26 février 2014

L’Institut du Pays Libre et les municipales

Logo+Institut+Pays+Libre.jpgPour les élections municipales, l’Institut du Pays Libre, organe de réflexion et d’orientation de la   résistance nationale et chrétienne, invite tous les Français qui refusent la politique d’idéologie génocidaire de la gauche à voter et faire voter partout pour assurer sa défaite.

L’Institut du Pays Libre les convie à faire élire partout dans les bourgs et les villages les candidats qui ne sont pas de gauche connus pour leur honnête dévouement au bien commun. Dans les villes, il faut voter et faire voter pour les listes des candidats les plus proches des valeurs de la droite de conviction, appliquée à la gestion municipale, ce que doit clairement manifester leurs programmes.

- Ils doivent ainsi signifier leur refus de subventions aux associations de quadrillage idéologique gauchiste ou islamiste du territoire.

- Ils ont à manifester leur volonté d’une action culturelle authentique à rebours des œuvres et spectacles de décréation et de déni d’humanité de la néo-barbarie nihiliste contemporaine.

- Il faut qu’ils s’engagent à apporter toute l’aide possible aux initiatives de défense de la vie, de la famille et des libertés de l’éducation.

- Les économies faites par ailleurs, on attend d’eux de fermes engagements d’action pour la sécurité de tous.

L’Institut du Pays Libre invite donc à voter partout où ils s’en présentent pour les candidats du Front National ou de droite nationale explicitement défenseurs des valeurs de la culture de vie, si évidemment ils donnent toutes les garanties non seulement d’honnêteté mais aussi d’intelligence et de créativité politique.

Au premier tour, on votera pour les plus proches de nos exigences.

Au second tour, faute de mieux, pour faire échec à la nomenklature du régime, quelquefois mais sans illusion pour les candidats du « moindre mal ».

Commentaires

" Subventions aux associations " :
Non . Aucune subvention . Le citoyen n ' a nul devoir
de subventionner les Joyeux Bouliste , ou les Pédales
Farceuses et autres réunions . Que chacun s ' assume et
que les mairies réduise les impôts , ce qui permettra à
chacun de cotiser à son association favorite .
Si le Maire et la majorité du conseil veulent aider une
association purement caritative , référendum .

Écrit par : jerome | 26 février 2014

Répondre à ce commentaire

" Réduisent " pardon ...

Écrit par : jerome | 26 février 2014

Répondre à ce commentaire

Oui, les subventions doivent être réduites au minimum et soumises au contrôle de ceux qui les payent, les citoyens, ce serait la moindre des choses.

Écrit par : P.R. | 26 février 2014

Répondre à ce commentaire

Que ce soit au niveau des collectivités locales ou de l'Etat, les subventions ne sont que des bakchichs politiques ou "copains" à supprimer immédiatement sauf cas exceptionnels dûment justifiés (croix-rouge...). S'agissant de l'Etat, les documents budgétaires appelés familièrement "jaunes" sont effarants par la liste des gabegies dévoilées et renouvelées à chaque vote du budget. Quant aux communes...voir Paris, par exemple, c'est tout bonnement incroyable.
Logiquement si une association est utile elle doit sauf exception rarissime se financer par les cotisations de ses membres et les dons de ses sympathisants.C'est cela, la vraie responsabilité "citoyenne".

Écrit par : elfe | 27 février 2014

Répondre à ce commentaire

Le nationalisme est un principe génocidaire, et il n'est pas spécialement de droite ou de gauche.

Écrit par : Lapinos | 27 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.