Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouf…

Vu l’état actuel de l’Eglise on ne s’étonne plus de rien. J’ai toutefois sursauté en voyant ce titre de actu.fr Normandie :

Un curé de Rouen s’est donné la mort dans son église : une messe célébrée en son honneur

Je sais bien qu’on « rend hommage » aujourd’hui, y compris dans les églises, à de simples victimes d’accidents. Mais on passerait encore un nouveau seuil avec une messe en l’honneur d’un suicidé… qui serait donc une messe en l’honneur du suicide, ce qui serait, de plus, illégal…

Mais ce n’est pas vrai. Le titre est une invention du plumitif (religieusement) analphabète du site. En fait, « l’archevêque de Rouen a convié les fidèles à “un temps de prière fraternel et d’amitié” en la basilique Notre-Dame de Bonsecours ».

Commentaires

  • Peut-être n’est ce pas encore le moment mais j’espère qu’il se trouvera quelqu’un pour rappeler la doctrine catholique sur le suicide. Art. 2280 et s. du Catéchisme.

  • Encore une bien triste affaire, avec les réserves d'usage sur l'information
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/19/2871826-rouen-pretre-denonce-agression-sexuelle-fille-suicide-eglise.html

Écrire un commentaire

Optionnel