Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Suisse, la marche pour la vie interdite

csm_Inserat_MfL_100x139_verboten_print__2__bbe9fa3052.jpgLes organisateurs de la marche suisse pour la vie (« Bäte fürs Läbe », prière pour la vie) avaient choisi cette année Flüeli-Ranft, le site de naissance et de vie de saint Nicolas de Flüe, dont on célèbre cette année le 600e anniversaire. La Marche devait avoir lieu dimanche prochain, 17 septembre, qui est le jour du « Jeûne fédéral » selon son nom protestant, « Fête nationale d’action de grâce » selon son nom catholique. La conférence épiscopale avait même délégué un évêque…

Mais les deux communes concernées, Sachseln et Kerns, ont refusé d’accueillir l’événement. Les organisateurs ont fait appel de cette décision devant le gouvernement du canton (Obwald). Mais le gouvernement a confirmé la décision des communes.

Le motif ? Il y aura une contre-manifestation de gauchistes, ce qui perturbera la paix dominicale…

Et le gouvernement ne peut pas interdire plutôt la contre-manifestation ?

Non, il ne le peut pas, parce que c’est une manifestation spontanée.

Sic.

Tel est l’état de l’Etat de droit en Suisse.

Commentaires

  • Mais, c'est exactement la même chose en France, on a pendant longtemps interdit les manifestations (rosaires publics) du Dr Dor pour les mêmes raisons. Il y aura contre manifestation violente qui perturbera la paix publique et ce sont les manifaistants non violents qui se retrouveront au poste de police.

  • Il faut néanmoins vérifier que la situation afférente aux initiatives du dr. Dor est comparable

  • La Suisse est signataire de la CEDH
    Que les organisateurs demandent à la Cour de Strasbourg, en urgence, la suspension de cette inteediction si celle-ci vioke de façon flagrante la liberté de réunion et celle d'expression..

  • La Cour Européenne des Droits de l'Homme!! Comme si on pouvait avoir confiance en une telle institution !!
    Puisqu'il n'y a que les manifestions "spontanées" qui sont autorisées, pourquoi dorénavant ne pas aussi manifester "spontanément" ?? Pourquoi laisser la spontanéité aux seuls casseurs de gauche ??

  • La Suisse est signataire de la CEDH
    Que les organisateurs demandent à la Cour de Strasbourg, en urgence, la suspension de cette inteediction si celle-ci vioke de façon flagrante la liberté de réunion et celle d'expression..

  • à Oriana, 13 heures 17

    La toute dernière interrogation de votre message est le point essentiel à retenir dans ce débat. à droite ; remarquez bien qu'à droite (et cela se confirme ici, dans ces échanges), on n'a pas envie de l'ouvrir.
    J'ajoute par ailleurs que je n'ai pas la "mystique" de la CEDH, dont l'individualisme forcené qui se manifeste dans sa jurisprudence exaspère une grande partie de la doctrine en droit civil et en droit international. Cependant, en certaines circonstances - celle d'un référé, et plus généralement ce qui touche à l'exercice des libertés publiques - la CEDH est "moins mauvaise" que les cours suprêmes nationales.
    Après tout, Me Triomphe, qui joue aux ténors du barreau et qui plaît tant aux tradis, n'hésite pas à recourir à la CEDH et il n'a pas tort, abstraction faite du personnage.

  • "abstraction faite du personnage". Je me demande ce que vous entendez par là. Je crois connaître assez bien le "personnage", assez pour être enchanté de tous les merveilleux moments que j'ai passés avec lui.

    Quant à la CEDH elle peut servir si l'on sait s'en servir (comme Grégor Puppinck par exemple). On n'oubliera pas son jugement sur les crucifix dans les salles de classe en Italie: son appréciation de la laïcité n'est pas celle de la République française et cela est déjà appréciable. Il faut s'en servir aussi pour la liberté d'expression, et elle vient justement de condamner la France à ce propos.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/09/11/97001-20170911FILWWW00268-la-france-condamnee-pour-entrave-a-la-liberte-d-expression.php

