Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonne nouvelle

pour les prédateurs sexuels. Marlène Schiappa a annoncé qu’on allait fixer l’âge légal du consentement sexuel. 13 ou 15 ans, a-t-elle dit. Et cela a été confirmé par Nicole Belloubet (ministre de la « Justice »). Tout le monde a compris que ce sera 13 ans.

C’est une régression de plus vers la barbarie.

Je suppose qu’on ajoutera un amendement indiquant que l’âge mental des actrices de cinéma est réputé de 11 ans.

A propos de Marlène Schiappa, elle a annoncé cela sur BFMTV dans une émission où il n’y avait que des femmes sur le plateau, et que des femmes dans le public. C’est la nouvelle conception, radicale, de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Commentaires

  • Schiasse pas pour les enfants.
    Résolument tournée vers la barbarie des adultes, et surtout des confessionnels. Ne sommes nous pas autoriser à penser que ces pseudos décideurs n'expriment, dès lors qu'ils ont un joystick en main, leurs propres démons ou carences. Particulièrement en matière de débordement sexuel.
    15 ans est raisonnablement La date butoir PLANCHER, la plus appropriée à la protection de l'enfance. Mais il est vrai que lorsque l'ont est "ministre" successif de gouvernements prônant outrançièrement l'assassinat des enfants dans le sein de leurs mères, au prétexte qu'il ne s'agit là que d'un " amas de cellules " et certainement pas d'êtres humains, que pouvons-nous attendre d'une " madame l'inutile " . . .

  • Les féministes sont les femmes les plus soumises aux pervers et aux gauchistes, puisque cela fait "libérée"

  • Cette annonce médiatique fait suite à l'acquittement récent d'un violeur dont le crime remonte à huit ans, crime commis sur une enfant de onze ans alors, crime à la suite duquel elle est tombée enceinte. C'est sans doute mû par cette décision judiciaire incompréhensible (malgré un jury populaire) que le gouvernement agit, du moins annonce qu'il va agir. Mais c'est ignorer aussi qu'il n'y a pas de vide juridique en France à ce sujet: toute infraction commise sur un mineur de 15ans (âge de la majorité sexuelle) est considéré comme délictuelle a minima. En fait c'est la confrontation à des populations dont les moeurs n'excluent pas la pédophilie du champ de moralité que la jurisprudence devient de plus en plus ubuesque à ce sujet, rendant ce droit insuffisant. Aussi la présomption de non-consentement IRREFRAGEABLE (c'est-à-dire que la défense ne pourra pas la remettre en cause) est-elle à mon humble avis une bonne chose, à la condition logique qu'elle soit corrélée avec l'âge de la majorité sexuelle que prétexte ce même droit positif. En tout état de cause, cette nécessité législative est dommageable car elle manifeste une dégradation certaine des moeurs en nos contrées.

  • Luc a raison. C'est un progrès, contrairement à ce que Daoudal suggère.

  • Luc a raison. C'est un progrès, contrairement à ce que Daoudal suggère.

  • Je SAIS, cela n'a rien à voir, quoique ! mais sur le fond ne cherche t-ils pas désormais à nous émasculer ?

    http://portail.free.fr/actualites/france/7306324_20171114_on-pense-que-la-contraception-est-une-affaire-de-femmes-la-vasectomie-peine-a-convaincre-les-francais.html

    Un pas de plus .........

  • AÏcha avait moins de 13 ans lorsque Mahomet l'a honorée, j'imagine que cet âge légal de 13 ans n'est qu'une étape.

  • Bonjour Monsieur Daoudal,

    Je crois que vous faites un contresens sur le projet de loi.
    Prenez simplement deux minutes pour lire cet article :

    http://didascale.com/non-projet-de-loi-ne-prevoit-de-legaliser-pedophilie/

    et vous verrez que cette loi durcit au contraire la légisilation contre la pédohpilie.

    Cordialement,

Écrire un commentaire

Optionnel