08 mars 2014

Une révolte intellectuelle facilitée par internet

Intéressante réflexion de Pierre-Henri d'Argenson, spécialiste des questions internationales à Sciences Po, à propos des très nombreux commentaires « pro-Poutine » sur internet dans l’affaire ukrainienne. Extrait :

« Ce qui est frappant dans les réactions à la crise ukrainienne, ce n'est pas tellement le nombre de témoignages «pro-russes», mais plutôt le refus implicite de beaucoup de gens de se plier à l'injonction médiatique désignant la Russie de Poutine comme le camp du Mal. Il s'agit d'une révolte intellectuelle, qui relève d'une lame de fond de rejet de l'ordre idéologique régnant. Internet facilite cette révolte en libérant l'expression, et nous assisterons dans les années qui viennent à un soupçon de plus en plus systématique, par principe, à ce qui sera présenté comme la pensée obligatoire sur tel ou tel sujet. »

15:56 Publié dans médias | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Un ami me faisait remarquer très pertinemment que , lorsque nous lisons le site du Figaro par exemple, nous notons les titres, puis nous survolons l'article, enfin nous nous attachons à lire les commentaires.
Pour faire simple, disons qu'on se contrefout de ce qu'a écrit le préposé à l'écriture, que l'on s'attache bien plus à une vérité perçue dans la multitude des opinions.
La trop fameuse "liberté de la presse" est devenue une rigolade pour les optimistes, une fumisterie couteuse pour les pessimistes.
La liberté d'expression, véhiculée par l'Internet me semble la base d'une évolution majeure de la démocratie.

Écrit par : abenaton | 08 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Internet étant tenu par ceux-là mêmes qui nous manipulent et nous désinforment, je ne serai pas aussi optimiste. Internet permet aux manipulateurs de suivre la "température" de l'opinion et éventuellement de repérer et ficher les "mal-pensants" qui ne sont pas si nombreux que cela, mais qui sont très présents sur internet. Cela fait croire que ceux qui ont gardé un peu de bon sens sont légion. Ce n'est pas le cas, hélas...

Écrit par : Dauphin | 08 mars 2014

JE SUIS DE VOTRE AVIS ! LE GRAND NOMBRE DE LECTEURS D'HOROSCOPE VOUS DONNE UNE IDEE DU NOMBRE DE GOGOS

Écrit par : saurat jean-paul | 09 mars 2014

Répondre à ce commentaire

L'horoscope n'est pas plus débile que les statistiques chères aux technocrates, tous ces sondages aussi coûteux qu'inutiles, interprétés et interprétables de trente-six façons - ces statistiques qui fondent en outre des théories scientifiques aussi débiles que le transformisme biologique. Un tocard qui lit les pages saumon du "Figaro" ne fait pas autre chose qu'interroger son sinistre destin prévisible. Son éducation ne lui aura servi à rien.
- C'est la science moderne qui est une science de gogos irresponsables.

Écrit par : Lapinos | 10 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire