Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vers un Etat sunnite terroriste ?

Les jihadistes se sont heurtés devant Kirkouk à la défense des pechmergas. Du coup, Kirkouk, qui n’est pas officiellement une ville kurde, est désormais sous le contrôle des milices kurdes (et tant mieux pour elle).

L’Etat islamique en Irak et au Levant a subi de lourdes défaites en Syrie chaque fois qu’il a tenté de prendre pied sur les terres kurdes. Il ne s’attaquera donc pas, du moins immédiatement, au Kurdistan irakien, et après avoir constaté à Kirkouk que les pechmergas s’étaient mobilisés, les jihadistes ont pris la direction de Bagdad et ont pris Hawija, Baji, Tikrit... Ils sont désormais aux portes de Bagdad.

Jusqu’ici les jihadistes ont pris villes et territoires quasiment sans coup férir. Ils sont entrés comme chez eux à Mossoul et ont pris le contrôle d’une ville de 3 millions d’habitants sans résistance des forces de sécurité. On a vu au contraire les militaires enlever leurs uniformes et jeter leurs armes.

Ils entrent comme chez eux dans les villes et les villages parce qu’ils sont chez eux dans le pays sunnite. Ils ont le plein soutien des puissantes tribus sunnites. L’Etat islamique en Irak et au Levant est la forme que prend désormais la révolte sunnite contre le pouvoir chiite, qui jusqu’ici se traduisait par des attentats quotidiens et la prise de contrôle sporadique de quartiers de ville, voire de la ville entière de Fallouja.

Il est comme symbolique que la deuxième vraie ville (et la première entièrement sunnite) prise par les jihadistes soit Tikrit, le fief de Saddam Hussein.

Sous Saddam Hussein, les sunnites ne bougeaient pas : c’est eux qui étaient au pouvoir, mais sous une dictature étatique et « laïque ». Les Américains ont mis « démocratiquement » les chiites au pouvoir, on voit le résultat. On en est au point où d’anciens cadres militaires de Saddam Hussein travaillent avec les jihadistes, pour prendre leur revanche…

On peut voir ici une carte de l’avancée de l’Etat islamique en Irak et au Levant (qui est donc en train de devenir un véritable Etat), dans une très large bande, qui s’étendra à tous les territoires sunnites, au sud du Kurdistan syrien et irakien.

Cette affaire, qui est terrible pour les chrétiens de ces territoires, est aussi la preuve flagrante et spectaculaire du mensonge partout répété que le jihad n’a rien à voir avec l’islam normal, voire même avec l’islam tout court. En Irak, ce sont des villes entières, tranquillement musulmanes, et des tribus tranquillement musulmanes, qui accueillent comme leurs chefs naturels les pires jihadistes que l’on ait connus jusqu’ici dans l’histoire contemporaine.

N.B. Les colonnes de réfugiés qu'on a vues à la télévision sont les 500.000 habitants de Mossoul non arabes sunnites : kurdes, turkmènes, chiites, chaldéens, assyriens, yézidis...

Lien permanent Catégories : Islam 3 commentaires

Commentaires

  • "Cette affaire, qui est terrible pour les chrétiens de ces territoires, est aussi la preuve flagrante et spectaculaire du mensonge partout répété que le jihad n’a rien à voir avec l’islam normal, voire même avec l’islam tout court. En Irak, ce sont des villes entières, tranquillement musulmanes, et des tribus tranquillement musulmanes, qui accueillent comme leurs chefs naturels les pires jihadistes que l’on ait connus jusqu’ici dans l’histoire contemporaine." Tout à fait d'accord ! Cela se passe de commentaire.

  • Les musulmans modérés sont des vassaux en puissance des islamistes.

  • Sans doute, monsieur T. Mais c'est un fait que les islamistes fanatiques sont en guerre contre les islamistes modérés. Entre les deux le choix des chrétiens est clair. Regardez ce qui se passe en Egypte.

    Écrit par : Jean Ferrand

Écrire un commentaire

Optionnel