Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exaudisti, Domine

℟. Exaudísti, Dómine, oratiónem servi tui, ut ædificarem templum nómini tuo:
* Bénedic et sanctífica domum istam in sempitérnum, Deus Israël.
. Dómine, qui custodis pactum cum servis tuis, qui ámbulant coram te in toto corde suo.
℟. Bénedic et sanctífica domum istam in sempitérnum, Deus Israël.

Vous avez exaucé, Seigneur, la prière de votre serviteur : ainsi ai-je bâti un temple à votre nom : bénissez et sanctifiez cette demeure pour l’éternité, Dieu d’Israël.
Seigneur, qui gardez votre alliance avec vos serviteurs qui marchent devant vous de tout leur cœur.

Ce répons des matines est un des très antiques répons « de Regum », tirés des livres des Rois, qui rythment les matines entre la Pentecôte et la fin juillet. En réalité on n’en trouvera pas le texte exact dans les livres des Rois, mais il résume une partie de la grande et superbe prière de Salomon lors de la dédicace du Temple qu’il vient d’édifier (III Rois, 8). C’est pourquoi ce répons fit aussi partie de certains offices de la dédicace des églises. La première phrase est également l’antienne des premières vêpres du 8e dimanche après la Pentecôte (le soir du 14 juillet cette année).

Écrire un commentaire

Optionnel