Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Joie halal aussi

L’école s’appelle Notre Dame de toutes joies, à Nantes. Le tract de l’Apel pour la kermesse de fin d’année annonce que le dîner sera « aux couleurs de l’Amérique », et donc qu’on y proposera « le hot-dog chic, gourmand, copieux et branché ». Sic.

On aura le choix entre la saucisse de veau artisanale ou la saucisse de bœuf halal.

Cela s’impose en effet que dans une école catholique de l’ancienne capitale de la Bretagne on puisse respecter la charia, en donnant au passage quelques sous aux imams. Notre Dame de toutes joies apprend aussi la joie de la dhimmitude.

Commentaires

  • D'autant plus grotesque que le ramadan ne sera pas fini à la date de leur fête, donc il faudra attendre 22h19 pour en vendre !!!!

  • vous êtes trop dure avec ces pauvres bêtes : vous voudriez qu'en plus ils se donnent la peine de connaitre les règles de cette religion pour laquelle ils se donnent tant de mal

  • en l'occurence, il vaudrait mieux dire "hallal"
    vous allez vous faire des ennemis

  • Laissons mourir de sa belle mort ce pseudo enseignement catholique en putréfaction et reconstruisons ailleurs

  • Je ne serais pas étonné que quelques professeurs, membres de l'établissement ou parents d'élève aient pris les devants eux-mêmes pour plaire aux quelques élèves musulmans et leurs familles. Le "culte de l'Autre suprême" qu'avait si bien formulé Jean Madiran et la bienveillance niaise se sont substituée à des convictions qui n'existent pas et à un courage auquel ils n'osent même pas penser, celui d'être eux-mêmes et de demander aux autres de vous respecter.
    Pour avoir longtemps fréquenté beaucoup d'établissement catholiques sous contrat, la grande partie, disons deux tiers, se laissent bouffer par la pensée du temps et les pressions des plus agressifs. Un professeur gauchiste ou moderniste peut pourrir l'ambiance d'une école.
    Vive les écoles catholiques hors contrat, il n'y a réellement plus le choix.

  • êtes-vous bien sur qu'il y ait dans cet établissement des élèves musulmans ?
    on pourrait penser que, si c'était le cas, sa direction aurait évité de fixer sa kermesse pendant le ramadan

Écrire un commentaire

Optionnel