Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rome, son maire et son évêque

Virgina Raggi, maire de Rome (Mouvement 5 étoiles) annonce qu’elle a écrit au préfet pour qu’il demande au ministère de l’Intérieur « un moratoire sur l’arrivée de nouveaux migrants dans la ville » :

Il est temps d’entendre les citoyens romains : nous ne pouvons pas permettre que se créent de nouvelles tensions sociales. Pour cette raison je considère qu’il est impossible, et risqué aussi, de créer de nouvelles structures d’accueil.

C’est l’évêque qui ne va pas être content…

Commentaires

  • Notre maire n'a pas encore compris qui décidait ! L'Union Européenne.

    Mais elle n'est pas la seule. En France, il fallait voir l'hypocrisie de nos politiciens qui proposaient de stopper le "Grand Remplacement" sans le frexit. Ce qui pourrait expliquer que le frexit n'a fait que 0,92% des voix. A moins que les Français y soient pour. Après tout, la nouvelle génération ne sait même plus reconnaître une Vierge à l'Enfant dans une église. Et si le prof l'explique, il reçoit une lettre anonyme d'un parent, et quelque temps après, la visite d'un inspecteur académique. Par contre il peut en toute tranquillité organiser la visite d'une mosquée.
    https://pbs.twimg.com/media/Cv7pkYNUMAA6AiP.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/C_2LybaWAAA_9tx.jpg

    N'ayant plus de racine, cette jeunesse peut très bien être attirée par l'Islam.

  • @atlas
    "N'ayant plus de racine, cette jeunesse peut très bien être attirée par l'Islam."
    Exact, il y en a bien qui vont en Syrie pour égorger les infidèles (y compris des minettes de 18 ans)

  • Asselineau serait-il le prince du mensonge ?
    ses suppôts ne cessent de répéter partout que seuls 0,92 % des français sont contre le départ de la France de l'Union européenne, affirmation qu'ils auraient bien du mal à établir

  • a Théofrède

    Sur les 11 partis, qu'un seul proposait tout de suite un frexit. tous les autres parlaient de réformes ou d'une hypothétique sortie, mais on n'a jamais su quand.

    Bref, comme il n'y a plus ni de droite ni de gauche, le seul clivage important qui existe maintenant, porte sur l'indépendance nationale. Soit on est pour que l'U.E. décide de 80% des lois, soit on refuse par un frexit. 0,92% des votants ont choisi le frexit, 99,08% de rester dans l'Union et donc d'abandonner la souveraineté de la France. Ce qui équivaut à dire par exemple que l'on accepte le Grand Remplacement imposé par l'U.E.. Que l'on appliquera l'idéologie de la théorie du genre et toutes les autres directives européennes, notamment sur le travail. C'est çà la démocratie.

  • @ Patrick
    aux innocents les mains pleines !
    0,92 % des votants, et non des citoyens, ont voté pour un individu qui prétend aujourd'hui vouloir quitter l'Union européenne
    ici même, il y a quelque temps, j'ai écrit qu'il fallait quitter celle-ci par tous les moyens, même légaux; cela m'a valu des remontrances d'un de ces partisans qui a entrepris de m'expliquer qu'on ne pouvait la quitter qu'en respectant le traité de Lisbonne
    alors que doit-on penser de la crédibilité de ce Monsieur ?

  • Théofrède, il y a effectivement un maximum de deux ans à attendre avant d'en sortir. Mais à la condition d'en faire la demande. Si l'UPR avait gagné les élections, la lettre de rupture aurait été envoyé en mai 2017, pour donc un frexit en mai 2019. Cela pourrait être en 2018 si Bruxelles le souhaitait. Mais vu les sommes d'argent que la France laisse, il est inimaginable que l'U.E. ne mette pas des bâtons dans les roues. Le mot démocratie n'est qu'un concept laissé au peuple, pour qu'il s'imagine qu'il décide de quelque chose. Mais comme chacun sait, la commission européenne n'est pas élue par le peuple, pourtant c'est elle qui a l'initiative des lois.

  • @Patrick
    merci pour ce cours sur la législation européenne
    je tiens à vous signaler que je n'en avais pas besoin : j'ai passé cinq ans à faire le va et vient Paris-Bruxelles pour participer à des réunions du Conseil ou de la Commission et le reste de ma carrière à en faire appliquer les résultats en France
    je pense que c'est moi qui pourrais vous en donner
    je constate d'ailleurs que vous expliquez très bien pourquoi les moyens légaux ne peuvent pas marcher et du coup ne comprends pas votre attitude

  • En parlant d'Islam et d'égorgements....

