-Rhône ou ailleurs, mais je ne vois pas quel courage il y aurait à souffler nommément dans le sens de "l'esprit" qui guide notre bon pope Frankie. Ce doit être par humilité qu'il garde l'anonymat, de crainte d'être nommé illico cardinal, en charge du dicastère pour les laïcs, la famille et la vie.

  • première question que personne ne se pose : est-ce vraiment un évêque ?
    faire une pareille confiance à Golias me semble particulièrement malsain
    d'autre part, dans le catéchisme que j'ai appris la médisance comme le jugement téméraire étaient des péchés; certains donneurs de leçon ici semblent avoir étudié dans un catéchisme plus
    moderne; puis-je savoir ce qui permet d'incriminer l'évêque du Puy ou l'un des deux archevêques des Bouches du Rhône ?

  • Je me suis posé la même question que vous quant à l'honnêteté de Golias, figurez-vous. Toutefois, j'ai supposé que, parmi les résidus de déontologie de la grande presse, devait demeurer le souci de ne pas publier de faux témoignage. Entre autres raisons, il y a le risque pour un titre de se décrédibiliser totalement si cela vient à se savoir.
    Quant à votre remarque désobligeante, je vous fais observer qu'en ne les nommant pas et en ajoutant "ou ailleurs", j'évite justement de les incriminer.

  • au royaume de la mauvaise foi !
    on cite par leur fonction trois membres de l'épiscopat, et on prétend ne pas les avoir incriminés parce qu'on n'a pas cité leur nom ! alors pourquoi avoir cité ces sièges et pas d'autres ?
    par exemple, si on dit "le pape" on n'incrimine pas François

  • Dans ce cas, vous devez d'abord vous en prendre à Monsieur Daoudal, qui a dit que l'évêque en question était à chercher parmi les deux ou trois les mieux notés par Golias.
    De toute façon, c'est faire œuvre de charité et d'utilité publique que de dénoncer les mauvais évêques, surtout lorsqu'ils font assaut de déclarations publiques pour que toute la chrétienté sache qu'ils sont libéraux et modernistes. De nos jours, ils ne risquent ni leur vie, ni leur liberté, ni même leur réputation, mais sont au contraire promus par pope Frankie (que je n'appelle jamais le Pape, car je ne pense pas qu'il le soit).
    Tertio, vous n'êtes pas mon guide spirituel, et pour la mauvaise foi, vous n'avez de leçons à donner à personne.

  • pourriez-vous donner des exemples de ma prétendue mauvaise foi ?
    ne lisant pas Golias, j'ignore quels peuvent être ses évêques préférés
    en ce qui concerne l'évêque du Puy, contre lequel les sites "tradi" ont fait campagne dès sa nomination, j'ai constaté en consultant son blog qu'il avait des liens avec l"évêque de Bayonne et la Communauté Saint Martin, ce qui ne me semble pas absolument pervers
    ce qui est pervers, en revanche, c'est de faire confiance à Golias qui peut prendre un plaisir satanique à brouiller les pistes, et s'en laisser berner

  • Jusque-là, Mgr Crépy a surtout prôné le dialogue interreligieux et la transition écologique, mais tant mieux s'il s'avère que c'est un bon évêque.
    Entre les deux tours de la Présidentielle 2017, il déclarait : "Mon rôle n'est pas de dire pour qui il faut voter... Pour ma part, tout au long de cette année, j’ai parcouru le diocèse pour parler de l’Enseignement social de l’Eglise, et en particulier des grands principes qui régissent la vie sociale et politique. Ainsi, les catholiques, et les hommes et femmes de bonne volonté, sont-ils invités à œuvrer : pour la primauté de la personne dans toute structure sociale et économique, pour la justice sociale dans le partage équitable du travail et de ses fruits, pour la place faite aux plus pauvres, aux plus fragiles et aux étrangers dans notre société, pour le soutien des familles et l’éducation des jeunes, pour le dialogue et la paix au service d’un meilleur vivre-ensemble, pour le respect de la « maison commune » que constitue notre planète…"
    Ce n'est pas génial, mais c'est moins moche que ce que disait Barbarin de Lyon (et non de Tarascon) : « Nous ne pouvons pas considérer comme anodine la présence au second tour d’un parti qui, historiquement a toujours été porteur d’un discours nationaliste dangereux dont la mise en œuvre serait désastreuse. »
    C'est grâce à des gens comme ça que le désastre, nous allons l'avoir.

  • je constate :
    - que vous ne répondez pas à la première partie de ma question, dans laquelle je vous demandais des exemples de ma prétendue mauvaise foi
    - que je ne vois rien de répréhensible dans les paroles de l'évêque du Puy que vous citez, et surtout j'espère ne pas comprendre pourquoi vous les joignez à des paroles que vous attribuez à l'archevêque de Lyon, qui n'ont rien à voir avec le sujet

  • Les propos de Mgr Crépy sont orthodoxes, sauf pour ce qui concerne "la place faite aux étrangers dans notre société et le respect de la « maison commune » que constitue notre planète…"
    Nous devons certainement respecter les étrangers. Quant à leur faire ou non une place dans notre société, et laquelle, et jusqu'à quel point, il me semble que, dans le contexte (l'entre-deux-tours), ce n'était pas le moment d'en parler pour un évêque. Et la maison commune, il faudra bien qu'un jour pope Frankie, les évêques et Macron comprennent que ce n'est une "priorité" que pour ceux qui utilisent ce prétexte pour nous infliger le N.O.M. de l'oligarchie financière.
    Pour le reste, je ne manque jamais de relever votre mauvaise foi. Reportez-vous donc à nos échanges récents, par exemple celui sur le tableau de David Hockney qui s'est vendu si cher.