  • "Et le gouvernement ne peut pas interdire plutôt la contre-manifestation ?"
    Bien sûr qu'il le peut, mais il ne veut pas. Comme en France, les contre-manifestants gauchistes, syndicalistes, libertaires, etc, ne déclarent jamais la contre-manifestation aux autorités. Ils mobilisent sur leurs sites "alternatifs", avec incitation au meurtre inclus.
    La police devrait y mettre les moyens et coffrer les contre-manifestants en totale illégalité et source des violences. Les autorités suisses étaient ravies d'interdire la marche et de faire peur aux pro-vie suisses en 2016 en les"parquant" sur une place de Berne et en assurant leur sécurité à "minima", laissant les pro-mort venir au contact. Cette année, ils ont décidé que c'était encore trop voyant pour la population de voir marcher les défenseurs de l'enfant à naître entre 2 villages symboliques.
    "Non, il ne le peut pas, parce que c’est une manifestation spontanée." Vous mettez le doigt sur la logique imparable de ces hypocrites: pas déclarée, donc on peut pas l'interdire. Mais ils oublient de dire que toute manifestation non-déclarée est interdite "de facto". Imaginez si les pro-vie n'avaient rien demandé à personne! Des escouades de policiers les auraient chargés et embarqués.
    Comme en France. nos gouvernants sont des pro-mort irrécupérables, il faudrait commencer à s'en apercevoir.
    Et la Suisse est en avance sur nous pour le suicide-assisté (meurtre d'une personne affaiblie) avec leurs saloperies de "Dignitas" et "Exit"

  • Dire que "nos gouvernements sont irrécupérables" et pleurnicher sur les comportements des gens de gauche n'a rien d'une proposition constructive : ce sont des réactions typiques d'un "manifestant pour tous" sans projet et volonté politiques, habitant Versailles et lisant "Le Figaro".....

  • @Limousin. Vous avez trois fois faux sur trois de vos "suppositions", si c'est à moi que vous vous adressez.
    Qu'attendez-vous pour vérifier que la situation de la marche suisse est comparable ou non aux rosaires pour la vie du Dr Dor? Que les autres fassent le boulot?
    Ce qui est identique, c'est le déni d'état de droit des gouvernements suisse et français, comme M Daoudal le fait si bien remarquer pour la Suisse.

  • j'approuve votre remarque à propos de G. Puppinck (v. ma réponse à JEFF), que malheureusement, beaucoup de "traditionnels" ont tort de railler.

    Quant à Me Triomphe, mon expérience personnelle me permet d'écrire ce que j'écris. Vous êtes libre de penser ce que voulez de lui, mais je peux vous demander la réciproque, si vous le voulez bien.

  • Et qu'est-ce que vous proposez face à ce déni ?
    Toujours la paresse à deoite pour faire des réponses constructives...

  • Je "bashe" ?
    On voit que vous n'êtes pas militant au sein des corps intermédiaires. À gauche, ils ont au moins ce mérite.

    Je bashe ? Oh, là là, je vais

  • @Limousin. A part votre ridicule proposition de porter l'affaire devant la CEDH (qui n'a aucune chance d'aboutir, ou alors dans 3 ans quand tout le monde aura oublié l'affaire), vous proposez quoi d'autre face à ce déni? Critiquer ce que les autres font?
    Par exemple critiquer ceux qui écrivent aux maires des villages incriminés et au gouverneur du canton? ou ceux qui envoient un soutien aux organisateurs de la marche? Et qui font une publicité maximum dans leur entourage sur ce scandalei?

  • réponse à Dauphin, 12 septembre 2017 à 11 heures 43.

    Cette proposition (il faudrait accéder à toutes les pièces du dossier) n'a rien de ridicule : rappelez-vous comment on a évité le pire dans "l'affaire Lambert", pour laquelle le droit à la vie était en jeu.
    Consultez un avocat avant de me répondre aussi vite.


    Et puis toujours pas de proposition concrète de votre part, sauf de vous plaindre....C'est insuffisant, bien sûr.
    Merci

  • @Limousin
    dans mon commentaire précédent il y avait 4 propositions. Les avez-vous lues? Et comprises?
    Dans l'affaire Lambert, on n'a pas évité le pire, puisqu'il est à la merci d'un "décision collégiale" des médecins du CHU de Reims pour reprendre la procédure d'euthanasie..
    Vous vous informez où?
    C'est vrai que les gauchistes et satanistes ont un avantage sur nous: à part bénéficier des pouvoirs de la finance, de la politique et des médias, ils font front commun contre leurs ennemis. Ce que vous ne faites pas: vous ne pleurnichez pas contre les mauvais coups des gouvernements, vous pleurnichez sur les actions de ceux qui s'opposent à ces coups bas. Parce qu'elles ne plaisent pas à Monsieur.