    La cellule Richelieu sert à espionner tous ceux qui vont à l'encontre de l'ordre public. Mais voilà, certains agents découvrent avec les derniers attentats, alors qu'ils détenaient des informations permettant de les éviter, elles ne furent pas utilisées. Comme ceux du 13 novembre 2015 au Bataclan et à la Brasserie. Au Stade de France, là où était le président, les terroristes se sont curieusement faits exploser seuls dans des coins isolés. Celui contre l'hypercasher, on le savait aussi. Pourquoi n'est-on pas intervenu avant ?
    https://www.youtube.com/watch?v=9z4AixsCelQ

  • La réunion qui eut lieu 15 jours avant les attentats de Paris avec le directeur de la CIA (Brennan), celui de la DGSE (Bajolet), l’ancien directeur du MI6 (Sawers) et un ancien responsable des renseignements militaires israéliens : Panel on The Shared 21st Century International Mission, soit n'a pas été efficace, soit elle les préparait.
    https://www.youtube.com/watch?v=su7InUwi3Hc

    Se souvenir de ce que disait l’ancien Président de la Commission du Renseignement du Sénat américain, le Sénateur Bob Graham : « Ce rapport montre la participation directe du gouvernement saoudien dans le financement du 11 septembre 2001. Nous savons au moins que plusieurs des 19 kamikazes ont reçu le soutien financier de plusieurs entités saoudiennes, y compris du gouvernement. » La question est : pourquoi bénéficient-ils toujours de l’impunité ? Ils ont donc continué à soutenir Al-Qaïda, puis plus récemment l’État islamique.
    http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/02/01003-20150202ARTFIG00430-ces-28-pages-qui-menacent-l-axe-washington-riyad.php

    De plus les attentats du Bataclan avaient un aspect luciférien. Le groupe « Eagle of Death Metal » avaient entamé la chanson Kiss the Devil avec les paroles: I meet the Devil and this is his song», http://www.azlyrics.com/lyrics/eaglesofdeathmetal/kissthedevil.html
    quand on a entendu très clairement des détonations derrière la porte d’entrée. » On sait aussi que la force sentinelle, qui avait six militaires en armes devant le Bataclan n’était pas intervenue au moment où le carnage se produisit au Bataclan. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes. C’est tout-à-fait incroyable et hallucinant mais pourtant la réalité.
    http://www.rtl.be/info/video/588130.aspx

  • Le Canard enchaîné dans son numéro du 9.11.16, dans un article intitulé « Ces gendarmes qu’on nous a planqués au Bataclan » évoque le refus du préfet de police de Paris de faire intervenir un escadron mobile de gendarmes avant l’intervention des BRI. Puis une heure plus tard, le même préfet refusera aux super gendarmes du groupe d’intervention dépêchés à la caserne des Célestins, à deux pas du Bataclan, de prêter main forte à la BRI… Plus tard, on apprenait que l’escadron de gendarmes mobiles de Reims, dont le capitaine s’est vu interdire d’effectuer l’assaut du Bataclan dès 22h, avait été envoyé en Nouvelle Calédonie !
    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2016/11/ces-gendarmes-qu-on-nous-a-planques-au-bataclan-canard-enchaine.html
    En résumé donc, deux escadrons mobiles de gendarmes différents (de Reims et de la caserne de Célestin de la Garde républicaine à Paris) se seraient vus refuser d’intervenir au Bataclan et cela respectivement à 22h et à 23h. Si on ajoute à cela la présence de six autres militaires devant le Bataclan qui ont refusé d’intervenir parce qu’ils « estimaient que leur règle d’engagement ne les autorisaient pas » à le faire selon le député George Dallemagne, cela fait un peu beaucoup d’inaction alors que la tuerie au sein du Bataclan faisait rage.
    http://www.rtl.be/info/video/588161.aspx

    Les attentats du 13 novembre étaient bien une opération false flag. D'autant plus que Mohammed Abrini, soupçonné d’être le cerveau des massacres du 13 novembre, est un informateur des services secrets britanniques. On le retrouvera plus tard entrain de participer à l’attentat à l’aéroport de Bruxelles-National, le 22 mars 2016 avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui. Il n’avait pas pu, «voulu» dit-il, faire détonner ses explosifs.
    http://www.eric-verhaeghe.fr/le-cerveau-des-attentats-de-paris-est-un-espion-des-anglais/

    Ne pas oublier que la côte de popularité d'Hollande n'était qu'à 15% et les élections approchaient. On a vu ensuite comment les mêmes ont mis au pouvoir Macron. Un homme qui ment comme il respire.

  • ne nous affolons quand même pas : avant la mode de l'Islam il y a eu celle du bouddhisme, et on peut penser qu'avec un bon agent de publicité n'importe quelle autre secte pourrait à son tour avoir du succés

  • La cellule Richelieu permettra à Macron, qui vient de s'affubler du titre de chef des services secrets, de mieux trier les informations pour la préparation d'autres attentats false flag.
    http://www.lejdd.fr/politique/emmanuel-macron-se-nomme-chef-des-services-secrets-3357200#xtor=CS1-3
    C'est tout de même lui qui a été choisi pour contribuer à la mise en place de la résurgence de cet empire romain anti-chrétien comme nous le prédit l'Apocalypse.

