08 mars 2014

Riyad et les « terroristes » : l’occasion de rappeler que la dictature est une dictature

Dans un même geste spectaculaire, mercredi, lors d’une réunion à Riyad des chefs de la diplomatie du Conseil de coopération du Golfe, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont annoncé qu’ils rappelaient leur ambassadeur au Qatar, ce pays étant sommé d’arrêter son soutien aux Frères musulmans.

(Il est curieux de voir la monarchie wahhabite diaboliser les Frères musulmans et soutenir un régime « mécréant » en Egypte. La raison en est sans doute que l’une et l’autre - le régime qui n'est qu'un faux nez de l'armée - sont des clients des Etats-Unis.)

Hier, l’Arabie saoudite a publié une « première liste » d’organisations désignées comme terroristes. Parmi lesquelles… les Frères musulmans, au même titre que al-Qaida, l'État islamique en Irak et au Levant, le Front Al-Nosra, le Hezbollah et les rebelles chiites du Yémen…

Il est strictement interdit de soutenir ces mouvements de quelque façon que ce soit, ou d'exprimer la moindre sympathie.

Les Saoudiens qui participent « à des combats hors du royaume » ont 15 jours pour rentrer. En clair l’Arabie saoudite veut que ses ressortissants ne participent plus aux combats en Syrie, parce qu’ils sont pris en main par al-Qaida (qui a juré la destruction de la monarchie saoudienne liée aux Américains).

Mais ces gesticulations ont aussi pour but de resserrer la vis. Le ministère de l’Intérieur saoudien en profite en effet pour édicter (ou rappeler) les dispositions interdisant toute activité politique y compris sur internet et tout appel à manifester.

Commentaires

Le régime égyptien n'est pas si mécréant d'un point de vue musulman, il n'a rien à voir avec l'ancien régime tunisien par exemple ; la plupart des lois sont cohérentes avec les "valeurs" de l'"ordre" islamique et l'Islam est une religion d'Etat. En fait, depuis les débuts de l'Islam, chaque groupe prétend être le détenteur du véritable Islam. D'où des guerres sans fin car personne n'a le magistère. Chacun s'arrange avec sa conscience et le Coran. Pauvre Egype qui a été coupé de l'Eglise, combien elle serait plus belle, fidèle à son histoire si elle avait pu demeurer chrétienne. Les divisions et la faiblesse des chrétiens sont un drame millénaire.

Écrit par : P.R. | 09 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Occupons-nous de balayer d'abord devant notre porte ou non pas les musulmans qui n'en peuvent mais les révolutionnaires laïques qui ont établi une dictature contre Dieu sur notre pays et s'en prennent maintenant à nos enfants pour les pervertir sont contrés et durement par Madame Farida Belghoul,une dame musulmane qui est d'ailleurs invitée dans les institutions catholiques et qui travaille la main dans la main avec Alain Escada que l'on suppose sans doute à bon droit être catholique sur une plate-forme des valeurs communes aux deux religions.
S'il y a une Jeanne d'Arc en France actuellement,elle s'appelle Farida Belghoul et est issue de l'émigration.
Dieu emprunte les voie qui lui conviennent loin des docteurs et de la haine instillée jour après jour et pour sauver la France,il peut parfaitement se tourner vers l'islam puisque les Français ont apostasié pour l'immense majorité leur religion fondatrice le catholicisme romain.

Écrit par : amédée | 09 mars 2014

Écrire un commentaire