Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas en phase…

DN8_iobW0AAaO_m_810_500_55_s_c1.jpg

Un groupe de mouvements pro-vie a fait circuler aujourd’hui à Rome un camion publicitaire avec une photo de Jean-Paul II accompagnée d’un texte sur le mariage, et un hommage au cardinal Caffara, récemment décédé, principal auteur des « Dubia » et premier président de l'Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille.

Le camion a été arrêté par la police près de la place Saint-Pierre. Récit de ProVita :

Sur la via della Conciliazione – incroyable mais vrai – le camion publicitaire a été arrêté par la police en civil et la police en tenue. Un commissaire du quartier de Borgo a demandé à Toni Brandi (le chef de ProVita) par téléphone quel était le but de cette initiative car, a-t-il dit : « le Cardinal Caffarra n’était pas en phase avec le pape François ». Brandi a répondu qu’ils commémoraient un saint homme, un prince de l’Eglise, et non un hérétique ou quelqu’un de séparé du pape régnant.

Le camion a été arrêté pendant deux heures. Un interrogatoire a suivi, qui se poursuivra demain à midi au commissariat, où Brandi doit aller expliquer les raisons de son initiative. Le commissaire a dit qu’il était inquiet pour l’ordre public et interdisait que de nouvelles photos soient prises.

Voici l’affiche incriminée. Quel message subversif contient-elle ? En quoi trouble-t-elle l’ordre public ? Est-il possible que dans un pays civilisé et démocratique, où existe la liberté de pensée et d’expression, on ne puisse pas commémorer un saint homme qui avec le pape alors régnant, Jean-Paul II, passa sa vie à défendre la vie depuis la conception et la famille fondée sur le mariage ?

Jugez par vous-mêmes :

Untitled3_602_852_55.jpg

(Sur la photo de Jean-Paul II à Washington le 7 octobre 1979 : « NOUS NOUS LÈVERONS quand l’institution du mariage sera abandonnée à l’égoïsme humain ou réduit à un accord temporaire et conditionnel qui peut être facilement rompu, nous réagirons pour affirmer l’indissolubilité du lien du mariage. »)

Enregistrer

Commentaires

  • Si même le pouvoir civil, la police, s’en mêle, alors oui vraiment :
    « Mais quand ils auront fini de rendre témoignage, la Bête qui surgit de l'Abîme viendra guerroyer contre eux, les vaincre et les tuer. » (Ap 11 :7)

  • et s'il s'agissait seulement de la violation d'un texte créant une taxe municipale sur l'affichage ?
    il faut s'attendre à tout dans ce domaine : Al Capone a été mis hors d'état de nuire grâce à une accusation de fraude fiscale et Charles De Gaulle a utilisé le Code des Douanes pour lutter contre l'OAS

  • Je viens de voir cet article d'un média gaucho soutenant François face aux "ultra-conservateurs" : http://www.lesinrocks.com/2017/11/04/actualite/monde/les-conservateurs-du-vatican-auront-ils-la-peau-du-pape-francois-111003936/

    Saint Paul (dont le futur François avait dû oublier l'année) n'a-t-il pas dit : "Que nul ne s'abuse lui-même: si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage"

    On peut mesurer a contrario la sagesse du prédécesseur de François, sans cesse insulté, notamment par des "chrétiens" comme Juppé, et donc chaque propos était déformé.

  • "Que nul ne s'abuse lui-même: si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage"
    N’allons surtout pas dire cela à François Pape, il parviendra à le tournera à son avantage pour prouver qu’il est devenu fou mais sage et que ses détracteurs sont devenus sages mais fous.
    Il faut malheureusement retenir la phrase spécieuse qui triomphe :

    Cette 'correction' envers François est très utile car elle montre le nombre très limité et marginal de ces théologiens, leurs vues extrêmes sur les soi-disant erreurs de François […] et leur total manque de compréhension ecclésiologique de l’Église.''

    L’Eglise catholique : 440.000 prêtres qui sont le contact le plus habituel qu’ont les baptisés avec l’Eglise, du moins pour ceux qui y mettent encore les pied chaque dimanche, ou unpeuplus souvent, ou un peu moins souvent.
    Lequel d’entre nous a-t-il déjà entendu un prêtre s’opposer fermement à François Pape dans son sermon ? Tous doivent citer son nom dans la liturgie en signe d’unité.
    Une foi, j’en ai entendu un qui, volontairement ou distraitement, a dit : « avec le pape Français … ». Pourquoi pas ? Rien qu’un « A » à la place d’un « O », çà change tout ! N’est-ce pas ce que François Pape fait lui-même ?

  • Le crime de déviationnisme était très sévèrement puni à une certaine époque. On n'en est pas encore là mais veillons à rester dans la ligne ;-)

  • Les libéraux sont autoritaires, dominateurs, implacables. Rien de plus intolérant que la tolérance érigée en dogme. En regards des quelque cinq cents ou mille morts de l'Inquisition, en cinq siècles, vous pouvez mettre les 300 000 Vendéens et Chouans massacrés en un an, les enfants brûlés ou jetés dans des puits, les femmes violées et égorgées, et les tanneries de peau humaine. "Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté", disait Saint-Just, qui se fit peut-être faire une culotte avec la peau d'une jeune femme qui lui avait refusé ses faveurs. "Le gouvernement de la révolution est le despotisme de la liberté contre la tyrannie..." (Robespierre).
    "La Vérité vous rendra libre." Ce n'est pas la même chose que son contraire, on le constate quotidiennement.

  • en regard.

  • Le schisme est ouvert : d'un côté une grande et fausse-Eglise qui singe la vraie foi et de l'autre, le "petit reste" du Seigneur qui reste fidèle et dont on se moque et qui bientôt sera persécuté.
    Soyons de cette minorité fidèle (s(il le faut jusqu'à notre sang livré), fervente et espérante dans son Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne !

  • @ Darc
    attention quand même, le Christ a promis son assistance à son Eglise qui en a souvent eu besoin; il ne l'a jamais promise à de petits groupes de justes autoproclamés qui ont généralement fini en nouvelles sectes

  • @ Darc
    Vous pouvez être convaincu que ce que vous rapportez est absolument vrai, conforme à la réalité de l’actualité contemporaine et peut donc se démontrer aisément.
    La persécution a déjà bien commencé, « pas forcément en écartelant les membres des personnes », comme le rappelait Benoît XVI (en 2011 ou 2012 ?), mais par des pratiques plus pernicieuses parfois.
    Vous pourrez aisément le constater : le simple fait de s’opposer à François Pape ou de parler de schisme silencieux avéré ou encore de la proche fin des temps est systématiquement assimilé à de la déraison, de l’élitisme, du sectarisme, de l’intégrisme, si pas à une pathologie quelconque. C'est une des formes de persécution qui constituent la grande tribulation.

  • C'est un peu l'hommage du vice à la vertu.
    L'émoi provoqué par cette initiative montre aussi que le sujet est manifestement sensible.

  • "(Sur la photo de Jean-Paul II à Washington le 7 octobre 1979 : « NOUS NOUS LÈVERONS quand l’institution du mariage sera abandonnée à l’égoïsme humain ou réduit à un accord temporaire et conditionnel qui peut être facilement rompu, nous réagirons pour affirmer l’indissolubilité du lien du mariage. »)

    _____________________________________

    Vous traduisez mal. Où lisez-vous "NOUS NOUS LÈVERONS" ?

    Voici la traduction exacte.
    "Quand l’institution du mariage EST abandonnée à l’égoïsme humain ET réduitE à un accord temporaire et conditionnel qui peut être facilement rompu, nous PROCLAMERONS l’indissolubilité du lien matrimonial. »

  • @Dranem
    C'est peut-être écrit trop gros pour vous:
    Ci alzeremo in piedi
    Nous allons nous lever, nous nous lèverons..

Écrire un commentaire

Optionnel