14 août 2014

Ils doivent des excuses à Benoît XVI

Je découvre, par le blog Rorate Caeli, un remarquable billet de Camillo Langone paru dans Il Foglio le 12 août, tiré d’une chronique quotidienne intitulée « Prière ». Ici la « prière » est adressée à « saint » Manuel II Paléologue. Vérifications faites, cet empereur n’a pas été (non plus) canonisé par les orthodoxes, bien qu’il mourût moine et que ses écrits figurent à juste titre dans la patrologie grecque. Mais peu importe. Quiconque connaît la conférence de Benoît XVI à Ratisbonne verra à quel point le billet est imprégné de l’enseignement de cette conférence (pas seulement la citation de Manuel Paléologue). C’en est même quasiment un bref résumé sous forme polémique.

*

Saint Manuel Paléologue, ils doivent vous présenter des excuses. Ils doivent aussi présenter des excuses à Benoît qu’ils ont attaqué après qu’il eut cité à Ratisbonne : « Montre-moi ce que Mahomet a apporté de nouveau et tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme son ordre de diffuser par le moyen de l’épée la foi qu'il prêchait. » Aujourd’hui que dans l’ex-Irak l’actualité fait de nouveau l’histoire, et montre à quiconque a des yeux pour voir ce qu’est le Coran traduit en actes, ils doivent présenter des excuses. Mais ils ne le feront pas : parce qu’ils ne croient pas aux textes sacrés. Ce sont des Européens, et un Européen ne croit pas en l’Evangile, même s’il est catholique. Même s’il est prêtre (le dimanche, à la messe, les seuls mots de la foi sont ceux qui sont écrits dans le missel, pendant que ceux qui sont conçus par le prêtre – le prêche, les monitions, les divers bavardages, sont de tristes manifestations d’incroyance). Pour un Européen, croire que quelqu’un croit en sa propre religion est impossible. Quant aux Italiens : dans leur dictionnaire, au mot “Religion” il est écrit : “une chose bonne et humaine”, donc ils ne présenteront jamais d’excuses, ni à toi ni à Benoît. Qui n’est plus capable de croire en Dieu n’est même plus capable de croire en la réalité : ils ne savent pas reconnaître une épée, même quand elle leur entre dans le cou.

Commentaires

Dans les livres de géographie de mon enfance, on indiquait que " le musulman est fanatique"
Depuis le politiquement " tout le monde il est beau , il est gentil "a fait son chemin au point que j'ai entendu il y a quelques années à la messe du village voisin :" prions pour nos frères musulmans , l'Islam religion d'amour".
Il choisissait ses intentions de prière dans Paris-Match , sans aucun doute !

Écrit par : Fulbert | 14 août 2014

Répondre à ce commentaire

Vive Benoît XVI. J'espère qu'il continuera à écrire encore très longtemps et à prier pour l'humanité et l'Eglise.

Écrit par : P.R. | 14 août 2014

Répondre à ce commentaire

Benoît XVI continue à prier pour l'humanité et l'Eglise mais, malheureusement, il ne publiera plus. Mais il est possible qu'il écrive à titre privé.
Son secrétaire a fait remarquer très justement que si Benoît XVI avait encore la force de publier, il n'aurait pas renoncé à son ministère.
Nous voyons bien que, Benoît XVI étant un homme logique,il n'a rien publié depuis sa renonciation. Il devait être pressé de terminer "L'enfance de Jésus" avant de se retirer.

Écrit par : Monique T. | 15 août 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire