Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macédoine du Nord ?

Après des années de négociations avec la Grèce sur le nom de l’ancienne Macédoine yougoslave, le Premier ministre macédonien Zoran Zaev a déclaré triomphalement hier qu’il venait de conclure un accord avec son homologue grec : le pays s’appellera « République de Macédoine du Nord » (ce qui est une reconnaissance qu’il y a aussi une Macédoine en Grèce, tout en gardant le nom). Accord qui mettrait donc fin à cette absurde appellation officielle en droit international de « Ancienne République yougoslave de Macédoine », abrégée en FYROM (en anglais, comme on le voit à l’eurovision ou aux jeux olympiques) ou ARYM (en français) – PJRM en macédonien…

Grande joie à Bruxelles, car le conflit empêchait le pays d’entamer des négociations d’adhésion à l’UE (bloquées par la Grèce) – et à l’OTAN. L’accord sera scellé d’ici la fin de la semaine, disait-on, ce qui permettra de décider lors du sommet européen des 28 et 29 juin du début des négociations d’adhésion à l’UE.

Mais le président macédonien Gjordje Ivanov, en visite en Bosnie, a aussitôt rejeté ce « mauvais accord » qui « viole la Constitution » : « Ma position est définitive et je ne céderai à aucune pression, à aucun chantage, à aucune menace. Je ne soutiendrai pas, je ne signerai pas un accord si dommageable. »

Le Parlement de Macédoine va sans doute néanmoins ratifier l’accord. En sachant que le président (qui est issu de l’opposition), opposera son veto. Il faudra donc un second vote du Parlement. Qui a fort peu de chance d’intervenir avant le 28 juin.

En outre, en Grèce, le parti d'opposition Nouvelle Démocratie va déposer une motion de censure contre le gouvernement d'Alexis Tsipras pour dénoncer cet accord. Or la question est très sensible en Grèce, ou nombreux sont ceux qui refusent qu’on utilise le nom de Macédoine en dehors des frontières grecques…

Commentaires

  • une histoire ridicule qui continue
    si mes souvenirs sont exacts, les Grecs de l'Antiquité considéraient
    les Macédoniens, tous, comme des barbares

  • Le ridicule est que les Macédoniens du temps de l'Antiquité habitaient presque tous sur le territoire de la Grèce actuelle. La "Macédoine" actuelle ne correspond à rien.

  • Je suis grecque, de Thessalonique, je suis archeologue. Je suis convertie au catholicisme de l'orthodoxie., Grece n'existait pas en tant qu (etat-nation). Ce qui existait etaient de cites-etats; elles etaient unies par la langue et la religion. Alexandre le Grand etait Grec de Macedoine,de Pella. Son grand pere, Alexandre 1er a participe aux Jeux Olympiques ou SEULS de grecs pouvaient participer. Aristote venait de Stageira, Chalkidiki. Qui se trouve a Macedoine. Aristote, Alexandre et Philippe son pere ecrivaient en grec. Sauf si vous doutez que Aristote etait grec peut=etre. Les Atheniens consideraient les Macedoniens de barbares, oui, car ils n' avaient pas une democratie mais ils etaient un Royaume. Saint Paul s'addresse aux MAcedoniens (THessaloniciens) comme il parle aussi de CRETOIS dans ses epitres. Ils etaient pas grecs les cretois peut-etre? FYROM que vous appelez Macedoine est habitee par de peuples SLAVES venus le 6e siecle a cet endroit qui correspond a une petite partie de l'ancien endroit de Macedoine. Les habitants du pays que vous appelez Macedoine. utilisent l'alphabete cyrillique (invente par Cyrille et Methode qui etaient , grecs de MACEDOINE de GRECE. Isocrate disait: Εστιν Ουν Ελλασ η Μακεδονια. Macedoine est Grece aussi. A propos FYROM (la soit disant Macedoine) est habite par des albanais musulmans aussi. Il y a le plan d'avoir un etat qui arrive jusqu'a la mer Egee.

  • le roi de Macédoine, pour participer aux jeux olympiques, avait argué des origines argiennes de la dynastie
    le mot Macédoine était aussi celui d'une province romaine qui n'était pas entièrement sur le territoire de la Grèce actuelle
    en fait, la mot Macédoine a pris au cours de l'histoire un sens purement géographique : les bassins des fleuves qui se jettent dans la mer Egée au nord de la Grèce
    Maria, en digne descendante des Byzantins, se moque du Latin que je suis; elle fait semblant d'ignorer que Smyrne ou Marseille étaient des cités grecques; autant que je sache, elles ne sont pas dans la Grèce actuelle, quant à Stagyre, c'était une cité grecque et non une partie du royaume de Macédoine; d'autre part, Sparte, qui n'avait pas un roi mais même deux, a toujours été considérée comme une cité grecque
    enfin que dirait-elle si je lui demandais quelles sont ses origines juives : pendant plusieurs siècles, Thessalonique a été une ville juive de langue espagnole
    le fait que les "Macédoniens" actuels soient des Slaves et qu'ils aient des voisins albanais ne les empêche pas de vivre dans des vallées qui ont fait partie d'une des Macédoines historiques et font toujours partie de la Macédoine géographique telle qu'on l'entend; elle pourrait d'ailleurs se souvenir qu'une grande partie des habitants de l'actuelle république de Macédoine sont d'anciens "grecs slavophones" qui ont été expulsés pour faire de la place aux Grecs d'Anatolie, souvent turcophones, quand ils ont été expulsés de terres qui étaient grecques depuis des millénaires; la presse française de l'époque en a beaucoup parlé
    enfin, le fait de parler une langue slave n'est pas un critère : les peuples changent facilement de langue; elle sait sans doute qu'au temps de l'indépendance grecque Athènes était un village albanais, qu'au Moyen-Age on parlait des dialectes slaves jusque dans le Péloponése, et que si les Croisés ont appelé la Thessalie la Grande Blachie, c'est qu'on y parlait plutôt valaque que grec
    je connais l'amour des peuples des Balkans pour les luttes tribales, mais ils pourraient les garder pour eux;

    le Grand-Duché de Luxembourg, n'a jamais cherché à interdire à la Belgique d'avoir une province qui porte son nom, et celui de Brabant l'est paisiblement des deux cotés de la frontière entre Belgique et Pays-Bas, pour ne citer que ces exemples

  • Ce qui est le plus choquant dans l'affaire est la volonté de ;la Macédoine d'adhérer à l'UE.. Quelle idée...

  • qu'y a-t-il de choquant ?
    l'Union européenne attrape tout
    si il pouvait être considéré comme normal qu'elle accepte les parties non européennes de ses états-membres, elle a déjà mis un pied en Asie avec Chypre; la Macédoine est aussi européenne que la Grèce, la Bulgarie ou la Roumanie

Écrire un commentaire

Optionnel