Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ils sont hors la loi et ils « exigent »…

Le Panama a annoncé samedi qu’il retirait son pavillon au bateau de pêche aux clandestins Aquarius, comme l’avait déjà fait Gibraltar, pour non-respect des procédures juridiques internationales.

Les « ONG » hurlent que le Panama cède aux pressions du gouvernement italien. Mais le Panama revendique ouvertement répondre à une demande du gouvernement italien, soulignant que « l'exécution d'actes portant atteinte aux intérêts nationaux constitue une cause de radiation d'office de l'immatriculation des navires ».

Aujourd’hui SOS Méditerranée et MSF « exigent que les gouvernements européens lui attribuent un nouveau pavillon »…

Écrire un commentaire

Optionnel