Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le nom de l’ange gardien

Je découvre sur le Forum catholique que François, dans son homélie du 2 octobre sur les anges gardiens, a demandé à l’assistance : « Vous connaissez le nom qu’a votre Ange ? »

La personne qui rapporte le propos rappelle que l’Eglise catholique interdit de donner un nom aux anges, en dehors de ceux qui sont nommés dans la Sainte Ecriture.

Le fait de poser cette question incite à aller sur les sites internet qui prétendent vous donner le nom de votre ange gardien. Ces sites ne sont pas chrétiens et éloignent de la foi catholique (et bien entendu les « informations » qu’ils donnent sont absurdes). Voilà ce que fait concrètement le pape actuel.

On ne peut pas davantage savoir le nom de notre ange gardien qu’on ne peut le voir. C’est la même chose : le nom représente la personne. Dans un pur esprit il y a coïncidence absolue. De même qu’on ne peut pas prononcer (ni connaître) le nom de Dieu, car ce serait le voir, et l’on ne peut voir Dieu sans mourir.

Après que Jacob a lutté avec l’ange (Genèse 32), celui-ci lui demande son nom, puis lui donne un nom nouveau : il ne s’appellera plus Jacob mais Israël. Alors Jacob-Israël demande à son tour à l’ange comment il s’appelle, et il répond : « Pourquoi demandes-tu mon nom ? » puis il le bénit et disparaît.

Dans le livre des Juges il y a un chapitre joliment messianique (13), sur l’ange qui annonce la naissance de Samson. Il apparaît d’abord à la future mère de Samson, et celle-ci va raconter à son mari ce qui s’est passé : elle a vu un « homme de Dieu », « terrible », avec un « visage angélique ». Elle lui a demandé son nom, mais il n’a pas voulu répondre. L’ange apparaît ensuite au mari. Lequel lui demande son nom, et l’ange répond : « Pourquoi demandes-tu mon nom, qui est merveilleux ? »

C’est ce que répond l’ange à Frère Bernard dans les Fioretti de saint François, et qui a été repris par Olivier Messiaen dans son opéra Saint François d’Assise. Le propos émerveillait le compositeur, qui disait volontiers que le merveilleux était son élément.

Eh bien notre ange gardien a un nom merveilleux. C’est tout ce que nous pouvons savoir, n’en déplaise au pape qui salit le nom de François, et c’est plus que suffisant pour contempler un abîme de lumière.

Commentaires

  • Bergoglio .com
    Divination /horoscope /voyance en ligne
    http://www.wemystic.fr/ange-gardien/

  • C'est effectivement la première fois que j'entends une telle question? Notre ange gardien est notre ange gardien, il y en a un par personne, il est uniquement le nôtre, comme nous sommes nous uniques, chacun de nous.
    Bref, c'est peut être (pour être "bien brave" de ma part et trouver une explication) un lapsus, et c'était pour dire, "sais-tu que tu as un ange gardien et t'adresses-tu à lui ?
    Mais c'est encore semer la confusion... On n'a vraiment pas besoin de cela, d'autant qu'en face, ce sont des jeunes et une majorité n'ayant pas une formation solide au niveau du catéchisme, comme beaucoup depuis un demi-siècle au moins.

  • Il sait plus où il en est, ce pauvre père Bergoglio... y aurait-il quelqu'un pour le prendre amicalement par la main et lui dire qu'il il faudrait peut-être arrêter de se faire du mal....?

  • Il paraît cependant que le Padre Pio connaissait le nom de son ange gardien.

    "On ne peut pas davantage savoir le nom de notre ange gardien qu’on ne peut le voir. C’est la même chose : le nom représente la personne. Dans un pur esprit il y a coïncidence absolue. De même qu’on ne peut pas prononcer (ni connaître) le nom de Dieu, car ce serait le voir, et l’on ne peut voir Dieu sans mourir."
    Je n'y comprends rien. Coïncidence absolue entre quoi et quoi ? L'esprit et la personne ? Et pourquoi cela empêcherait-il les anges d'avoir un nom ? Pour ne parler que des bons anges, j'en connais nommément au moins trois : saint Michel Archange, saint Raphaël (dont nous parle le merveilleux livre de Tobie) et saint Gabriel.

  • votre bible Play Boy n'en dit frien ?

  • Non, mais le livre de Tobie est d'une grande sensualité (en plus de rhabiller Freud).

  • Dans la pensée biblique le nom est l'essence de l'être nommé. De ce fait le nom absolu, le nom ineffable, le nom incommunicable (Sagesse 14,21) est Dieu. C'est pourquoi le judaïsme avait fini par dire "Le Nom" pour désigner Dieu. On en a des exemples dans le Nouveau Testament: quand saint Jacques dénonce ceux "qui blasphèment le bon Nom qui est invoqué sur vous", quand Jésus dit au Père, à la fin de l'évangile de saint Jean: "Je leur ai fait connaître ton Nom" (or i n'a fait connaître aucun nom au sens courant du terme), ou quand il nous fait dire dans le Notre Père: "Que ton Nom soit sanctifié".

    Je ne dis pas que les anges n'ont pas de nom puisque je dis explicitement le contraire. Je dis que nous n'avons pas à chercher (vainement) à connaître le nom de notre ange gardien, comme l'enseigne l'Eglise : "Il faut aussi réprouver l’usage de donner aux Anges des noms particuliers, que la Sainte Écriture ignore, hormis ceux de Michel, Gabriel et Raphaël."

    Je ne nie pas que Padre Pio ou sainte Françoise Romaine aient "vu" leur ange gardien, j'écris pour des gens qui a priori n'ont pas ce don...

  • Pour une fois, je ne vois pas bien où est le problème . On peut trouver que connaître le nom de son ange est vain, on peut trouver que c'est une étape dans une relation d'intimité avec son ange, étant entendu qu'une dévotion particulière envers son ange n'étant pas obligatoire. Le P. Derobert dit dans un conférence que, Padre Pio lui ayant fait voir son ange, celui-ci lui a ensuite dit son nom.

  • "- Devons-nous avoir une dévotion particulière envers notre Ange gardien ?
    - Oui, nous devons avoir une dévotion particulière envers notre Ange gardien, l'honorer, invoquer son appui, suivre ses inspirations, et lui être reconnaissants pour l'assistance continuelle qu'il nous prête."
    Grand Catéchisme de saint Pie X, première partie, chapitre II, par. 2.

  • Le pape dit que chacun doit connaître le nom de son ange gardien: "Mais moi je voudrais faire à vous tous une question : est-ce que vous parlez avec votre Ange ? Vous connaissez le nom qu’a votre Ange ? Vous écoutez votre Ange ? Vous vous laissez prendre par la main sur la route?"

    Je dis que ce n'est pas ce que dit l'Eglise, que c'est, en outre, impossible sauf rarissime révélation particulière, et je dis que c'est envoyer les gens sur des sites internet qui les détourneront de la foi catholique. Je ne dis rien de plus.

  • Vous avez entièrement raison, d'autant que chacun sait ici à quoi ressemble l'ange que Bergoglio s'est choisi pour gardien.

  • l'ange gardien de Stavrolus est-il lui aussi un amateur de Play Boy ?

  • Bergoglio a montré un fois de plus (ça doit faire la cent milliardième) qu'il n'est pas pape, parce qu'il n'est pas catholique.

Écrire un commentaire

Optionnel