  • vous apportez vraiment à vos propos beaucoup d'importance, et je ne me sens pas tenu de les apprendre par coeur
    je me souviens d'un dialogue sur le tableau de Hockney, mais je ne me souviens pas du tout sur quoi il portait
    pourriez-vous me le rappeler ?

  • Dans les extraits de RC que vous citez, il y a cette phrase hallucinante:
    "“Nous ne savons faire qu’une chose : des prêtres comme hier. Mais ces prêtres sont inutiles pour ces temps que nous vivons. Il faut être aveugle et sourd pour persister dans ces choix.”
    Cela dépend de ce qu'il appelle "hier", si c'est l'après Vatican II en effet. Si "hier" c'est avant Vatican II, Mgr X devra nous expliquer pourquoi ces prêtres "traditionalistes" remplissent leurs églises, de jeunes, de jeunes foyers, suscitent des vocations à la pelle. C'est lui qui est aveugle et sourd comme presque tous ses compères de la CEF et les crétins de Golias.

  • En tout cas là pour faire vendre, à rebours de toutes ses habitudes, Golias sur sa couverture ne dit pas le père mais monseigneur

  • il faut aussi faire la part des choses : Golias est une revue lyonnaise, et à Lyon, bien avant le dernier concile, on avait l'habitude d'appeler père tous les prêtres, et un usage non-parisien est aussi légitime qu'un autre

  • La Pedotti avait déjà fait le coup d'écrire en se faisant passer pour un prélat. Il s'agit peut-être encore d'un de ses forfaits.

  • Dehors à coups de pied au derrière ! Il ne mérite pas de porter le titre d'évêque !

  • évêque n'est pas un titre, c'est un ordre sacré

  • D'autant que ce n'est ni un catholique, ni, de ce fait, un évêque. Et comme il ne peut être que maçon, comme tous les lâches de son genre qui n'entendent que le discours le plus commun et les mondanités les plus bolcho-conservatrices, on lui admoneste deux vraies calottes sur sa fausse calotte.

  • il y a vraiment des illuminées partout !
    où avez-vous déniché qu'il n'était pas catholique ?
    - en consultant votre marc de café ?
    - en consultant une boule de cristal ?
    - en faisant tourner une table ?

  • C'est très simple, je vous explique comment ça se passe chez les catholiques, que vous traitez de timbrés: dès lors qu'on est hérétique, qu'on se prononce contre le Seigneur, on n'en est pas. C'est ainsi. De même, dès lors que vous vous exprimez comme vous le faites, vous vous retranchez du cercle des gens cultivés et courtois...

  • chère personne cultivée et courtoise
    je suis navré de vous dire que je suis catholique et que je ne pense pas être timbré
    je constate donc que votre marc de café, à moins que ce ne soit votre boule de cristal ou votre table tournante, vous a encore induite en erreur
    je ne sais d'ailleurs toujours pas de qui vous parliez

  • Cher Théofrède, c'est dans votre famille qu'on recoure à la chiromancie. Dans la mienne, on en appelle à l'Esprit saint...

  • pauvre folle
    vous ignorez même ce que veut dire chiromancie
    consultez un dictionnaire avant d'utiliser des mots compliqués

  • Je gratte un peu le vernis et je trouve le vrai gueux. Outre votre injure qui vous qualifie pus que moi-même, apprenez à lire, si écrire vous est inconnu, car la chiromancie est exactement ce dont je parle. Vous êtes de la race des diseuses de bonne aventure, vous l'avouez vous-même d'emblée en évoquant ce qui vous vint à l'esprit: on ne parle que ce dont on est imprégné. En ouvrant trop la bouche, vous avez révélé vos références. Les tables tournantes, qui en parle si ce n'est vous ? c'est votre usage, point le nôtre.
    Déjà, du reste, vous n'avez aucune espèce de ponctuation. Quand on ne sait point finir une phrase, on apprend à se taire.
    Et maintenant, cela va bien, mon brave, vous pouvez disposer.

  • couchée !
    à la niche !

  • Quand le valet de pied en arrive à l'apogée de sa capacité à débattre (je pense personnellement que vous êtes âgé et alzheimer, assez largement; je détecte par ailleurs que vous mangez mal, cela vous pourrit les intestins. Souhaitez-vous d'autre diagnostic ? Le cas échéant, répondez à ceci).

  • couchée !
    à la niche !

  • l'embryon n'a pas de conscience?
    Et pourtant Monseigneur...
    https://sciencepost.fr/2018/12/en-donnant-des-coups-les-bebes-prennent-conscience-de-leur-corps/

Écrire un commentaire

Optionnel