  • Cher Limousin, quand les "manifestants pour tous" (de Versailles ou de Petaouchnok, avec ou sans Figaro) font quelque chose, donnent au moins de la visibilité maxima à une protestation (aux autres de saisir la perche, de profiter des contacts qui leur sont donnés), vous les "bashez" !
    Comme action positive, ça se pose là !

  • Bien observé.

  • Pour la visibilite peut-être .
    Mais pour le sens politique, on n'a pas fait plus nul, L'inculture des nouvelles générations y est pour beaucoup.
    Regardez les adhérents et dirigeants pitoyables de "sens commun"..

  • Limousin a raison. Si les Français ont élu Macron, c'est bien parce que depuis plus de dix ans la droite politique est noyautée par des traitres (Sarkozy, Juppé et consorts). Quant à la droite sociétale, marginalisée par toute la machine de guerre médiatique, elle est dirigée par des gogos, des niais qui ont autant de charisme qu'un sandwich au camembert et qui continuent à souffler sur la girouette dans le sens du vent, avec l'espoir qu'on leur fera l'aumône de trois minutes d'interview insultante à la télévision.

  • En réponse à Stavrolus: :

    Merci pour votre remarque, particulièrement pertinente.

  • réponse à Dauphin, son message de 12 heures 21.

    où sont les actions de ceux qui, "de droite", s'opposent aux coups bas ? Ceux "de droite" comme vous peut-être, ont voté M. Fillon au premier tour des présidentielles, lui qui n'a voulu en aucune façon remettre en cause, même un peu, ces lois attentatoires à la vie, et ont voté M. Macron au deuxième tour parce que M. Fillon a dit de le faire....

    avouez que c'est dérisoire.

    En revanche, où sont les gens bien comme il faut, à droite, pour manifester contre la généralisation du travail le dimanche, la remise en cause des principes du code du travail, le dumping social, le capitalisme financier ?

    Enfin, où sont les gens bien comme il faut, à droite, pour continuer à se battre contre "le mariage pour tous". Ils n'aiment pas ceux qui se livrent à des coups bas, au gouvernement, peut-être, mais ils considèrent déjà que la loi sur le mariage pour tous est entrée dans les moeurs : c'est le sens d'un vote Fillon-Macron.

    Je ne vais pas rallonger le débat. Il est clair qu'à droite, on pleurniche, mais on reste veule avant tout, pourvu que l'on ne remette surtout pas en cause la valeur de l'argent et les critères de la réussite sociale, à Versailles en particulier.

  • Ce que Lucie écrivait au cardinal Raffarra s'accomplit malheureusement tous les jours. En revanche, heureusement la victoire définitive est certaine, ce qui est notre consolation !

  • @ Limousin,
    tout le monde sait, sur ce blog, animé par un Breton, que Limousin n'est pas Vendée... et vous êtes la preuve que Limousin est resté une terre de gauche. Question ; que venez-vous braconner sur la terre des Chouans? Prenez garde à vos fesses, monsieur, ici nous sommes d'un Peuple qui a subi un génocide, une véritable shoah, et les sans culottes on leur botte le cul, car tel est notre bon plaisir.

  • En tout cas, vous ne connaissez pas les Limousins et le Limousin.
    En outre, il faut apprendre à être poli; ici et maintenant (ironie), même à Versailles (petit smiley)...

  • pourrais-je savoir ce que la Vendée et les terres des Chouans viennent faire ici
    en ce qui concerne le fond du problème, combien parmi les commentateurs connaissent le droit suisse en la matière ? j'ai remarqué que l'une de ces brillantes personnes parlait du "gouverneur" d'un canton : de quoi faire hurler de rire tous les Suisses qui l'auront lu

  • Ô Théofrède Grand Sorcier
    Le terme exact en suisse allemand étant "Landammann", j'ai eu l'outrecuidance de le traduire par gouverneur, ce qui est plus court que "président du gouvernement cantonal". Tout le monde avait compris, sauf vous, ô Grand Sorcier. Je m'excuse platement de cette impardonnable imprécision qui semble tellement vous chagriner.

