Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rerum Deus tenax vigor

Rerum, Deus, tenax vigor,
Immotus in te permanens,
Lucis diurnæ tempora
successibus determinans :

Immuable vigueur qui soutiens toutes choses,
Qu'à toutes on voit présider,
Qui de tous les moments absolument disposes,
Les fais s'entre-produire et s'entre-succéder,

Largire clarum vespere,
Quo vita numquam decidat,
Sed præmium mortis sacræ
Perennis instet gloria.

Donne un soir éclairé, qui fermant notre vie
Nous ouvre un tranquille avenir,
Où pour prix d'une course heureusement finie
Nous trouvions une gloire à ne jamais finir.

Præsta, Pater piissime,
Patrique compar Unice,
Cum Spiritu Paraclito
Regnans per omne sæculum. Amen.

Que le Père et le Fils accordent cette grâce
A l'humble ferveur de nos vœux,
Eux qui règnent sans fin dans cet immense espace
Que remplit l'Esprit Saint, qui n'est qu'un avec eux.

(Hymne de none, traduction Pierre Corneille. C’est assurément sa meilleure traduction des hymnes des petites heures. Et depuis dix ans chaque jour à cette heure je pense à dom Gérard qui ne reprit pas connaissance après avoir dit cette hymne. « Pour prix d'une course heureusement finie nous trouvions une gloire à ne jamais finir… »)

Au-dessus,ton simple par la Schola des étudiants d'Amsterdam.

En dessous, ton de fête ambrosien par la Schola ambrosiana Mediolanensis.

Écrire un commentaire

Optionnel