Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mgr Chaput élève la voix

Mgr Charles J. Chaput, archevêque de Philadelphie, membre du conseil permanent du synode des évêques, a demandé publiquement au pape, fin août, qu’il annule le synode sur la jeunesse, qui ne serait pas crédible dans le contexte actuel, et que soit organisé à la place un synode sur l’épiscopat.

Demande restée évidemment sans réponse, puisque le pape est muet quand on lui pose des questions qui ne lui plaisent pas.

Alors Mgr Chaput publie sa critique théologique sans concession de l’Instrumentum laboris du synode sur la jeunesse. En cinq points : naturalisme, compréhension inadéquate de l’autorité spirituelle de l’Eglise, anthropologie théologique partielle, conception relativiste de la vocation, compréhension appauvrie de la joie chrétienne. Cela vaut véritablement la peine d’être lu intégralement. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour le comprendre, ni pour voir qu’à chaque paragraphe ce que critique Mgr Chaput se trouve aussi dans tel ou tel discours ou enseignement du pape régnant…

Commentaires

  • La traduction n'est plus accessible. Savez-vous ce qui se passe?

  • Si, c'est de nouveau accessible (ça ne l'était pas pendant le RV du FC avec l'abbé Barthe)..

  • Extraite de son discours du 27 juillet 2017 au Napa Institute(Californie) sur la jeunesse européenne : « Si vous voulez voir le visage de l’Europe dans 100 ans, sauf miracle, regardez les visages des jeunes immigrés musulmans. L’islam a un avenir parce que l’islam croit aux enfants. Sans une foi transcendante qui rend la vie digne d’être vécue, il n’y a aucune raison d’avoir des enfants. Et là où il n’y a pas d’enfants, il n’y a pas d’imagination, pas de raison de faire des sacrifices, pas d’avenir. Au moins six des plus grands dirigeants politiques européens n’ont aucun enfant. Leur monde se termine avec eux. Il est difficile de ne pas avoir le sentiment que, pour une grande part, l’Europe est déjà morte ou est en train de mourir sans le savoir ».

    Ce qu'il oublie de dire, l'Europe tient à apprendre à ses enfants les plaisirs et perversités sexuelles et non la construction d'une famille. Il en va des intérêts des laboratoires occidentaux qui ne rêvent que d'une chose, la suppression des grossesses naturelles, afin de satisfaire leurs actionnaires grâce à la PMA et à la GPA. Plus il y aura de gens stériles ou homos, plus ils seront riches. Et plus l'état pourra taxer.... Après l'eau, le sucre, le sel.... les enfants.

Écrire un commentaire

Optionnel