  • je constate que j'ai été censuré
    Dauphin, lui, ne l'a pas été pour l'agression dont j'ai été victime de sa part
    je me permets donc de récidiver et d'expliquer qu'il existe en Suisse un canton italophone et quatre cantons exclusivement francophones dont le dirigeant, s'il n'y en a qu'un, ne s'appelle surement pas landamman; je ne vais pas m'amuser à étudier les différentes constitutions cantonales pour savoir quels sont les cantons alémaniques dirigés par un landamman, mais je ne pense pas qu'ils le soient tous : les Suisses aiment bien les directions collégiales
    en revanche, je vais apprendre à Dauphin qu'il existe des cantons bilingues français-allemands ont il aurait pu consulter les constitutions avant de dire des bêtises : le Valais, Fribourg, accessoirement Berne, et je suis certain qu'il n'aurait trouvé nulle part le mot "gouverneur" particulièrement étranger à la tradition suisse; en revanche, il y aurait peut-être trouvé l'équivalent français du mot landamman

  • @ Théofrède 00h06 - mercredi 13 septembre 2017
    Ô Grand Cacique bison-têtu, l'heure matinale vous fait mélanger les intervenants et les messages. Dans le sujet qui devrait nous occuper, il s'agit d'Obwald, germanique et catholique et je ne vois pas ce que votre cours sur le protestantisme ou calvinisme a à voir avec mes commentaires.
    Désolé, mais les Suisses allemands, les Bavarois, les souabes et même les Alsaciens se comprennent entre eux à l'exception de quelques mots peu nombreux. Ce sont les Allemands du nord qui ne comprennent pas les dialectes du sud.. Vous avez tout faux.

  • @Dauphin
    tout à fait d'accord oh Grand Maître (on ne sait pas très bien de quoi) les Suisses et les Alsaciens, qui parlent les uns et les autres des dialectes souabes, se comprennent assez bien : il y a quelques années, un douanier alsacien enlevé par une police suisse qui lui a fait passer un mois entier dans un cul de basse fosse zurichois, et qui avait eu le réflexe de ne parler que français, a pu comprendre tout ce que se disaient ses geôliers et apporter des renseignements intéressants à son administration
    il n'aurait pas pu le faire si ses ravisseurs avaient été bavarois
    je me permet de vous faire remarquer qu'en Suisse landamman s'écrit avec un seul N final; je suppose que vous voulez me donner une leçon d'étymologie et que vous êtes ainsi aussi ridicule que ceux qui écrivent Théofrède en l'affublant d'un phi
    landa+mann, qui ne voudrait d'ailleurs rien dire, n'est pas land+aman

  • Cher Théofrède, ô prince de la précipitation,
    Pour l'orthographe de landammann, le mieux et de vous donner le site officiel du canton d'Obwald et c'est des Suisses de la Suisse, garantis purs Helvètes, parole de Dauphin placide
    http://www.ow.ch/de/politik/regierungsratmain/regierungsratview/
    L'actuelle landammann est une femme et ils ne l'appellent pas landanwoman (avec un seul "n") !!!!!!!

  • @Dauphin
    je tiens à vous signaler que ni en Shwytzerdeutsh ni en Hochdeutsch "femme" ne se dit "woman"
    vous êtes manifestement perverti par la politically correctness, mais vous retardez un peu : on ne remplace plus "man" par "woman" mais par "person"
    si vous dites vrai, il est navrant de constater que l'Obwald cher à votre cœur, où j'ai eu moi-même des hôtes charmants dans une maison traditionelle remarquable, ait été perverti, mais ma famille suisse est originaire du Nidwald qui me semble encore indemne

  • @Théofrède
    "je tiens à vous signaler que ni en Shwytzerdeutsh ni en Hochdeutsch "femme" ne se dit "woman"" écrivez-vous.
    Décidément vous êtes imperméable aux jeux de mots. Je vais essayer de vous expliquer, lisez bien plusieurs fois l'explication Comme vous écriviez avec assurance que "landammann" s'écrivait avec un seul "n" en finale, c'est à dire que vous "anglicisiez" le mot, j'ai voulu gentiment me moquer de vous en "anglicisant" un féminin "landamwoman" qui n'existe évidemment pas en allemand ni dans aucun dialecte allemand.. Juste pour me moquer gentiment de Théofrède, Grand Caribou Irritable.

  • @ Grand Lama Dauphin
    je suis navré, mais "landamman' est l'orthographe utilisée par le Dictionnaire Historique de la Suisse, qui a en plus l'avantage d'avoir une version française, et non anglaise comme vous le suggérez (ni yiddish non plus d'ailleurs)
    vous avez quand même omis de dire quel est le titre exact de la femme qui gouvernerait le canton d'Obwald

  • Lama Dauphin à Théofrède Grand Mandarin
    Tout simplement "landammann" même pour une femme. Les Suisses n'ont pas encore atteint le niveau de C;;;;;;ie des féministes françaises, même s'ils nous surpassent en suicide assisté et nous égalent en répression du droit d'expression et de manifestation.
    Vous avez envoyé votre petit courriel de soutien?

  • et bien, vous répondez à ma question : si les gens d'Obwald appellent une femme "landamann" avec deux N en finale, c'est qu'ils ne considèrent pas la dernière finale du mot comme étant "der Mann", et on en revient à ce que je vous disais; les deux N en question ne sont donc qu'une variante orthographique; ce genre de dérive existe aussi en français ou certaines lettres peuvent ne rien avoir à voir avec l'étymologie, mais sont mises sous l'influence de mots voisins; un bel exemple en est l'orthographe usuelle des prénoms Gaspard et Edgard où le D n'a rigoureusement aucune explication

  • Rien d'étonnant les Switss sont à majorité Calviniste ou Luthérien ......... donc favorables à l'assassinat des plus innocents.

    Que les organisateurs saisissent d'urgence Maitre Greggor Pupinck docteur en droit, et la ECLJ qui saura les conseiller et intervenir !!

    https://eclj.org/writers/gregor-puppinck

  • Le minuscule demi-canton d'Obwald est composé de 80 % de catholiques (langue: allemande)

  • je suis en plein accord avec JEFF et avec Théofrède
    - c'est au droit suisse de répondre sur le respect des libertés publiques et des droits fondamentaux, pour commencer, à condition d'avoir la volonté de défendre de telles libertés et droits ;
    - M. Puppinck est l'un des rares juristes à défendre les droits fondamentaux "vrais" en tirant tout le parti qu'il est possible de tirer de la jurisprudence de la CDEH

  • "langue allemande". C'est en effet comme ça qu'on dit. Pourtant "Bäte fürs Läbe", c'est quand même du drôle d'allemand...

  • @Yves Daoudal, c'est un des nombreux dialectes suisse-allemand des cantons germaniques qui ressemble au dialecte souabe ou bavarois. Un Prussien n'y comprend rien
    En allemand "Beten für das Leben"

  • @Limousin. Puisque Yves Daoudal se donne la peine de bien nous informer voici en juin 2015 le lien sur la CEDH/affaire Lambert. La honte! Si des juges des pays de l'est se sont: insurgés, c'est qu'il y avait de quoi.
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2015/06/08/vincent-lambert-5636374.html

  • @Dauphin
    il n'y a plus de demi-cantons en Suisse depuis la nouvelle constitution
    il n'y a non plus pas de luthériens en Suisse, ou quelques immigrants : les protestants suisses sont de tradition calviniste; par ailleurs, il n'y a pas qu'en Obwald où les catholiques sont majoritaires, ils le sont dans l'ensemble de la Confédération; à l'époque des XIII cantons, il n'y avait que quatre cantons et demi officiellement protestants : Zurich, Berne, Shaffhouse et Bâle, plus la moitié d'Appenzell
    tous les autres étaient catholiques, à l'exception de Glaris qui n'a jamais réussi à se décider; parmi les alliés des cantons, deux seulement étaient dits alliés protestants : Genève et Mulhouse, mais d'autres alliés étaient protestants aussi : Neuchâtel, Bienne, la ville de Saint Gall, une partie des Grisons
    enfin, les dialectes alémaniques n'ont rien à voir avec le bavarois; ils appartiennent tous au groupe souabe; les Suisses alémaniques se font d'ailleurs un malin plaisir à parler un Shwytzerdeutsch que les Allemands ne comprennent pas et qui est leur langue de tous les jours, mais ils écrivent en Hochdeutsch

