Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exit Irlande

Les résultats officiels ne sont pas encore connus, mais le oui à la mort l’a très largement emporté, et, pire encore, avec un très fort taux de participation.

Sans surprise, la circonscription du centre de Dublin a voté la mort des bébés par 76,5%. Mais la circonscription dite très « conservatrice » de Gallway-est a voté pour à 60,2%...

Le Premier ministre mi-pakistanais sodomite s’est déjà réjoui d’avoir réussi cette infamie.

L’Irlande a donc pleinement désormais pleinement rattrapé son « retard » sur la pire décadence. Avec l’aval, il faut bien le dire, des évêques et du clergé.

Honneur aux Irlandais pro-vie qui se sont battus comme des lions, contre tout l'établissement politico-médiatique et au mieux dans l'indifférence des autorités religieuses.

La chute de l’Irlande aura été plus rapide que celle du Québec.

Vive la Pologne…

 

Addendum

Résultat officiel : 66%.

Exactement 66,4. Participation 64,1%.

Commentaires

  • "Vive la Pologne" ! Tout à fait d'accord. Reste à espérer qu'elle continue sa résistance héroïque et presque solitaire aux pressions européennes, onusiennes, et à celles qui se manifestent dans son propre sein.

    Au diable les pressions extérieures qui ne pourront jamais avoir raison de la Pologne, mais à condition que l'ennemi intérieur puisse être contenu, et c'est cela qui crée une incertitude pour l'avenir.

    En fin de compte, l'important, c'est la vraie foi catholique qui est assurée du côté de l'épiscopat ( contrairement à l'épiscopat allemand qui est majoritairement hérétique ), pourvu que le bon peuple ne flanche pas.

    Quant aux Irlandais, ils pourront enfin ( ! ) commencer à forniquer à volonté et à assassiner en toute bonne conscience ( ? ) le bébé importun qu'ils ont engendré, mais qui n'a pourtant rien demandé...

  • Après la Bretagne très catholique, le Québec, voici l'Irlande qui sombre. Ne reste plus, semble-t-il, en Europe que la Pologne protégée par Jean-Paul Ii.
    La fin du monde est-elle si proche ?

  • Ils ne se rendent pas compte qu'ils aliènent un peu plus leur liberté pour la servitude. Et le maître est sans pitié.

  • La culture de mort triomphe encore. Prochain tour, l’euthanasie en France à la fin de l'année ? La PMA et GPA pour toutes ? Ou des sujets équivalents ici et ailleurs ? Il n'y a que l'embarras du choix. Le prince de ce monde a du sortir le champagne !

    Comment être optimiste si nous ne subissons que des défaites ? La Reconquête n'est pas pour demain !

    Je ne sais pas ce qu'a dit ou fait l'église en Irlande, Mais je crains que comme en France, nous en soyons à la théologie Polnareff ("On ira tous au paradis" !),

    Quant à la Pologne, elle ne devrait pas être l'exception mais la règle. En attendant, que le Christ la protège.

  • " Le prince de ce monde a du sortir le champagne !"
    en Enfer, le champagne s'évapore avant de pouvoir être bu ou les bouteilles explosent avant.
    Ils vont affiner les chiffres du oui à la mort: 66,6 %.
    On n'en parle pas, mais les Philippines tiennent bon contre l'avortement. même le divorce est interdit (unique au monde).
    Malte, mais pas pour longtemps
    Quelques pays d'Amérique latine

  • Dauphin 22h08 - samedi 26 mai 2018. L'archevêque de Manille dont le nom m'échappe, est un adepte d'Amoris Laetitia et de Bergoglio.

    Le ver est déjà dans le fruit. Je doute fortement que les Philippines puissent résister encore longtemps...

  • @ Oléandre 12h30 - dimanche 27 mai 2018
    Oui, vous avez raison, le ver est partout dans le fruit. Mais les idées du cardinal Luis Antonio Tagle, un des électeurs et chouchou de Bergoglio, moderniste irrécupérable, ne sont pas encore majoritaires dans l'épiscopat philippin. Et les fidèles philippins ont encore la foi, malgré les sirènes lucifériennes. La thèse du cardinal Tagle aux USA sur la collégialité et Vatican II n'a pas arrangé ses idées. Il a été placé dans les congrégations et organisations ou son pouvoir de nuisance est optimisé (clergé, migrants, caritas internationalis). Bref les chouchous cumulent les postes. Les bons sont virés. C'est par la tête que le poisson pourrit.

