Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Ville en faveur de la vie"

scontornato.jpgLe 4 octobre dernier, le conseil municipal de Vérone a adopté, par 21 voix contre 6, une motion pro-vie qui avait été présentée le 29 juillet par le conseiller Alberto Zelger de la Ligue (photo) pour marquer le 40e anniversaire de la loi sur l’avortement. La motion avait été approuvée par le maire de centre droit et par le chef du groupe parti démocrate (qui risque l’exclusion).

Le conseil municipal de Vérone a donc décidé :

  1. d’inscrire dans le prochain budget un « financement généreux » du projet Gemma, initiative d’adoption prénatale lancée en 1994 en Italie pour dissuader les futures mères en difficulté de recourir à l’avortement en leur proposant une aide économique pour toute la durée de la grossesse et la première année de vie de l’enfant.
  2. De promouvoir le projet régional « Berceaux secrets » en milieu hospitalier permettant aux femmes d’accoucher dans l’anonymat et de ne pas reconnaître l’enfant à la naissance.
  3. De proclamer officiellement Vérone « ville en faveur de la vie » (città a favore della vita).

Commentaires

  • Le point 2) s'inspire de l'accouchement sous X en France qui permettait de sauver plus de 10 000 bébés par an dans les années 1980. Chiffre descendu à moins de 600 par an dans les années 2000 à cause du forcing des pro-mort qui prétendaient qu'il était "inhumain" de "forcer" une femme à mener sa grossesse à terme. On faisait pleurer sur le "drame" des enfants privés de la connaissance de leur origine. C'est vrai qu'un bébé avorté "n'est" que privé du droit à la vie. Ces pro-mort sont des cinglés dangereux.
    Je suis sur que les pro-mort italiens vont hurler à la mort contre Zelger

  • À Saint-Aignan-sur-Roë, le maire a décidé d'épauler les membres de la Congrégation des Petites Sœurs de Marie qui refusent l’arrivée d’une nouvelle Mère supérieure imposée par Rome. Tout est parti d’une visite d’inspection diligentée par le Vatican, qui a abouti à un chapelet de griefs : « trop de prières, une gestion des sœurs trop cadrée, un habit religieux trop traditionnel… » L’Eglise catholique enjoint la congrégation à fusionner avec la maison de retraite, dont elle est la fondatrice, mais qui est gérée depuis par une association. Surtout, la supérieure actuelle a été suspendue et doit être mutée à 700 kilomètres du petit village de moins de 900 habitants, avec interdiction d’entrer en contact avec sa communauté.
    http://www.europe1.fr/societe/trop-de-prieres-un-habit-trop-traditionnel-epinglees-par-le-vatican-des-religieuses-de-mayenne-entrent-en-resistance-3775466

    L'espoir viendrait des laïcs et non plus du Vatican.

  • Ah ces soeurs trop traditionnelles ! Que devrait-on penser des juifs traditionnels ?

    Petit exemple ! Ici le rabbin Ron Chaya répond à une question d'un croyant : "si à Chabbat ( le samedi, qui commence dès la tombée de la nuit du vendredi soir) on peut ou non déchirer le papier-toilettes selon les pointillés s'il n'y en a pas de pré-découpé ?" La réponse du rabbin est catégorique "Il serait extrêmement grave de le faire."
    https://i0.wp.com/www.contre-info.com/wp-content/uploads/2018/10/chaya.jpg

    Le dieu juif ne doit pas avoir besoin d'aller aux WC. D'où cette incompréhension de sa part.

  • A Haïm

    Les juifs vont pouvoir demander au prétendant au titre de Machia’h de changer ces lois curieuses.

    Abraham Albert Bitton, né d’une mère juive au Maroc, à Casablanca, a vécu quelques années à Lyon et fêtait en 2017 ses 80 ans. C’est l’âge qu’avait Moïse lorsqu’il est arrivé pour délivrer le peuple d’Israël et d’aucuns déclarent que ce n’est pas un hasard. Durant 20 ans, l’homme a écrit « Les Chroniques des Cieux », révélant des secrets sur la Torah qui bluffent même quelques érudits. Ses écrits se répartissent en 6 livres que sont « Le chandelier du commencement », « Au-delà de la frontière du déluge », « Les chroniques du monde à venir », « la profondeur insondable de la Torah », « les mémoires de Yahvé » et « Le déchiffrement des Psaumes ». Des extraits de ses révélations sont publiés dans le magazine cité précédemment et peuvent être lus en ligne sur issuu :
    https://issuu.com/roulamag/docs/mag08
    En 2017, il s'était présenté comme étant le Messie tant attendu en pleines festivités de Pessa’h, (la Pâque juive).
    https://www.youtube.com/watch?v=xDkyZbg_D6I

  • La persécution bergogliesque et dictatoriale continue contre vent et marées. Et ne sont visées que les communautés traditionnelles. C'est juste un hasard....
    Les papolâtres et les truands du Vatican pourront prier le nouveau St Paul VI pour que leurs magouilles réussissent et que ces communautés soient anéanties. Paul VI voulait la peau de la FSSPX. Non mais, quel culot, elles voudraient rester catholiques?

  • A Haïm

    Les coutumes juives et musulmanes comme sur l'alimentation coûtent très chères aux consommateurs lambda, car les entreprises doivent payer tous les ans de fortes sommes pour bénéficier du label. Au Canada, 75% des produits d'un supermarché ont pourtant ce label.
    https://www.youtube.com/watch?v=mXbVSQ8fQYw

    A Dauphin

    Oui Paul VI voulait la peau de la FSSPX. Car ses critiques n'étaient pas dénuées de fondement. Par exemple depuis Vatican II l'Eglise prend dorénavant comme référence les Droits de l’Homme. Et pourquoi déjà le pape Jean XXIII, dans son encyclique Pacem in terris en 1963, se crut-il obligé de souligner l’importance d’une autorité publique de compétence universelle avec la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 ? « Nous considérons cette Déclaration comme un pas vers l’établissement d’une organisation juridico-politique de la communauté mondiale. » Les Droits de l’Homme sont de facto les droits du plus fort et non plus les Droits de Dieu. On retombe sur l’homme-dieu et sa tour de Babel.

    Autre reproche fait à Paul VI, son document du 18 juin 1968 qui change le rituel des ordinations pour les prêtres et des sacres pour les évêques : le Pontificalis Romani. Pourtant Pie XII n’avait-il pas affirmé par la Constitution apostolique du 30 novembre 1947, le caractère définitif et irréformable du rite d’ordination ? Pourquoi donc Paul VI chercha-t-il à copier le rituel d’ordination des prêtres anglicans, pourtant condamné par Léon XIII dans son encyclique Apostolicae Curae en 1896 comme nul et sans valeur ? S’il l’est, on a de nombreux religieux qui ne sont en fait que de simples laïcs. Jean-Paul II fut ordonné en 1946 et sacré évêque en 1958 selon le rite classique. Benoit XVI ordonné en 1951 mais sacré selon le nouveau rite en 1977. François par contre est ordonné prêtre selon le nouveau rite en 1969. Alors la question se pose : est-il le faux pape prédit ?

Écrire un commentaire

Optionnel