Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Oui, il y a un lien

« Il existe un lien très clair entre le fondamentalisme, le terrorisme et les principes de base de l’orthodoxie islamique. (…) L’Occident doit cesser de déclarer islamophobe la réflexion sur ces questions. »

Le propos est de Kyai Haji Yahya Cholil Staquf, secrétaire général du conseil suprême de la Nahdlatul Ulama (renaissance des oulémas), qui est la plus grande organisation musulmane indonésienne, et donc du monde (40 millions de membres).

La Nahdlatul Ulama accepte le syncrétisme indonésien et les soufis (son secrétaire général en est un) ; elle est concurrencée par la Muhammadiyah (30 millions de membres) qui rejette syncrétisme et soufis et veut purifier l’islam indonésien selon le Coran et la Sunna, mais selon un système éducatif « moderne ». En fait les deux organisations représentent le fameux islam indonésien modéré, qui est de plus en plus battu en brèche par l’islamisme.

Écrire un commentaire

Optionnel