17 février 2014

Dans le train-train de la dictature européenne

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, considère qu’il serait « extrêmement difficile, voire impossible », qu’une Ecosse indépendante puisse devenir membre de l’UE.

Questionné sur l’Ecosse par la BBC, il n’a pas voulu répondre sur l’Ecosse mais faire une remarque générale, ce qui est encore pire :

« Je crois qu’il sera extrêmement difficile, voire impossible, qu’un nouvel Etat membre, issu d’un de nos pays, obtienne l’agrément des autres. »

Or AUCUN Etat, à ce jour, n’a fait la moindre objection à la perspective d’une Ecosse indépendante rejoignant l’UE – considérant que c’est déjà une vexation suffisante qu’un Etat qui était une province de l’UE ait besoin d’accomplir toutes les démarches d’adhésion à l’UE.

Comme Barroso n’avait aucun argument à produire, il en a inventé un particulièrement absurde : l’Espagne n’a pas reconnu l’indépendance du Kosovo… (Appel du pied au gouvernement espagnol pour qu’il fasse peur aux Catalans…)

Bref, la Turquie peut faire partie de l’UE, mais pas l’Ecosse…

Le référendum aura lieu cet automne, le 16 septembre.

17:41 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (19)

Commentaires

Cette déclaration de Monsieur Barroso est très réjouissante, car elle va affaiblir le pouvoir de nuisance de ces faux indépendantistes écossais. Renseignez-vous sur Alex Salmond : c'est un gauchiste européiste. L'Ecosse a d'ailleurs poussé le RU à rentrer dans l'UE.

La perspective du RU de quitter l'UE l'insupporte. Cette fausse indépendance est pour lui un moyen inespéré de rejoindre la zone euro. Il peut prétendre le contraire, il sait très bien qu'adhérer à l'UE signifie adhérer à sa monnaie unique (et à l'espace Schengen).

Les écossais sont malheureusement nombreux à tomber dans le panneau.

Écrit par : Marc L | 17 février 2014

Répondre à ce commentaire

Pour la Catalogne,elle sera indépendante.

Écrit par : amédée | 18 février 2014

Répondre à ce commentaire

Barroso et l'Europe bruxelloise, soumis au diktat mondialiste, c'est l'invention de nouvelles féodalités, encore plus avilissantes que les autres (communautarismes divers, ultra-libéralisme économique, etc.).

Écrit par : Florian 78 | 18 février 2014

Répondre à ce commentaire

"Pour la Catalogue, elle sera indépendante."

Avec des terroristes gauchistes soutenus par Bruxelles, comme au Pays Basque voisin avec l'ETA ? On l'attend avec impatience...

Ce Salmond, dont le père admirait Staline, ne vaut pas mieux. Ça crève les yeux quand on voit sa grosse tête bovine d'ouvrier communiste.

Écrit par : Marc L | 18 février 2014

Répondre à ce commentaire

Et la Catalogne sera indépendante par la volonté unanime de son peuple soumis par les armes depuis trois siècles au joug castillan;la Catalogne sera indépendante avec sa langue,ses us et coutumes,sa vitalité,nous sommes une nation;cette indépendance se fera peut-être au sein d'une confédération et pour la France,elle pose le problème du berceau du catalanisme,Perpignan.LA Catalogne sera indépendante contre vent et marées et cela même si Madrid envoie ses chars à Barcelone.

Écrit par : amédée | 20 février 2014

à Amédée
Toute province ou région de n'importe quel pays a été soumise par les armes à un moment ou l'autre de son histoire par un pouvoir centralisateur. Dire que la Catalogne redeviendra indépendante aujourd'hui parce que soumise à la Castille il y a trois siècles n'est pas très sensé. Et rejoint le jargon subversif habituel (les Cathares opprimés, les homosexuels opprimés, les escargots écrasés, etc). Les Catalans sont travaillés depuis Bakounine par les courants anarchistes divers et (a)variés. Le sinistre Vals en est un exemple importé en France sans droit de douane. Pardon je voulais dire le "m"inistre.