  • Quel est le problème ?
    J'ai évoqué la possibilité pour la CEDH d'imposer en urgence la suspension de mesures manifestement attentatoires aux droits fondamentaux. Dans le cas d'espèce, les militants pro-vie en Suisse l'ont-ils envisagé ou bien sont-ils aussi nouilles que les manifestants pour tous en France ?
    En tout cas pour l'affaire Lambert Me Triomphe a réussi son référé là oû le Conseil d'État le lui avait refusé.
    Et oui, il faut penser à la CEDH en certaines circonstances et cesser de pleurnicher sur les méchants activistes. Tâchons de l'être mieux et autrement que cette bonne bourgeoisie satisfaite d'elle-même lorsqu'elle manifeste pour tous et
    se montre avant tout soucieuse de sa réussite matérielle. Vous ne croyez pas qu'il serait de changer nos habitudes ?

  • Quel est le problème ?
    J'ai évoqué la possibilité pour la CEDH d'imposer en urgence la suspension de mesures manifestement attentatoires aux droits fondamentaux. Dans le cas d'espèce, les militants pro-vie en Suisse l'ont-ils envisagé ou bien sont-ils aussi nouilles que les manifestants pour tous en France ?
    En tout cas pour l'affaire Lambert Me Triomphe a réussi son référé là oû le Conseil d'État le lui avait refusé.

    Et oui, il faut penser à la CEDH en certaines circonstances et cesser de pleurnicher sur les méchants activistes. Tâchons de l'être mieux et autrement que cette bonne bourgeoisie satisfaite d'elle-même lorsqu'elle manifeste pour tous et
    se montre avant tout soucieuse de sa réussite matérielle. Vous ne croyez pas qu'il serait temps de changer nos habitudes ?

  • Cher Limousin, Vous prêchez l'action, mais quand Hollande casse le mariage vous ne descendez même pas dans la rue (où vous auriez pu recruter des troupes au lieu de critiquer). Comment voulez-vous qu'on croit à votre action constructive ?

  • Vous avez du culot : vous connaissez ma vie privée ?
    En tout cas, je les ai toutes faites d'où mes remarques "pour l'action". Aux lecteurs à présent d'apprécier vos propos et les miens.

  • @Limousin. C'est vous qui ne manquez pas de culot. Relisez votre message : 20h52 - lundi 11 septembre 2017 , attaquant les supposés "manifestants pour tous", Versaillais, ou lecteurs du Figaro . Vous ne manquez pas de culot mais vous manquez de logique.
    Vous n'avez pas répondu sur les 4 propositions que je rappelle ici:
    ceux qui écrivent aux maires des villages incriminés et au gouverneur (pour Théofrède, Landammann) du canton? ou ceux qui envoient un soutien aux organisateurs de la marche? Et qui font une publicité maximum dans leur entourage sur ce scandale?

  • Que cela nous plaise ou non, ces marcheurs n'avaient et n"ont toujours pas de projet politique et cela ne s'est pas arrangé : voyez "Sens commun".

    Allez, faisons ensemble une prochaine neuvaine au saint-esprit pour qu"ils retrouvent et nous avec eux les SEPT dons de tout confirmé.
    Je suis sûr que vous êtes d'accord.
    Et c'est comme cela que nous agirons à bon escient pour le bien de tous, loin de certains conditionnements et préjugés sociaux.....et en remettant l'argent à sa place.

  • Pour ceux qui voudraient envoyer un petit mot de soutien aux organisateurs de la marche interdite
    Madame Béatrice Gall
    medienkontakt@marschfuerslaebe.ch
    Les gauchistes pratiquent beaucoup le soutien (im) moral de leurs semblables quand les autorités font leur boulot et coffrent ces contre-manifestants non déclarés et violents.
    Pourquoi nous ne pratiquons pas le soutien des défenseurs de la vie victimes de la dictature de culture de mort?
    Limousin répondrait-il que ce n'est pas un "projet politique"?

Écrire un commentaire

Optionnel