Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ethique sans morale…

Le docteur Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologie du Conseil national de l’Ordre des médecins, déclare que l’Ordre ne s’opposera pas à l’ouverture de la PMA aux paires de lesbiennes et aux femmes célibataires. Parce que « le rôle des médecins est d’apaiser les souffrances, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Or, le désir d’enfant est une souffrance ». Donc il est licite d’utiliser toute technique susceptible de mettre fin à cette souffrance. Il explique même à La Croix qu’« il n’est pas dans notre rôle de dire ce qui est bien ou ce qui est mal. L’Ordre des médecins n’est pas une instance moralisatrice. » Pour l’Ordre des médecins, l’éthique n’a donc rien à voir avec la morale…

L’Académie de Médecine, dans sa contribution envoyée au CCNE au Printemps, a pourtant souligné que « l’assistance médicale à la procréation avec donneur prive volontairement l’enfant de la relation structurante avec deux adultes de sexe différent ».

Commentaires

  • Le désir d’enfant est une souffrance - mais le désir de l'enfant, c'est quoi ?
    Le droit à l'enfant est proclamé partout - mais qui parle du droit de l'enfant ?

    ...et donc, il nous faut réécrire le droit.

    Convention internationale des droits de l’enfant
    Art. 3-1 : « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale »
    …cependant le « droit de l’enfant » devra s’effacer devant le « droit à l’enfant », l’intérêt d’une « famille » ayant un « projet parental » étant seul considéré dans ce cas, et ceci sans que puisse être admis aucune discrimination fondée sur le genre et le nombre de la « famille » ayant un tel projet.
    Art. 7-1 : « L'enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d'acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et être élevé par eux »
    …cependant, pour les enfants faisant l’objet d’un contrat visant à satisfaire un « projet parental » par adoption ou gestation pour autrui, la « naissance » ne doit pas être entendue comme l’achèvement du processus biologique ayant permis leur développement fœtal, mais comme l’achèvement du processus légal conduisant à la réalisation du « projet parental » tel qu’il avait été contractualisé, lequel seul conduira à acquérir un nom et une nationalité.
    Art. 17 : « Les États parties reconnaissent l'importance de la fonction remplie par les médias et veillent à ce que l'enfant ait accès à une information et à des matériels provenant de sources nationales et internationales diverses, notamment ceux qui visent à promouvoir son bien-être social, spirituel et moral ainsi que sa santé physique et mentale »
    …cependant, afin d’assurer la tranquillité des esprits et maintenir un ordre public favorable, pourront être poursuivies et condamnées comme infraction à la législation sur la discrimination et l’homophobie toute information du public relative au fait que les enfants des couples homoparentaux subissent dix fois plus de relations pédophiles (23% contre 2%) et sont victimes de quatre fois plus de viols (31% contre 8%) que ceux élevés par des parents hétérosexuels

  • et rien contre les enfants victimes d'avortement ?
    il existait dans l'Ancien Droit une déclaration de grossesse qui mettait à l'abri les enfants à naître d'une mère célibataire
    cela prouve que la chose est possible

  • Le docteur Jean-Marie Faroudja préfère apaiser les souffrances d'adultes en les faisant porter sur les enfants. Comme c'est la partie la plus faible, son raisonnement suit en droite ligne le point de vue marxiste de la loi :

    " Ce qui est juste, c’est ce que dit la loi. Voilà, c’est tout. Et la loi ne se réfère pas à un ordre naturel. Elle se réfère à un rapport de force à un moment donné. Et point final."

    C'est justement un rapporteur de la loi, Jean-Pierre Michel, qui osa dire clairement en 2013 l'origine de ce sens de la justice vieux comme le monde : la loi du plus fort !
    https://www.dailymotion.com/video/xxk0ss?start=2

    Évidemment, le christianisme s'y est par contre toujours opposé. Mais la France, de par le vote de ses habitants, n'a-t-elle pas démocratiquement décidé de ne plus se référer à cette morale chrétienne, c'est à dire de Dieu ?

  • à quelle consultation populaire faites-vous allusion?
    autant que je puisse me souvenir, la question ne m'a jamais été posée

  • Autant que je sache, elle a toujours voté pour les hommes politiques qui prônaient les droits de l'homme ! L'homme-dieu ! Et sa tour de Babel se trouve là :
    https://media.almasryalyoum.com/News/VeryLarge/2018/02/01/774964_0.jpg
    et représente l'Union Européenne. Mais Théofrède de quel fin fond de campagne êtes-vous ?

  • évidemment, je vis dans une capitale régional siège d'une des plus anciennes universités de France, mais pour un bobo parisien dès qu'on a passé le périphérique on est dans la cambrousse
    vous me rappelez une séance de travaux pratiques à la faculté d'Assas : l'étudiant qui planchait parla plusieurs fois du doyen Carbonnier; le chargé de travaux pratiques lui demanda pourquoi il appelait Monsieur Carbonnier doyen; il répondit que celyui-ci avait été doyen de la faculté de droit de Poitiers; réponse du chargé de travaux pratiques : oui, mais en province ça ne compte pas
    je tiens donc à apprendre à lluis que quand il y a une consultation électorale, tout le monde vote
    j'en ai même connu une, en 1962, où les autorités poussèrent l'obligeance jusqu'à envoyer les camions de l'Armée ramasser les électeurs dans leur village pour les amener au bureau de vote

  • Eh oui, l'authentique flambeau de l'idéologie totalitaire est aujourd'hui brandi par la bienpensance politiquement correcte vaguement gauchisante : les crétins qui vont voter Micron au second tour en vous expliquant que l'essentiel, c'est de combattre les extrêmes, parce qu'ils n'ont pas compris que l'extrémisme, aujourd'hui, a son centre partout et sa circonférence nulle part.
    C'est bien de traiter ces gens-là de nazis, car c'est la seule manière d'ouvrir les yeux à quelques uns d'entre eux. Il serait plus juste de les comparer aux Bolcheviques, mais ce serait contre-productif : pour ces corniauds, c'est presque un compliment.

  • Apparemment, je me suis trompé : ce commentaire visait La Croix. Mais ça va bien aussi avec les docteurs Folamour, les célibataires mariés, les lesbiennes mères de famille, les veuves qui veulent continuer à prendre du bon temps avec leur mari et les poules à qui cette chienne de vie n'a pas permis d'avoir de dents.

  • Toutes ces manipulations rapportent, c'est ceux qui les motivent et leur compensation à la souffrance est un alibi.
    C'est du même genre que pour l'euthanasie, faire croire que c'est pas compassion que la vie doit être abrégée.
    Le meilleur des mondes...

Écrire un commentaire

Optionnel