Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1 milliard

Depuis 2007, la Turquie a reçu près d’un milliard d’euros (979,6 millions exactement) pour que le pays devienne de plus en plus démocratique et respectueux des droits de l’homme et de l’Etat de droit, et soit un candidat acceptable à l’UE.

On a vu le résultat.

Commentaires

  • C'est tout simple.
    Cela s"appelle : DHIMMITUDE
    La " GRANDE " Europe rampe et se laisse fouler du pied par ce pantin ............. de truc !!!

  • comme quoi les dictatures s'assemblent, s'acoquinent ..........

  • En fait, c'est même davantage
    http://www.europe1.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-info2/combien-leurope-a-t-elle-deja-donne-a-la-turquie-3305624

  • Comment avoir envisagé des négociations d'adhésion à l'UE avec la Turquie occupant plus de la moitié du territoire d'un état membre de l'UE ?

  • justement, dans un monde normal, ces négociations auraient pu avoir comme objet, entre autres, l'évacuation de ces territoires occupés; en fait, la Turquie n'occupe pas plus de la moitié de Chypre, mais environ le tiers
    plus important, maintenant que l'Union européenne inclut des pays de tradition orthodoxe, ces négociations auraient pu servir à sauver le patriarcat de Constantinople, que les lois turques condamnent à mort
    elles auraient pu aussi servir à indemniser les familles des différents pogroms anti-chrétiens du début du XXième siècle qui ont fait passer le pourcentage de chrétiens dans la population anatolienne du quart à moins de 1%, et a restituer leurs biens aux survivants et à leurs descendants : après le traité de Lausanne, la Grèce a du absorber un nombre de réfugiés spoliés égal au quart de sa population, et ne parlons pas des Arméniens ou des Assyriens . . .(il est vrai que l'adhésion des pays d'Europe de l'Est s'est faite sans indemnisation des populations allemandes expulsées)

Écrire un commentaire

Optionnel