Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Jeanne d’Arc

Le propre de la messe, par les Chantres de l'abbaye royale de La Roë (le 14 mai dernier).

Introït
podcast

Cantémus Dómino : glorióse enim magnificátus est. Fortitúdo mea et laus mea Dóminus, et factus est mihi in salútem. Allelúia, allelúia.
Cantáte Dómino cánticum novum, quia mirabília fecit.

Chantons au Seigneur : il se couvre de gloire. Ma force et ma louange, c’est le Seigneur ; il fut pour moi le salut. Alléluia, alléluia.
Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles.

*

Alléluias
podcast

Allelúia, allelúia. Fecísti viríliter, et confortátum est cor tuum : manus Dómini confortávit te, et ídeo eris benedícta in æternum. Allelúia. Nunc ergo ora pro nobis, quóniam múlier sancta es, et timens Deum. Allelúia.

Allelúia, allelúia. Tu as agi avec vaillance, ton cœur a été fort. La main du Seigneur t’a rendue forte, aussi seras-tu bénie à jamais. Allelúia. Et maintenant prie pour nous, car tu es une femme sainte et craignant Dieu. Alléluia.

*

Offertoire
podcast

Benedixérunt eam omnes una voce, dicéntes : Tu glória Jerúsalem, tu lætítia Israel, tu honorificentia pópuli nostri. Allelúia.

Tous l’acclamaient, disant d’une même voix : Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la joie d’Israël, tu es l’honneur de notre peuple. Alléluia.

*

Communion
podcast

Si ambulávero in medio umbræ mortis, non timebo mala, quóniam tu mecum es, Dómine Jesu. Allelúia.

Même si je marchais au milieu des ombres de la mort, je ne craindrais aucun mal, car tu es avec moi, Seigneur Jésus. Alléluia.

*

Et le Domine salvum fac
podcast

Domine salvum fac Galliam et exaudi nos in die qua invocaverimus te.

Seigneur, sauvez la France, et exaucez-nous lorsque nous vous invoquons.

Enregistrer

Commentaires

  • Merci beaucoup pour cet enregistrement mayennais. Juste un signalement, au cas où vous l'auriez également : l'enregistrement de l'offertoire a été remplacé par celui de la communion (qui y est donc deux fois).

  • Erreur réparée. Merci.

  • ET Ben ! Heureusement que nous n'avons pas à souffrir ce genre de chant à chaque Messe!
    merci pour l'ensemble de vos textes.

Écrire un commentaire

Optionnel