Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La phrase du jour

Sur la loi de 1905 :

« Nous devons garder à l’esprit que cette loi, fruit d’un long processus engagé dès la Révolution, garantit depuis plus de 110 ans un équilibre entre les pouvoirs publics et l’Église qui vivent ainsi en bonne intelligence. »

Jacques Habert, évêque de Séez

Comme on le voit pour la croix de Ploërmel ou les crèches de Noël, par exemple.

Jeanne d’Arc est hélas toujours d’actualité :

« Evêque, c’est par toi que je meurs. »

Commentaires

  • les "pouvoirs publics" dont chacun sait qu'ils sont massivement sous emprise maçonnique (le quinquennat précédent en a donné une illustration exemplaire).

    Quelle "bonne intelligence" peut exister entre le Christ et Bélial ?

  • la loi de 1905 n'a rien à voir avec la "bonne intelligence" supposée entre l'Eglise et les pouvoirs publics; celle-ci a résulté d'accords diplomatiques ultérieurs, et sans doute aussi de petits services comme celui rendu par Pie XI quand il a condamné l'Action Ftançaise

  • Et bien, si ce " Monseigneur" est satisfait des "pouvoirs publics " , que ces deniers aillent au bout de leurs démarches et qu'ils se chargent de l'entretien de ce qu'ils ont volés : les églises. Et particulièrement qu'ils restaurent la Cathédrale métropolitaine de Paris !!!
    100 % avec des fonds publics.
    100 millions d'euros n'est RIEN pour la toute-puissante " république " qui peut même emprunter à taux négatifs ............

  • conclusion logique, mais qui ne touche que les cathédrales construites avant 1905
    il est normal qu'un propriétaire entretienne son bien en bon état, surtout si celui-ci est ouvert au public qui doit y être en sécurité
    mais quid des milliers de petites églises, dont la propriété a été transférée aux communes qui n'avaient pour la plupart rien demandé et qui se retrouvent avec une charge considérable que la plupart n'ont pas les moyens d'assumer, moyens que l'état-Macron réduit de plus en plus

  • conclusion logique, mais qui ne touche que les cathédrales construites avant 1905
    il est normal qu'un propriétaire entretienne son bien en bon état, surtout si celui-ci est ouvert au public qui doit y être en sécurité
    mais quid des milliers de petites églises, dont la propriété a été transférée aux communes qui n'avaient pour la plupart rien demandé et qui se retrouvent avec une charge considérable que la plupart n'ont pas les moyens d'assumer, moyens que l'état-Macron réduit de plus en plus

  • Cet évêque ne comprend donc pas que le seul but de la république, depuis le début, est d'éradiquer le catholicisme? Quel aveuglement!

Écrire un commentaire

Optionnel