Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Acharnement

« La Commission européenne a décidé aujourd'hui de renvoyer la République tchèque, la Hongrie et la Pologne devant la Cour de justice de l'Union européenne pour non-respect des obligations juridiques qui leur incombent en matière de relocalisation. »

« La Hongrie n'a pris aucune mesure depuis le début du programme de relocalisation et la Pologne n'a procédé à aucune relocalisation ni offert aucune place depuis décembre 2015. La République tchèque n'a procédé à aucune relocalisation depuis août 2016 ni offert aucune nouvelle place depuis plus d'un an. »

Dans son communiqué de presse, la Commission européenne oublie curieusement de signaler que ce programme de relocalisation des « migrants » est caduc depuis le 27 septembre dernier…

C'est l'occasion de voir ou revoir la vidéo du ministère polonais de l'Intérieur, qui expliquait les motifs du gouvernement polonais, et qui a fait l'objet d'une censure de Youtube pendant quelque temps. (En polonais, sous-titres anglais faciles à comprendre.)

Commentaires

  • toujours la même antienne : la Commission tient à oublier que les états-membres de l'Union européenne sont des états souverains
    le jour où ceux-ci en auront marre et s'en iront, voire créeront une union concurrente, nos eurocrates regretteront leurs prébendes actuelles

Écrire un commentaire

Optionnel