Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise invertie

2018-06-17-chemin-emmaus.JPG

Un « pèlerinage » pour les invertis, seuls ou en couple, et leurs familles et amis. Avec l’évêque.

Pèlerinage avec la présence de Monseigneur Blaquart et l’intervention de Jean Michel Dunand, prieur de la communion Bethanie. Il se déroulera à Saint Jean de Braye une marche le long de la Loire, temps de réflexions, discussions sur le thème, pique nique dans le Parc des Longues Allées, puis intervention de Jean Michel Dunand et échanges avec Monseigneur Blaquart.

Une célébration eucharistique à la chapelle Saint François conclura dans la prière cette journée de cheminement avec le Christ.

C’est organisé par « Réflexion et partage (homosexualité et foi chrétienne) » qui milite ouvertement, sur le site même du diocèse, pour que l’Eglise reconnaisse enfin les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

On remarquera l’immonde référence aux « pèlerins d’Emmaüs ». Dessin à l’appui. Comme si le Christ avait en quelque sorte béni leur union sur le chemin… Le chapitre 19 de la Genèse est pourtant clair sur le genre de bénédiction que ces gens-là peuvent attendre. Et l’évêque d’Orléans aura sa part.

Commentaires

  • Catéchisme de l'Église Catholique :

    2357 L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

    http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P80.HTM

  • Bonjour, et ce n'est hélas que la pointe émergée de ce qui se passe dans le diocèse d'Orléans : demande de l'évêque de retirer une Croix jugée trop grande et au milieu dans une église pour la mettre de côté, culpabilisation systématique sur les migrants mais jamais de rappel de la moral de l'Eglise tirée des enseignements du Christ, appel à voter Macron alors que la neutralité est la moindre des choses, synode où ce sont les idées du monde qui doivent nous évangéliser et où nous devons être disciple de l'homme Jésus, (pourquoi a t-il donc rajouter homme devant Jésus dans sa lettre) et le tout sans pitié mais avec un "bon" sourire de façade. Prions pour son âme et les personnes scandalisées, prions et aimons en vérité !

  • Pas mal de biblistes pensent que si "l'autre disciple" qui accompagnait Cléophas (Lc 24,13) n'est pas nommé dans l'évangile de Luc c'est simplement parce que c'était évident qu'il s'agissait de sa femme Marie qui d'ailleurs était à Jerusalem au pied de la Croix selon Jean (Jn 19,25). D'autre part ils ne vont pas à l'auberge comme beaucoup d'artistes l'ont peint mais rentrent probablement chez eux. Donc très probablement absolument rien à voir avec un couple de même sexe.

  • à quoi ce genre de divagation, qui ne repose sur rien, même pas sur de supposées révélations de supposés voyants, peut-il être utile ?

  • L'affiche cite saint Paul.

    Mais celui-ci a aussi écrit (dans son épître aux Romains) que "de même aussi les hommes, au lieu d'user de la femme selon l'ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement." (Chap. 1, v. 27)

    Le "juste salaire de leur égarement", on ne peut être plus clair.

  • Il y a actuellement une offensive tous azimuts (protestants, pseudo-catholiques) pour propulser l'interprétation talmudique du péché de Sodome qui serait une "atteinte à la loi de l'hospitalité" et non la perversion homosexuelle. Les habitants de Sodome voulaient "se faire" les deux visiteurs (des anges) de Loth et les imbéciles n'y voient "qu"une atteinte aux lois de l'hospitalité".? Les habitants de Sodome étaient des idolâtres et cela entraînait la dépravation morale dans tous les domaines.
    La gangrène LGBT se répand avec le soutien logistique de toutes les sectes et sociétés secrètes y compris celles qui opèrent au Vatican.

  • limitez-vous l'homosexualité à la sodomie ?
    les anciens Romains qui, je crois, avaient une certaine expertise en la matière, parlaient plutôt de la fellation
    et que faites-vous de l'homosexualité féminine ?
    un illuminé, sur ce blog, m'a bien affirmé que les lesbiennes pratiquaient la sodomie, mais il n'a pas pu m'expliquer comment elles s'y prenaient

  • Que nenni, cher théofrède
    Et pour augmenter votre culture générale je vous conseille ce site à condition de m'affirmer que vous êtes majeur. Les enfants qui lisent ce blog ne doivent pas y accéder,
    http://www.docteurclic.com/encyclopedie/sodomie.aspx

  • Tout à fait, je ne cesse de le constater.

    Un exemple :

    Lecteur régulier de l'hebdomadaire Famille Chrétienne depuis bien avant internet, (ne vous moquez pas), un article sous la rubrique Sodome et Gomorrhe m'avait, une fois de plus fait sauter en l'air, j'y lisais : "Sodome et Gomorrhe ne pratiquaient pas l'accueil des pauvres et des étrangers cf. le Commentaire de la Torah, J. ben Isaac Achkenazi de Janow, Verdier, p. 133)..."