Écrit par : Dauphin | 20 février 2014

Je regrette,Dauphin ,mais 84 pour cent des Catalans à l'heure actuelle sont pour l'indépendance;cela n'a rien à voir avec l'orientation politique;c'est une nation opprimée qui n'a pas voulu mourir et qui se dégage d'une gangue d'oppression après exactement trois siècles;vous êtes tout à fait en dehors de la plaque comme on dit.NOUS SOMMES UNE NATION et quand plus de trois millions de Catalans manifestent dans Barcelone,ils le disent et dans un second temps,la cinquième province française sera également touchée.

Écrit par : amédée | 20 février 2014

Répondre à ce commentaire

Amédée, vous êtes catholique? D'où sortez-vous vos discours de gauchiste indépendantiste?
89% des Savoyards sont pour l'indépendance
75 % des Corses sont pour l'indépendance
99,99% des musulmans et issus de musulmans sont pour un état musulman indépendant en France.
Et alors?

Écrit par : Dauphin | 20 février 2014

Dauphin,venez à Barcelone avant la fin de l'année célébrer l'indépendance de la Catalogne car elle aura lieu et les prêtres catholiques la béniront et organiseront des processions de remerciements;nous sommes une nation,Dauphin que vous le vouliez ou non et le tout c'est maintenant de savoir les liens confédéraux qui seront maintenus avec Madrid.
Pour la Catalogne française,il est clair qu'elle entretiendra des relations privilégiées avec cette Catalogne indépendante que Paris jacobin soit d'accord ou pas et en premier lieu au niveau de la langue et de la culture;le roi de France,seigneur naturel,évêque du dehors assassiné par les révolutionnaires parlait de nos peuples;sa vision était chrétienne et non totalitaire;c'est le Diable qui aime les dictatures,pas le Bon Dieu.
La contre-révolution passe aussi par le débarras de ce carcan révolutionnaire qui empêche les peuples de France de s'exprimer dans leurs langues,leurs pays,leurs terroirs,leur habitat naturel.
Bienheureux ceux qui le comprennent.

Écrit par : amédée | 20 février 2014

Répondre à ce commentaire

Les visées indépendantistes sont favorisées et financées par l'Europe, pour finir de démolir les nations, les vraies nations. Quand le travail sera fait, les "indépendantistes" seront mis aux fers de l'esclavage mondialiste, comme tout le monde.

Écrit par : Dauphin | 20 février 2014

Dauphin a bien vu le vrai danger. Il y a environ 20 ans Bruxelles avait publié une carte de l'europe d'alors où les frontières nationales avaient disparu. Les Etats n'apparaissaient que sous la forme de leurs subdivisions (région,land, etc). Une belle mosaïque, très révélatrice. Je ne sais pas si Bruxelles a récidivé depuis lors. Vers la même époque un géographe européiste avait publié un livre sur "l'Europe aux cent drapeaux". Le titre annonçait la couleur.
La reconnaissance des identités régionales, parfaitement légitime, ne se conçoit que dans le respect de l'unité nationale. L'irrédentisme est une tentation inévitable lorsqu'une région frontalière devient autonome ou indépendante. Nous avons déjà eu de problèmes à ce sujet; inutile de susciter des complications en Roussillon. Donc restons à l'écart de la question catalane.

Écrit par : elfe | 21 février 2014

Répondre à ce commentaire

La Catalogne sera indépendante parce qu'elle est une nation occupée depuis trois siècles et qu'elle entend se libérer du joug de Madrid;toute autre considération,Europe,irrédentisme,escargot,homosexuels,catholiques ou pas est à balayer et complètement hors sujet.
Quant à Perpinan,il est bien évident que cette indépendance aura des conséquence sur le berceau du catalanisme,c'est ainsi et il sera impossible de ne pas aborder le dossier.
Pour rappel,la péninsule ibérique est partagée en trois strates grosso modo,la Galice avec le Portugal ,la Castille et Andalousie,la Catalogne avec Valence et les îles Baléares,le pays basque constituant une entité à part;il faut parler des Espagnes et l'heure de vérité sonne toujours,elle a sonné dans un climat de délabrement économique et spirituel avec une monarchie dévoyée.

