Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dictature LGBT

Elle sévit aussi désormais dans les entreprises. Le site vigi-gender publie ainsi le témoignage d’une femme travaillant au département des ressources humaines dans une très grande entreprise. Ayant osé critiquer les célébrations LGBT obligatoires, on lui a signifié qu’elle n’aurait plus aucune promotion et elle a démissionné. On ne l’a pas jetée aux lions, mais l’esprit y est :

Tes propos dans ton mail à la responsable du département diversité sont étriqués, fermés, prosélytes et cela saute aux yeux, tu es chrétienne.

La société de l’« inclusion » exclut les chrétiens. Le temps des persécutions est bel et bien revenu.

Commentaires

  • cela serait utile de connaitre le nom de cette boite

  • Presque toutes les boîtes américaines et multinationales (Google, Microsoft, HP, ) installées en Europe commencent cette saloperie à grande échelle. C'est une guerre sans pitié.

  • Ceci dit, travailler dans la fosse aux lions, c'est très dangereux pour le salut de l'âme. Il faudra bien quitter Babylone pour ne pas sombrer avec elle.
    Cette boite chrstianophobe, ce pourrait être Canal+ par exemple.

  • Question de c........es, avec moi ces cocos là n'ont pas bronchés;
    - 1 changement de secteur : -30% en deux mois (il s'est KC au bout de 4mois - 50% sur la feuille de paye ça fait mal au derrière). Lui n'a rien compris d'autant plus que je lui avait affecté une voiture toute neuve et de segment supérieur à sa catégorie et ses collègues.
    - 1 mutation - promo dans les règles additif au CT, discours d'intronisation etc....... 8mois après suppression du poste, dégagement à l'amiable. (Sous couvert d'un comportement harcèlent vis à vis de subordonnés, le gaillard étant rattrapé par ses hormones) et plouf réglé. Il s'en est aperçu 15jours après..........trop tard !!!
    Les autres ? Calmés depuis.
    Dans l'entreprise ont bosse et ont ferme sa G............ sur ses hormones, ou l'ont dégage.
    Et puis tout se joue désormais dans les phases de recrutements....... C'est comme avec la diversité me disait un ami.......
    Juste une question de discours et de posture.

Écrire un commentaire

Optionnel