03 janvier 2014

Une lettre bouleversante d’Asia Bibi

« A Sa Sainteté le Pape François.

« Au nom de Notre Seigneur tout-puissant et glorieux, moi, Asia Bibi, je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à Dieu et vous, Saint-Père.

« J’espère que tout chrétien a pu célébrer avec joie la fête de Noël qui vient d’avoir lieu.

« Comme beaucoup d’autres prisonniers, j’ai également célébré la naissance du Seigneur dans la prison de Multan, ici, au Pakistan.

« Je tiens à remercier la Fondation Renaissance Education qui a réalisé le rêve de vivre ce moment avec mon mari et mes enfants, en les amenant ici à Multan. J’aurais aimé être à Saint-Pierre pour Noël et prier avec vous, mais j’ai confiance dans le plan de Dieu pour moi, et peut-être qu’il voudra réaliser mon désir l’an prochain.

« Je suis très reconnaissante à toutes les Eglises qui prient pour moi et se battent pour ma liberté. Je ne sais pas combien de temps je pourrai encore tenir. Si je suis encore en vie c’est grâce à la force que vos prières me donnent.

« J’ai rencontré beaucoup de gens qui parlent et se battent pour moi. Malheureusement encore sans résultat.

« En ce moment je veux me confier seulement à la miséricorde de Dieu qui peut tout. C’est lui uniquement qui peut me libérer. Je prie aussi pour ceux qui travaillent et rassemblent des fonds pour ma cause. Merci.

« Cet hiver, je suis confrontée à de nombreux problèmes : ma cellule n’a pas de chauffage et la porte est incapable de me protéger du froid glacial, également les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes, je n’ai pas d’argent pour les nécessités quotidiennes et je suis très loin de Lahore, donc ma famille ne peut pas m’aider.

« Veuillez enfin, Saint-Père, accepter mes meilleurs vœux pour la nouvelle année. Je sais que vous priez pour moi de tout votre cœur. Et cela me donne confiance qu’un jour ma libération sera possible.

« Certaine que vous vous souvenez de moi dans votre prière, je vous salue avec affection.

« Asia Bibi, votre fille dans la foi.

« Asia Bibi, de la prison de Multan. »

(Lettre publiée par Avvenire, le journal de la conférence des évêques italiens. Faussement accusée de blasphème pour avoir seulement défendu sa foi, Asia Bibi est en prison depuis juin 2009, et condamnée à mort en première instance depuis novembre 2010.)

Commentaires

Est-ce qu'il existe un compte en France qui permettrait de lui envoyer quelques fonds ?

Écrit par : Jean Theis | 03 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Quand on nous disait qu'il ne fallait plus parler de Mme Bibi parce que c'était contre productif et que si on se taisait à son propos elle serait rapidement libérée. On nous mentait donc.

Une famille déchirée, une femme qui ne peut élever ses enfants... Et le monde se tait.

Écrit par : Denis Merlin | 03 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

En attendant, le silence sur ce sujet de nos associations donneuses de leçons et des belles âmes médiatiques montre assez qu'aucune de ces personnes n'osent s'attaquer ouvertement à l'islam, ou au pire sont complices ! l'avenir s'annonce sombre, très sombre.

Écrit par : stephe | 04 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Par pure curiosité et sans aucune arrière-pensée malveillante, j'aimerais savoir si François (le pape qui ne veut pas de numéro 1 alors que Jean-Paul 1er s'en était accommodé) a été informé du cas d'Asia Bibi ; si oui, quelle fut sa réaction?(peut-être quelques paroles compatissantes ? Non, j'exagère, il prie certainement chaque jour pour elle).
Supposons que la diplomatie vaticane dont les qualités ne sont plus à démontrer soit intervenue auprès du Pakistan...ce n'est pas impossible bien que sans résultat apparent. Une démarche vaticane discrète auprès de pays laïcs donc tolérants et accueillants, comme la France par exemple, amie de l'Islam donc bien considérée par le Pakistan, pourrait amener à accorder l'asile politique à Asia Bibi et sa famille? Peut-être que le Pakistan, pays tolérant comme chacun sait, ne refuserait pas une telle solution malgré les probables protestations violentes de ceux qui veulent la juste punition d'Asia.
On ne risquerait pas de voir tous les Pakistanais chrétiens se précipiter à notre ambassade pour demander l'asile politique en France car il faut être déjà sur notre territoire pour solliciter l'asile. Le cas d'Asia Bibi resterait donc exceptionnel et ne créerait pas de précédent car lié aux circonstances exceptionnelles de son affaire.

Écrit par : elfe | 04 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

il serait tellement plus normal et plus "sain" d'accueillir Asia Bibi et sa famille que l'horrible Léonarda et sa famille de fénéants!!!!!!!

Écrit par : Franç.poulain saivat | 08 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.