Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Assomption

Doxastikon des vêpres de la Dormition de la Mère de Dieu, par Thomas Vlachos, chantre de la cathédrale des saints Constantin et Hélène, Karditsa (diocèse de Thessaliotide et des Phanariophersale), en Thessalie.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Les Apôtres divins, sur un signe de Dieu, des quatre coins de l'univers portés sur les célestes nuées,

Recueillirent ton corps très-pur qui avait mis au monde notre Vie, et pieusement l'entouraient de respect.

Les plus hautes puissances des cieux, présentes ainsi que leur Seigneur,

Saisies de crainte accompagnaient le corps qui fut de Dieu même le temple très-saint; elles s'avançaient dans les cieux et criaient, sans être vues, aux chefs des armées célestes : C'est la Souveraine de l'univers, la Vierge divine qui s'avance.

Elevez les frontons pour accueillir de merveilleuse façon la Mère de l'intarissable Clarté.

Par elle aux hommes est advenu le salut, sur elle nous ne pouvons porter nos regards, et nous ne pouvons lui offrir l'hommage qui convient à son rang ;

Car sa précellence dépasse l'entendement.

Vierge sainte et très pure Mère de Dieu, toujours vivante avec ton Fils, le Roi de la Vie, Sans cesse prie le Christ pour qu'il sauve de tout danger, de toute atteinte de l'ennemi, ce nouveau peuple qui est tien, nous tous, nous sommes sous ta protection

Et te magnifions dans les siècles.

Commentaires

  • Si le 14 aout Kernascleden eut son Grand Pardon, Le Faouët eut en ce 15 aout une pensée pour la "demoiselle du Faouët" (Anne-Marie de Jésus Crucifié) qui fut sujette à des apparitions de Notre Dame.

    Rappel historique de Gabi ici :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/09/19/les-3-secrets-et-la-descendance-davidique-de-jesus-et-des-rois-de-france/comment-page-4/#comment-19754

  • C'est bien sûr le 15 août qu'est le pardon de Kernascléden.

    Et je ne sais pas si quelqu'un ce jour-là pense à Anne de Goulaine au Faouët, où elle n'a sans doute jamais mis les pieds...

  • "sujette à des apparitions"
    quelle façon de s'exprimer !

Écrire un commentaire

Optionnel