Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laetabundus

La séquence de Noël Latabundus se trouvait « dans tous les Missels Romains-Français », dit dom Guéranger, et elle a été longtemps attribuée à saint Bernard, mais on l’a trouvée dans un manuscrit du XIe siècle. La voici chantée par les moines de Solesmes.

 

Laetabundus
Exsultet fidelis chorus.
Alleluia.

Que le chœur des fidèles, dans son allégresse, tressaille de joie. Alleluia.

Regem regum
Intactae profudit torus:
Res Miranda !

Le sein de la Vierge pure a produit le Roi des rois : prodige admirable !

Angelus Consilii
Natus est de Virgine,
Sol de Stella.

L’Ange du Conseil est né de la Vierge : le Soleil de l’Étoile.

Sol occasum nesciens,
Stella semper rutilans,
Semper clara.

Soleil sans couchant, Étoile à jamais scintillante, radieuse à jamais.

Sicut sidus radium,
Profert Virgo Filium
Pari forma.

L’étoile produit son rayon ; la Vierge enfante son Fils d’une même manière.

Neque sidus radio,
Neque Mater Filio
Fit corrupta.

Ni l’étoile par le rayon, ni la Vierge par son Fils ne perd rien de son pur éclat.

Cedrus alta Libani
Conformatur hyssopo
Valle nostra.

Le haut cèdre du Liban vient ramper, avec l’hysope, dans notre humble vallée.

Verbum ens Altissimi
Corporari passum est,
Carne sumpta.

Le Verbe, Sagesse du Très-Haut, daigne se revêtir d’un corps ; il se fait chair.

Isaias cecinit,
Synagoga meminit,
Numquam tamen desinit
Esse caeca.

Isaïe l’avait chanté, la Synagogue s’en souvient, et pourtant n’a point cessé d’être dans l’aveuglement.

Si non suis vatibus,
Credat vel gentilibus,
Sibyllinis versibus
Haec praedicta :

Qu’elle en croie, sinon ses Prophètes, au moins ceux de la gentilité ; les vers de la Sybille ont annoncé le mystère :

Infelix, propera,
Crede vel vetera:
Cur damnaberis, gens misera?

Peuple malheureux, hâte-toi : crois enfin les antiques oracles ; pourquoi serais-tu réprouvé, peuple infortuné ?

Quem docet littera
Natum considera:
Ipsum genuit puerpera.
Alleluia.

L’Enfant qu’annonce la lettre prophétique, vois-le aujourd’hui : une Vierge l’a mis au monde. Alléluia.

Commentaires

  • Quelqu'un sait-il sur quoi se fonde la référence à la Sibylle, que l'on trouve aussi dans le Dies irae?

  • Vous êtes si fatigué de Noël et du jour de l'an, de ne même pas pouvoir aller sur wikipedia ?

    Allez, j'ai pitié de vous pour cette fois... Mais n'abusez pas !

    Virgile, Bucoliques:

    « Voici venir les derniers temps prédits par la sibylle de Cumes, et de nouveau l’ordre qui fut au commencement des siècles. Voici revenir la Vierge et voici l’âge d’or. Voici que va descendre du haut des cieux une race nouvelle. Diane pure et lumineuse, protège cet enfant qui va naître et fermant l’âge de fer ressuscitera sur toute la terre la génération du siècle d’or. »

Écrire un commentaire

Optionnel