  • @otho
    qu'y a-t-il d'incroyable et d'hallucinant ?
    je suppose quand même que vous connaissez les ordres qu'avait reçus l'armée française à Oran le 5 juillet 1962
    la République ne change pas, surtout cinquième
    elle sera toujours une idole sanguinaire peu soucieuse de protéger ses sujets

  • Visionnez cette video et vous comprendrez Cutmudgeon.
    https://www.youtube.com/watch?v=9z4AixsCelQ

    En fait, on rejoint ce que disait Chauprade : "Le terrorisme, c’est d’abord le fait de services de renseignement"
    https://www.youtube.com/watch?v=m5CKWeSbchA

    Il occupait la chaire de géopolitique au Collège interarmées de défense, aujourd’hui redevenu Ecole de guerre. Il doit s'y connaître ! Et il est d'autant plus crédible qu'il avait soupçonné le "11 septembre" être un complot israélo-américain. Qu'il le soit ou pas, ces attentats ont permis de poursuivre le plan mondialiste des néo-cons.

  • À Quentin :

    Je suis tombé sur la vidéo que vous indiquez, mais c'est pratiquement tout. Pour opérer des recoupements, c'est tout de même un peu mince. N'importe quel couple de types en voix modifiée avec une capuche peut dire n'importe quoi. J'aimerais bien pouvoir contrôler.

    Pour ce qui est d'un supposé "plan mondialiste des néocons", ça suppose notamment qu'Obama aurait continué pendant huit ans un plan élaboré par un groupe influent à un autre moment, et pour lequel il ne semblerait pas avoir montré une affinité considérable.

    Que des services secrets ou analogues aient suscité machiavéliquement à l'occasion des provocations avec des attentats, oui (on a connu ça en Italie autrefois).

    Que tout s'explique par des "false flags" et des complots, c'est une autre paire de manches.

    En particulier mettre les nombreux attentats perpétrés ici ou là par des musulmans sur le compte d'une machination américano-israèlienne, en particulier, c'est ne pas tenir compte de l'ensemble des données concernant les activités qu'on va appeler pour faire court jihadistes.

  • Curmudgeon
    On peut concevoir que vous vous méfiez des hommes masqués ! Et que sans doute avez-vous du mal à croire que nous avons affaire à une élite luciférienne. Pourtant c'est la réalité.

    De nombreuses personnes dans le milieu très fermé de la haute finance se trouvent être entrainées dans le luciférisme. Les témoignages abondent mais ne sortent que dans les medias alternatifs. Celui de Ronald Bernard, homme d’affaire néerlandais, est glaçant. Il oblige à nous faire penser au cas Macron, qui a fait preuve jusqu’à maintenant d’une grande amoralité :
    https://www.youtube.com/watch?v=aYwYih4P1P0

    Partie traduite en français sur la nécessité d’aller jusqu’à sacrifier un enfant pour pouvoir être victime d’un chantage en cas de retournement de veste :
    https://www.youtube.com/watch?v=bCuM4OvNAhM

    Partie spécifique sur comment le système bancaire actuel marche et met en esclavage les populations :
    https://www.youtube.com/watch?v=3C-KHt9vi5k

  • A Quentin :

    Il faut immédiatement se poser des questions élémentaires sur les assertions de Ronald Bernard.

    Pourquoi l'intéressé n'a-t-il pas discrètement contacté
    (1) plusieurs journalistes sérieux
    (2) des parlementaires qui s'intéressent aux sectes
    (3) des policiers
    en leur présentant des données précises ?

    Ce type, qui déclare avoir "étudié la théologie", entre autres choses, ne présente évidemment aucune garantie de fiabilité.

    Ce Ronald Bernard a subi un effondrement psychologique qu'il attribue à des experiences traumatisantes dont de cons croire sur parole qu'elles ont été ce qu'il en dit.

    Il existe évidemment des groupuscules "satanistes" et des pervers de toutes sortes. Mais, si vous voulez ma franche opinion, dans certains milieux catholiques, la fascination pour le satanisme, censé expliquer des masses de phénomènes, a un caractère franchement nocif, malsain. Au lieu d'essayer de s'informer sérieusement, on essaye de court-circuiter le travail que ça implique en courant sur Internet à la rencontre des révélations les plus sensationnelles.

    Il faut aussi se demander quels sites reprennent ces prétendues révélations. On y trouve par exemple le site néo-nazi Daily Stormer. Ce n'est pas très bon signe.

  • @Cumudgeon: L'Abbé Pagès, après avoir étudié très soigneusement qui était Allah, conclut qu'il s'agit de Satan. Ce n'est pas une plaisanterie, mais qui adore quotidiennement cet esprit (même en l'ignorant) s'imprègne de lui et en vient aux horreurs que l'on sait.

Écrire un commentaire

Optionnel