Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et Albert Pike ?

La frénésie de destruction de statues de méchants sudistes, notamment du général Lee, ne s'étend pas, curieusement, au général Pike, l'un des fondateurs du Ku Klux Klan...

Explication de Bernard Antony.

Commentaires

  • Article très intéressant, toutefois, Bernard Antony écrit que Lee "affirmait qu’il faudrait dès la fin de la guerre abolir le funeste système esclavagiste", ce qui est vrai mais ajoute "Des dizaines de milliers d’esclaves s’engagèrent alors dans les forces sudistes.".
    J'aimerais que Bernard Antony cite ses sources car je crains que cette affirmation, qui me surprend énormément, ne soit erronée.
    D'après Wikipedia (https://en.wikipedia.org/wiki/Military_history_of_African_Americans_in_the_American_Civil_War#Confederate_Army) : au début de la guerre, la Confédération n'a (fort logiquement) pas armé les esclaves, employant ses sujets noirs (esclaves et libres) dans des fonctions de soutien civil aux armées (construction, infirmiers, etc). Certains Confédérés, dont Lee était effectivement partisan d'engager les esclaves comme soldats, en leur promettant la liberté à la fin de la guerre. Ce n'est toutefois que le 23 mars 1865, que le Président Davis signa l'ordre de recruter (avec l'accord de leurs maîtres) les esclaves comme soldats, avec promesse d'émancipation à la fin de la guerre. Toutefois, la décision ayant été prise moins de 2 mois avant la fin de la guerre, alors que la Confédération était envahie et au bord de l'effondrement, elle fut à peine appliquée. Wikipédia cite le nombre 200 esclaves engagés.
    Il semble également d'après cet article que d'autres esclaves aient, avant cette politique, occupé quelque fonction militaire au sein de l'armée confédérée. Toutefois, au vu de cet article et de mes connaissances sur cette période, l'affirmation de Bernard Antony me semble erronée, sauf à ce qu'il me démontre le contraire.

  • Sans parler de Magaret Sanger, que d’aucuns célèbrent pour être à l’origine du « planning familial »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Sanger
    Elle proposa la stérilisation ou l'internement des groupes « dysgéniques » et reçut à son domicile en 1930 le conseiller d'Adolf Hitler en matière raciale, Eugen Fischer. En 1926, l'une de ses nombreuses conférences sur le contrôle des naissances s'adresse aux membres de l'association Women of the Ku Klux Klan à Silver Lake, dans le New Jersey.

Écrire un commentaire

Optionnel