Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mardi de Pentecôte

« Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. »

Cette phrase de l'évangile de ce jour est aussi l'antienne du Benedictus.

Je Suis. Je Suis la porte. La porte qui ouvre sur le salut, sur la vie éternelle.

« Entrer et sortir » est un hébraïsme qui veut dire aller et venir en paix, en toute liberté.

Le psaume 117 disait déjà :

Ouvrez-moi les portes de la justice, afin que j'entre par elles et que je célèbre le Seigneur. C'est là la porte du Seigneur, les justes entreront par elle.

Et il y a aussi une allusion à Jacob qui se réveillant du songe de l’échelle dit que ce lieu est « la porte du ciel ».

Dans l’évangile de saint Mathieu le Christ dit : « Entrez par la porte étroite. Parce qu’elle est large la porte, et spacieuse la voie, qui conduit à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par elle. Comme elle est étroite la porte, et difficile la voie, qui conduit à la vie, et peu nombreux sont ceux qui la trouvent. » Et c’est bien dans le même contexte du « bon pasteur », puisque juste après il ajoute : « Gardez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous couverts de peaux de brebis, et qui au dedans sont des loups ravissants. »

Le parallèle avec saint Jean montre que la porte étroite c’est le Christ, et l’on remarque qu’il y a ici la porte, la voie, et la vie. Dans saint Jean il dira : « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. »

Il est la voie parce qu’il est la porte de la vie, et il en est ainsi parce qu’il est le seul vrai Pasteur.

Commentaires

  • Etroite ou non, il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.

  • "Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé "

    Pour l'instant c'est la porte de Jérusalem qui s'est ouverte le 14 mai à 16h pour que les juifs puissent entrer dans l'ère du Messie « fils de David » !
    https://www.youtube.com/watch?v=yBktAw6Aj_4

    Bien entendu, si on en croit Maria Valtorta, comme cela est précisé dans « L’Evangile tel qu’il m’a été révélé » tome 9 page 349 : "le satanisme est bien ce qu’était devenu le culte d’Israël mélangé au pharisaïsme et à l’hébraïsme. " Cela promet car la suite a un rapport avec l'Iran.

Écrire un commentaire

Optionnel