  • Irlandais de naissance, j'ai vu mon pays basculé vers "le côté obscur" en seulement une trentaine d'années. Irlande Catholique, déjà à l'agonie depuis un certain temps, et morte et enterrée ce week-end. Quelle tristesse, quel gâchis. Une pensée pour tous ceux et celles qui ont lutté pour le "no" depuis des mois, certains membres du clergé inclus.

  • Déjà, rien que le fait de parler du "côté obscur" est connoté religieusement. Il y a l'être et le non-être, Star Wars n'a rien à voir là-dedans.

  • En 1993, j'avais déjà constaté cette tendance à Dublin.
    Beaucoup de jeunes ne rêvaient qu'être comme les anglais, c'est à dire moralement couchés devant la décadence. Pourtant, il en restait encore d'autres qui refusaient joyeusement le fatalisme, mais diabolisés comme nous,
    La légalisation de l'avortement suit la permissivité morale, l'individualisme érigé en dogme, pour ne pas avoir à assumer les conséquences de son irresponsabilité morale. Ils préfèrent leur mort spirituelle que de se comporter en responsables. Maintenant, comme chez, nous, les avortements vont exploser et ne jamais diminuer, malgré toutes les contraceptions, les femmes seront de plus en plus seules, les hommes de plus en plus égoïstes et la société désespérée.
    Contrairement aux mensonges des médias, il y avait beaucoup de jeunes parmi les résistants à la culture de mort, mais ils avaient toute la classe politique, les médias et la finance contre eux.
    Mais ils se sont battus à l'irlandaise jusqu'au bout sans rien concéder.
    Et ils vont continuer, tous les combats continuent pour bloquer les projets de la culture de mort.
    Honneur à ces camarades.

  • https://www.lifesitenews.com/opinion/across-the-land-of-st.-patrick-night-has-fallen

    Comme le dit bien Life Site News, les promoteurs de la culture de mort n'ont reculé devant aucun moyen, montrant bien que la vie humaine n'était qu'un moyen de faire aboutir une idéologie. L'avenir confirmera ce que les français savent d'expérience, ce n'est pas l'être humain qu'ils défendent, mais une idéologie mortifère destinée à l'asservir.
    Ils ont utilisé les mères de famille en situation difficile, jusqu'aux filles mineures violées, pour justifier l'avortement. Avec eux, c'est l'esclavage des femmes et des enfants qui est rétabli au profit du plaisir des autres, la société ne les défendra plus.
    Et les faux patriotes et faux catholiques du Sinn Fein ont soutenu avec acharnement la mort des petits irlandais, honte sur eux.
    Ce que des siècles d'occupation britanniques n'a pas obtenu des irlandais, ils l'ont infligés eux-mêmes à leur peuple.
    Honneur aux mouvements pro life, ils ont mené le combat jusqu'au bout et continuerons sans se lasser. Prions pour eux.

  • Il semble que c'est seulement dans le comté de Donegal dont au NNO que le non a l'avortement l'a remporté. Bravo à eux.
    Il faut tomber très bas pour se rendre compte et vouloir remonter la pente. C'est malheureusement la nature humaine.
    De toute façon l'Irlande, comme d'ailleurs d'autres pays européens dits catholiques a énormément changé en 40 ans.

  • Oui, le Donegal est le seul, avec 51,9%.

  • Ce qui me scandalise énormément, à part le reniement de l'Irlande de son passé catholique, c'est la joie exubérante jusqu'à la nausée et profondément indécente de la foule des écervelées se réjouissant publiquement, devant les caméras de télé, de leur "victoire".

    Fornicateurs et fornicatrices de tous les pays, unissez-vous !

  • Ils seront musulmans dans quelques décennie...

    On oublie mais l'avortement est interdit à Monaco.

Écrire un commentaire

Optionnel