Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contre Trump tout est permis

Le site Buzzfeed a transmis à la presse un « rapport » d’un « ancien agent du renseignement britannique » contenant de « nombreuses informations compromettantes » sur Donald Trump… et sur la Russie qui « entretient, soutient et assiste Trump depuis au moins cinq ans » et a les moyens de le faire chanter.

Tout cela a évidemment été vigoureusement démenti par le Kremlin et par Trump. Mais aussi par Wikileaks, affirmant que « ce n’est pas un rapport du renseignement. Le style, les faits et les données ne sont pas crédibles. » Alors Ben Smith, le rédacteur en chef de Buzzfeed, a écrit à Wikileaks qu’il a publié cela parce que, ainsi, « les Américains peuvent se faire une idée des allégations au sujet du président élu qui ont circulé aux plus hauts niveaux du gouvernement américain »…

Le site 4chan revendique ouvertement être à l’origine de la plus « croustillante » révélation du rapport, la scène de la nuit à l’hôtel de Moscou. Mais les espions russes ont été ajoutés…

Un autre élément fait intervenir un Américain en Autriche comme contact avec les Russes, mais il est établi que cet Américain ne pouvait pas être en Autriche au moment indiqué.

Mais cela n’empêche pas les médias du monde entier de traiter ce rapport comme s’il s’agissait d’une révélation majeure, et ce qui est stupéfiant est de voir comment les chasseurs de fausses nouvelles, qui accusent Trump d’avoir gagné à cause de ces fausses nouvelles, se repaissent de ce qui est très clairement un ramassis de fausses nouvelles…

Commentaires

  • Toutes ces manipulations et mensonges ont pour but de faire perdre la confiance des populations envers leurs gouvernements, hommes politiques, journalistes etc... Comme, cela, quand tout ira mal, les populations plébisciteront le gouvernement mondial et la religion mondiale proposés pour résoudre tous les problèmes. Et qui sera à la tête de ce gouvernement? Officiellement l'Antéchrist, mais en réalité Satan. Qui d'ailleurs actuellement mène le bal.

  • Trump a justement qualifié Buzzfeed : "En ce qui concerne Buzzfeed, qui est un tas d'ordures sur le déclin, ils vont en subir les conséquences, ils les subissent déjà..." Il a aussi réaffirmé sa volonté de construire le mur au plus vite et d'en finir avec l'obamacare... Effectivement cela ne peut que susciter une très grande haine de la part des éléments mondialistes...

  • Attendons la " z'uite " du nouveau Dallas à la maison Blanche ........ Ça va être croustillant, dès lors que les comptes vont se régler, il est certain que le roman feuilleton va décoiffer.
    Sauf que ne s'agissant pas d'un énième feuilleton il s'agit ici de la gouvernance de la 1° puissance militaire de ce petit monde. Mais nous somme rassuré au US c'est toujours un SEUL héros qui sauve l'univers !!!

  • Et n'oubliez tout de même pas que l'un de ces + proche collaborateur est un ancien de chez Gollman and ...
    Toute cette agitation reste du cinéma !!! C'est un recentrement de la mondialisation sur ............. son centre.

  • Sans savoir si le président élu des USA est l'homme de la situation, considérant seulement qu'il est moins dangereux que sa rivale.
    Mutatis mutandis.

    La campagne de dénigrement dont il fait l'objet remet en mémoire celle qui a été organisée contre Benoît XVI, lors de son entrée en fonction.

    Ce sont deux personnalités aux antipodes l'une de l'autre, mais chacune à sa manière, elles expriment de temps en temps et sans complexe des avis... disons "de droite".

    Les pouvoirs permanents, ceux qui nous gouvernent par l'influence, ils n'aiment pas ça.
    - Ils ont eu la peau de Benoît XVI à l'usure.
    - Le futur président des USA est plus grossier : aurait-il donc des chances de mieux résister que le pape Benoît ? Trop gentil, trop nuancé.

  • et si ce n'était qu'un montage destiné à faire croire que Trump est leur adversaire ?

  • Peu probable.

    Obama, en arrivant, il a reçu (de confiance) le prix Nobel de la paix. Et il a toujours monté une guerre ou l'autre.
    Il vient de se faire battre (par Clinton interposée) aux élections, et on continue à nous le présenter comme "le" bon président.

    Faut-il reprendre le raisonnement avec le plus brouillon des papes, le "parfait" pape François ?

    Le plus probable, c'est que les "discours de gauche" sont favorisés par les pouvoirs d'argent (et donc, les médias dominants).

  • de la part de ces gens, tout est possible : Obama a bien reçu le prix Nobel de la Paix alors qu'il s'est montré le plus belliciste des présidents américains
    on fait s'apitoyer les bonnes gens sur les méchancetés dont Trump est victime, cela pourra lui permettre de faire tout ce qu'il voudra quand il sera intronisé, et les bonnes gens mettront un certain temps à s'en rendre compte

  • C'est votre pronostic.
    Permettez que (provisoirement peut-être) je reste sur une abstention : les informations dont nous disposons sont trop biaisées.

  • je ne vois pas très bien où vous voyez un pronostic; je ne me suis jamais considéré comme une diseuse de bonne aventure
    je dis simplement qu'il ne faut pas s'emballer et attendre pour voir comment ce monsieur agira
    vous avez les mêmes réactions que les gens qui ont acclamé Obama quand il a été élu, sans très bien savoir pourquoi, et surtout que le parlement norvégien qui l'a proclamé d'entrée grand pacifiste

  • En tout cas cet épisode peu glorieux de l'intox médiatique nous a valu un moment assez rare lors de la conférence de presse de Trump, lorsque le président élu a refusé de répondre à une question du journaliste de CNN, et ce en termes très francs, en l'accusant d'avoir relayé ces ragots. Inouï ! Refuser de répondre à un journaliste ! Et en plus lui dire son fait. Transgression suprême. Pas tellement commentée par ici,...

Écrire un commentaire

Optionnel