13 janvier 2014

Najat, l’avortement et l’Union européenne

Najat Vallaud-Belkacem considère que « les élections européennes devront être l'occasion aussi de parler de ces sujets-là, des libertés fondamentales ». Précisément : de l’avortement , car « un certain nombre de lobbies très conservateurs, partout en Europe, essayent de remettre en cause les acquis fondamentaux ».

Pas de chance : pour l’Union européenne, l’avortement n’est pas une liberté fondamentale, et ne fait pas partie de ses compétences.

Ce sont les compétences de Najat Vallaud-Belkacem qui sont gravement sujettes à caution.

Commentaires

je vous prie, Yves Daoudal,remettez bien à sa place cette impudente qui devrait se souvenir de quel pays elle vient . Pays dans lequel elle n'oserait prononcer aucune de ces paroles sans se voir condamner très sévèrement . Le devoir de réserve d'une nouvelle venue elle l'ignore jusqu'à vouloir influer sur les élection européennes .Elle devient de plus en plus insupportable

Écrit par : AO6 | 13 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Il y a plus d'avortements au Maroc qu'en France, donc elle n'a plus rien à dire là-bas.

Écrit par : Monsieur T | 14 janvier 2014

Écrire un commentaire