Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’AECG, comme disent nos cousins

Le Parlement européen a voté hier par 408 voix contre 254 et 33 abstentions le traité de libre-échange avec le Canada, dit CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement, que les Québécois et autres francophones canadiens appellent plus justement AECG : Accord économique et commercial global.

C’est tellement important que le ministre canadien du Commerce international était à Strasbourg, et que le Premier ministre en personne, Justin Trudeau, est venu aujourd’hui célébrer cet accord historique.

Je n’ai pas étudié la question mais il semble que les premières victimes, pour une fois, ne seront pas chez nous mais chez eux : ce seront les producteurs de lait. En effet le lait canadien est tellement subventionné qu’il est deux fois plus cher que chez nous. L’accord portant notamment sur le fromage, la jeune industrie du fromage canadien devrait sévèrement pâtir de la concurrence, et les petits paysans disparaître…

Cela dit, Justin Trudeau est venu un peu trop tôt. Pour que le traité entre en vigueur il faut qu’il soit ratifié par les 38 parlements nationaux et régionaux de l’UE…

  • Euractiv constate qu’une écrasante majorité des députés allemands a voté pour le CETA, contre seulement 16 députés français sur 74. (Tous les votes sont sur Vote Watch, avec l'indication du vote demandé par le groupe.)

Commentaires

  • J'aime beaucoup votre "Je n’ai pas étudié la question", aveu honnête qui reflète la réalité du débat médiatique sur ces sujets : la presse, et certains milieux qui croient que le repli sur soi crée des richesses et que ces accords sont la victoire de l'ultracapitalisme-financier-destructeur (ouf...), fait gober que les peuples sont les victimes de ces accords. De fait, la plupart de ceux qui parlent de ces sujets n'ont jamais étudié l'économie ni ouvert ces textes et ne savent donc pas ce qu'on y trouve. Ils font le raisonnement que ceci est négocié par la super classe mondiale pour protéger ses intérêts. Un peu court...

  • Au lieu de venir jouer, une fois de plus, au grand initié, vous feriez mieux de m'expliquer:

    pourquoi ce n'est pas vrai que les petits producteurs de lait canadiens risquent de disparaître;

    et / ou

    pourquoi c'est une bonne chose que les petits paysans disparaissent.

Écrire un commentaire

Optionnel