Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ben oui…

Dans un rapport du groupe de réflexion britannique Policy Exchange, l’ancien diplomate irlandais Ray Hussey écrit que l’Irlande devrait « prendre sérieusement en considération » l’idée d’un retrait de l’UE, à la lumière du Brexit. Car, dit-il, « dans les négociations actuelles du Brexit, les chances d’obtenir un résultat satisfaisant pour l’Irlande sont faibles ». Alors que, hors de l’UE, l’Irlande pourrait choisir de « rester dans une zone douanière et de libre échange avec le Royaume-Uni, tout en négociant avec les 26 autres Etats membres des accords de commerce et d’investissement aussi favorables que possible. »

C’est ce que je disais le 19 mai dernier…

Mais les dirigeants irlandais sont tellement idéologiquement englués dans l’européisme qu’ils sont incapables de considérer cette unique solution de bon sens.

Commentaires

  • de toute façon, il y aura un problème insoluble une fois le Royaume uni hors de l'Union européenne, celui de la frontière entre les deux parties de l'Irlande, si la République reste membre de l'Union

  • "tout en négociant avec les 26 autres Etats membres des accords de commerce et d’investissement aussi favorables que possible"

    Ah. Et au nom de quoi les 26 devraient octroyer à l'Irlande des accords aussi favorables que possible quand ladite Irlande persisterait et persistera sans doute à coup sûr à utiliser l'arme fiscale pour se procurer un avantage compétitif sur les stupides 26 qui lui donneraient le beurre et l'argent du beurre ?

    Votre obsession anti-européenne vous fait penser que pour tout Etat membre, le salut n'est que dans le retrait. C'est évidemment une fable à géométrie variable.

    Mais les études d'économistes - que vous ne lisez pas parce que vous n'y comprenez rien ou que vous les pensez écrites par des esprits diaboliques - disent pourtant des choses beaucoup plus nuancée que la vision catastrophiste sur l'UE qui, certes, a des défauts mais dont tout n'est pas à jeter.

  • Vous êtes amusant à renverser les rôles. Ce sont les européistes qui sont catastrophistes pour les pays qui osent quitter leur empire (leur emprise).

    Pour ma part je suis contre l'UE telle qu'elle est parce qu'elle détruit les souverainetés nationales et ajoute une autorité de plus à la décadence anti-humaine.

  • "tout en négociant avec les 26 autres Etats membres des accords de commerce et d’investissement aussi favorables que possible"

    Ah. Et au nom de quoi les 26 devraient octroyer à l'Irlande des accords aussi favorables que possible quand ladite Irlande persisterait et persistera sans doute à coup sûr à utiliser l'arme fiscale pour se procurer un avantage compétitif sur les stupides 26 qui lui donneraient le beurre et l'argent du beurre ?

    Votre obsession anti-européenne vous fait penser que pour tout Etat membre, le salut n'est que dans le retrait. C'est évidemment une fable à géométrie variable.

    Mais les études d'économistes - que vous ne lisez pas parce que vous n'y comprenez rien ou que vous les pensez écrites par des esprits diaboliques - disent pourtant des choses beaucoup plus nuancée que la vision catastrophiste sur l'UE qui, certes, a des défauts mais dont tout n'est pas à jeter.

  • j'ignore si je sais lire correctement les études des économistes, mais je pense que "fd" ferait bien de regarder une carte de géographie avant de commenter, à moins, bien sur, qu'il ne sache pas lire une carte de géographie

Écrire un commentaire

Optionnel