Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vendredi de Pâques

Erit vobis hæc dies memoriális, allelúia : et diem festum celebrábitis sollémnem Dómino in progénies vestras : legítimum sempitérnum diem, allelúia, allelúia, allelúia.

Il vous sera en souvenir, ce jour, alléluia ; et vous le célébrerez par une fête solennelle en l’honneur du Seigneur, de génération en génération ; c’est un jour légal perpétuel, alléluia, alléluia, alléluia.

L’antienne d’offertoire de la messe de ce jour est une ancienne version d’Exode 12,14, qu’on ne trouve nulle part ailleurs, et qui est une traduction littérale du texte de la Septante, hormis la fin, qui répète « vous célébrerez » (et bien entendu l’ajout des alléluias de Pâques).

Il s’agit de la première prescription de la Pâque. Dieu vient d’expliquer à Moïse ce que devront faire les Hébreux : tuer l’agneau, mettre son sang sur les linteaux, le rôtir et le manger en hâte, tandis que Dieu passera pour tuer tous les premiers nés des Egyptiens. Mais le sang de l’agneau sauvera les Hébreux.

chant_img.png

Par les moniales de Sainte-Marie de Maumont
podcast

Dans l’antiphonaire grégorien (de saint Grégoire le Grand), cette antienne a deux versets (inspirés de l’Exode et du Deutéronome), que voici :

In mente habete diem istum in quo existis de terra Aegypti, de domo servitutis, in manu enim potenti liberavit vos Dominus.

Gardez à l’esprit ce jour où vous êtes sortis de la terre d’Egypte, de la maison de servitude, car le Seigneur vous a délivré d’une main puissante.

Dixit Moyses populo: Bono animo estote, et veniet vobis salus a Domino Deo, et pugnabit pro vobis.

Moïse dit au peuple : Ayez courage, et le salut vous viendra du Seigneur Dieu, et il combattra pour vous.

codex1.jpeg

codes2.jpeg

Graduel du XIIe siècle, Prémontré, Bibliothèque cantonale jurassienne.

Écrire un commentaire

Optionnel