Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A propos de la nouvelle "mémoire"

Le site New Liturgical Movement publie un texte intéressant de Matthew Hazell sur la « mémoire obligatoire » de « Marie mère de l’Eglise » le lundi après la Pentecôte dans la « forme ordinaire ».

En résumé :

1. C’est un obstacle à un éventuel retour de l’octave de la Pentecôte dans la forme ordinaire. Comme si on voulait verrouiller le nouveau calendrier alors que Paul VI lui-même avait déploré la suppression de cette octave.

2. L’un des principes de la « réforme » était qu’il fallait supprimer les fêtes de « dévotion » et les fêtes redondantes. Or la mémoire de Marie Mère de l’Eglise est explicitement présentée comme une fête de dévotion. Et la nouvelle fête mariale du 1er janvier est notamment une fête de Marie Mère de l’Eglise comme le dit explicitement la post-communion. Il semble bien alors que l’invention de cette fête par François entre en contradiction avec le principe énoncé par François que la réforme liturgique est « irréversible ».

Commentaires

  • Cher Yves
    Je suis réservé sur ces interprétations.
    Le saint Père donne peu de signes d'intérêt pour la liturgie, NOM ou VOM...
    Il semble plus "politique". N'a t il pas cherché à faire plaisir aux conservateurs qui le critiquent beaucoup et ont la réputation d'etre attachés à la vénération de la Sainte Vierge dans la ligne de St Jean Paul II ?
    Et peut être du même coup aux féministes qui trouvent que la liturgie ne fait pas assez de place aux femmes ?

Écrire un commentaire

Optionnel