Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand même…

La Cour de cassation a annulé, définitivement, la condamnation de Christine Boutin pour « provocation publique à la haine ou à la violence » suite à ses propos sur l’homosexualité dans un magazine en 2014 :

« L'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné. »

Elle avait été condamnée à 5.000 euros d'amende le 18 décembre 2015 par le tribunal correctionnel de Paris, et le jugement avait été confirmé en appel le 2 novembre 2016.

Mais la Cour de cassation déclare que « le propos incriminé, s'il est outrageant, ne contient néanmoins pas, même sous une forme implicite, d'appel ou d'exhortation à la haine ou à la violence à l'égard des personnes homosexuelles ».

La bonne formulation serait : « le propos incriminé, même s'il était outrageant... ». Mais bon, on ne va pas demander la lune...

Commentaires

  • Honneur à ces juges de la Cour de cassation. Ils réparent l'injustice des juges de première instance et d'appel.

  • Nous nous félicitons que la LIBERTE d'expression soit respectée. Notre LIBRE PENSÉE Chrétienne ne peut être muselée par les Pinocchios, adeptes des vas et viens des contraires.

    L'homosexualité est un fléau psychiatrique qui emprisonne l'humain dans une perversion occulte. Nous devons aider ces personnes à se sortir du cercle infernal.

  • Nous nous félicitons que la LIBERTE d'expression soit respectée. Notre LIBRE PENSÉE Chrétienne ne peut être muselée par les Pinocchios, adeptes des vas et viens des contraires.

    L'homosexualité est un fléau psychiatrique qui emprisonne l'humain dans une perversion occulte. Nous devons aider ces personnes à se sortir du cercle infernal.

  • Peut-être est-ce parce qu'elle citait le Pentateuque (le Lévitique précisément), que nos amis juifs appellent la Torah, et auquel ils accordent encore un certain crédit (quoique moindre qu'à la Mishna et surtout à la Guemara), qu'elle a échappé au bâton.
    "Homme, tu ne t'uniras pas avec un homme comme on s'unit avec une femme. C'est une abomination."

  • Yes !!

    Hébreux 13:4
    Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de SOUILLURE, car Dieu jugera les IMPUDIQUES et les adultères.

  • EN ATTENDANT : https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/ariege-le-maire-juge-pour-avoir-detourne-largent-de-leglise-92268

  • peut-être que le juge ménage ses arrières, qui sait? À force de censurer encore et encore la liberté d'expression, le serpent pourrait finir par dévorer sa propre queue, donc... Mieux vaut affirmer qu'on a quand-même le droit de dire certaines choses?

Écrire un commentaire

Optionnel