    Ainsi, Dieu, dans sa miséricorde ne jetterait pas l'opprobre sur les pratiques homosexuelles, mais sur le refus d'accueillir le pauvre, l'étranger.... "C'est sur l'accueil que nous serons jugés." Mt. 10,40

    L'auteur de l'article, Jocelyne Tarneaud précise en note qu'elle est journaliste, bibliste et auteur de la Bible pas à pas (Lethielleux). Elle officie dans un hebdomadaire catholique créé à l'initiative de Jean-Paul II pour répandre la doctrine de l’Église auprès des familles..., et depuis l'arrivée de Bergoglio cette doctrine évolue insidieusement et à grands pas pour s'adapter à la globalisation. Le Pape Argentin, instrument des mondialistes, travaille à promouvoir une nouvelle religion universelle à l'usage des non-juifs, le Noachisme.

    Exit le catholicisme,

    PS : Pardonnez-moi de vous importuner avec ma vie passionnante, mais FC je ne le lis plus désormais qu'aux toilettes, idem pour Panorama que je feuillette chaque mois, dans les mêmes lieux, pour m'informer de la progression de notre Église dans la voie du modernisme.

  • l"attaque" contre la signification traditionnelle du mot sodomie est profondément ridicule et ne mérite même pas d'être relevée
    se mot a été inventé quelques siècles, voire quelques millénaires aprés l'événement relaté par la Bible, et son inventeur ne devait pas avoir beaucoup de lumières sur les us et coutumes des habitants de Sodome
    il faut donc se borner à la signification traditionnelle, même si par hasard elle ne correspondait pas pas à une réalité que plus personne ne peut connaitre

  • Théofrède a écrit : "Un illuminé, sur ce blog, m'a bien affirmé que les lesbiennes pratiquaient la sodomie, mais il n'a pas pu m'expliquer comment elles s'y prenaient"
    C'était moi. Ce genre de pratiques peut avoir des liens avec les sectes et l'illuminisme, avec quoi je n'ai rien à faire ; mais si l'on évite les détails, ce n'est pas par ignorance : c'est pour n'être ni scabreux ni pornographe. Vous m'excuserez, mon cher, mais, puisque vous m"attaquez sur ce sujet, permettez-moi de vous dire que vos commentaires sur la sexualité féminine sont à prendre en suppositoire, "et encore pour enfants", comme disait le regretté Michel Audiard. En ce qui me concerne, puisque je suis très couard en altitude, je ne donne pas de conseils aux couvreurs, aux bâtisseurs de gratte-ciel ou à ceux qui pratiquent le saut à l'élastique, même si j'apprécie énormément Liberty de Laurel et Hardy.

  • @ Stavrolus
    je me demande maintenant soit si vous connaissez le sens du mot sodomie, soit si vous savez comment est fait un corps féminin, et je préfère alors ne pas me poser de questions sur l'origine de cette ignorance
    je ne vois d'ailleurs pas quels commentaires j'ai pu faire sur la sexualité féminine; pourriez-vous me l'expliquer ?

  • Sodomie = enculage. Je ne vois pas ce qui empêche les femmes de le pratiquer : point.

  • @Stavrolus
    ce qui empêche les femmes de se sodomiser, c'est que la nature ne les a pas pourvues de l'organe nécessaire

  • Le blogmaster est-il souffrant? Ce vocabulaire et même ces thématiques sont inadmissibles.

  • "Dessin à l’appui. Comme si le Christ avait en quelque sorte béni leur union sur le chemin…"

    _______________________________________


    Votre étonnante phrase avalise implicitement la saugrenue idée que les 2 pèlerins en question, dans l'Evangile, sont des invertis, et qu'il y a eu matière à bénir ou pas bénir leur "union" (sic). Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ?


    Que ces tordus s'approprient, à tort et éhontément, l'épisode des pèlerins d'Emmaüs, c'est une chose. Mais que vous en rajoutiez, écrivant "comme si le Christ avait béni leur union" (sous-entendant que c'étaient deux invertis), alors là c'est le pompon !

    Ces deux hommes étaient des hommes absolument normaux, ordinaires, tout comme les Apôtres, et sans doute pères de famille. Ils n'avaient strictement rien à voir avec les dégénérés de 2018 en question.

    Quelle mouche vous a piqué pour parler d'"union" ?

  • Vous êtes serieux là, Dranem ? Tout va bien?

  • Blaquart, mais voyons bien sûr, c'est l'évêque qui a posé une plaque commémorative du malheureux Luther dans sa cathédrale !
    Décidément, il affiche nettement son progressisme.

    Prions pour lui et tous ses confrères !
    Seigneur, je vous demande pardon pour ceux qui ne vous adorent pas !

  • Mais pourtant Luther condamnait l'homosexualité !
    Et en outre il était antisémite !

  • Luther était antisémite et Zwingli égorgeait les cathos suisses, mais le protestantisme est talmudiste.

  • A en croire certains (Michel Houellebecq), il y avait déjà un côté lupanar dans les JMJ façon JPII. La dimension "Cage aux folles" était malheureusement occultée ou trop discrète. Grâce au sajou de Buenos Aires, voilà un oubli réparé : enculons-nous en récitant des Ave Maria.

  • Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez?

Écrire un commentaire

Optionnel