Écrit par : amédée | 21 février 2014

Hélas, certain(e)s tiennent à être les idiots utiles des mondialistes à la solde de Bruxelles.

Le livre de Pierre Hillard "La décomposition des nations européennes" montre une carte d'Europe dont les nations sont morcelées, suivant le but des maîtres de l'Union européenne.

L'essor de tous ces mouvements indépendantistes confirme qu'ils sont soutenus en haut lieu (derrière Salmond il y a Barroso).

Où s'arrêtera ce mouvement de destruction des nations par le bas ? Pourquoi ne pas déclarer que son logement est une nation indépendante pendant qu'on y est ?

Écrit par : Marc L | 22 février 2014

Les totalitaires sataniques se recrutent parmi les mondialistes dont on connaît les mots d'ordre niveleurs et qui sont à l'oeuvre actuellement mais il existe une autre sorte de totalitaires:ce sont ceux qui dénient aux nations asservies comme la Catalogne depuis trois siècles le droit d'exister et qui refusent de voir l'âme des peuples et leur langue,leurs us et coutumes parce qu'il faudrait justement accepter le joug ad aeternam d'une autre nation conquérante.
Eh,bien,n'en déplaise à ces messieurs,la Catalogne vivra soit avec les autres Espagnes dans un lien confédéral ou soit seule,cela ne dépend pas des Catalans.
L'animal fétiche de la Catalogne est l'âne et bien cet âne,il est fatigué de supporter le poids de la Castille;il veut maintenant brouter son propre foin.

Écrit par : amédée | 22 février 2014

Répondre à ce commentaire

Le taux de natalité des Catalanes est de 1,1 enfant/femme. Le plus bas des "régions" espagnoles. La Catalogne n'en a pas pour très longtemps. Les retraites des Catalans sont payées avec les cotisations des Andalous, Aragonais, Castillans qui travaillent en Catalogne. Vous qui avez peur de la surpopulation, en Catalogne aucun risque. Et le dieu Mammon règne en maître (partout où il y a dénatalité, le fric en est une cause importante)
Et la fable que la Catalogne fait vivre le reste de l'Espagne n'est racontée que par des Catalans. Je n'ai jamais vu de gens aussi imbus d'eux-mêmes et qui traitent les autres Espagnols qui travaillent chez eux avec un mépris bien peu charitable.

Écrit par : Dauphin | 22 février 2014

Dauphin aux paroles ruisselantes de haine contre la Catalogne qui n'en a plus pour longtemps et des Catalans imbus d'eux-mêmes.
Avant la fin de cette année,les Catalans auront répondu oui à l'indépendance;1714-2014,trois siècles d'oppression,nous sommes une nation et nous serons des millions à fêter notre libération dans Barcelone contre tous les dauphins du monde.

Écrit par : amédée | 23 février 2014

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas de la haine, mais une constatation personnelle, j'ai passé 18 ans en Espagne dont 2 en Catalogne.
Dans 30 ans (une génération) vous serez deux fois moins de millions et si la population se maintient ce sera avec des non-Catalans, (ce sera le même problème partout en Europe).

Écrit par : Dauphin | 23 février 2014

Causez toujours,Dauphin,c'est Dieu qui décide toute chose et c'est un prêtre catholique qui a relançé le catalanisme.
Fin de la dispute pour moi.

Écrit par : amédée | 23 février 2014

Répondre à ce commentaire

Vous n'avez pas fini avec votre Catalogne ? Je vous ferai remarquer que vous êtes sur un blog français. Alors, si nos positions ne vous plaisent pas, on ne vous retient pas...

Écrit par : Marc L | 23 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire